Go Faster, GTK+3, interface, Idea Town : les nombreux travaux en cours de Firefox

Back to basics 73
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Mozilla prépare actuellement un gros travail sur Firefox qui devrait en ravir certains. L’initiative, baptisée Go Faster, doit permettre d’accélérer le développement du navigateur en déportant tout un ensemble d’éléments hors du cycle principal.

Une partie des utilisateurs lui reproche actuellement d’inclure un nombre croissant de fonctionnalités, au risque de perdre de vue ce qui faisait initialement la force du navigateur : son dépouillement et son objectif de revenir à l’essentiel. Le problème a pris une nouvelle ampleur depuis le début de l’année avec l’inclusion de Firefox Hello pour la vidéoconférence, ou plus récemment de l’inclusion de Pocket.

Go Faster, pour se concentrer à nouveau sur l'essentiel

Mais Mozilla prépare Go Faster, une initiative qui cherche à revoir profondément la manière dont les versions du navigateur s’enchainent. L’idée centrale est de revenir sur le cœur du produit et de mettre de côté, sous forme de développements séparés, des éléments qui ne sont pas essentiels, à commencer par les fonctionnalités du type Hello. Des fonctions qui deviendront à terme des extensions et dont l’installation dépendra du choix de l’utilisateur.

La première version qui profitera de ce nouveau traitement sera la 43, qui arrivera dans le canal de distribution Aurora (avant le canal bêta donc) le 21 septembre prochain. Il faudra encore compter plusieurs mois avant que cette mouture ne soit distribuée officiellement chez les utilisateurs, d’autant qu’une mouture particulière peut rester plus longtemps en Aurora avant de devenir une bêta classique, en cas de problèmes.

Sous Linux, Firefox passe à GTK+3

Ce n’est d’ailleurs pas le seul changement prévu pour Firefox. Mozilla est bien conscient que son navigateur a besoin d’évoluer, car la perte de terrain, même si elle reste légère, s'avère constante face à un Chrome qui devient un peu plus omniprésent chaque jour. Parmi les gros travaux lancés et qui trouvent actuellement une conclusion, on signalera particulièrement, sous Linux, le passage à la bibliothèque graphique GTK+3 (en remplacement de la version 2).

La fin de ce travail a été annoncée le 23 juillet et les utilisateurs qui souhaitent observer le résultat peuvent récupérer la dernière version Nightly disponible depuis le site dédié. Les différences ne seront guère visibles, mais l’opération permet de s’affranchir de l’ancien serveur graphique X11 et d’être prêt pour Wayland. Mais attention : le statut Nightly ne garantit pas une sortie précise et il faut encore qu’un travail de stabilisation soit effectué avant même le passage dans le canal Aurora.

XUL finira par être abandonné pour l'interface

Toujours dans les changements profonds à apporter à Firefox, Mozilla réfléchit à la possibilité de se débarrasser de XUL (XML User Interface Language), son propre langage utilisé pour l’interface de Firefox. L’idée serait de remplacer la technologie par des standards du web. Dans un message daté du 2 juillet, l’ingénieur en chef de Firefox, Dave Camp, a ainsi indiqué que l’expertise globale augmentait rapidement autour des technologies du web et le XUL affichait désormais un certain retard.

L’objectif serait de réduire la complexité du projet Firefox dans son ensemble et d’augmenter les performances, mais la question du « comment » reste ouverte. Le message indique que la discussion commence sur cette thématique, mais aucune solution concrète ne se dégage pour l’instant. Difficile de ne pas penser cependant au langage Rust que Mozilla a lancé en version finale en mai dernier (la mouture 1.1 est depuis disponible).

Et si l’on pense à Rust, c’est parce qu’il a été utilisé en priorité pour développer Servo, le nom d’un moteur de rendu qui doit normalement à terme remplacer l’actuel Gecko. Servo pourrait donc servir de fondation pour la nouvelle interface si les technologies standard du web sont retenues pour la concevoir. La question sera évidemment de savoir quelles performances cette solution peut afficher. On se souvient en effet que Mozilla avait fini par basculer sur du C++ classique pour la mouture Android de Firefox, pour éviter justement que les éléments de l’interface ne passent par un langage interprété, plus lent.

Idea Town, pour tester des fonctionnalités à l'avance sur les versions stables

Enfin, Mozilla prépare une autre initiative : Idea Town. À la manière d’un Microsoft avec son programme de test Insider, l’éditeur compte proposer aux utilisateurs du canal Release (les versions stables de Firefox) des fonctionnalités et modifications expérimentales, afin qu’ils puissent dire ce qu’ils en pensent. L’activation de ces fonctions supplémentaires se fera au travers d’une extension du navigateur et les intéressés devront manuellement s’inscrire au programme.

À compter de Firefox 40 (qui doit arriver le 11 août), la page Nouvel Onglet informera les utilisateurs de l’existence prochaine d’Idea Town. Il faudra cependant deux versions supplémentaires pour que le travail soit terminé et c’est Firefox 42, prévu pour le 3 novembre, qui pourra servir de base pour tester les modifications chez tout le monde. Les plus aventureux pourront toutefois commencer dès Firefox 40, dans moins de deux semaines.

Parmi les expériences abordées par Mozilla, on trouve des expériences sur les onglets comme la disposition verticale, l’ajout de commentaires ou encore le Snooze, qui permet de fermer un onglet et de provoquer automatiquement sa réouverture à un moment particulier.


chargement
Chargement des commentaires...