Oui, Google peut savoir où vous êtes allé... et ça fait plus de six ans que ça dure

Mais un petit rappel ne fait jamais de mal 162
En bref
image dediée
Services
David Legrand

Cette semaine, Google évoquait un « nouveau » service au sein de Maps : votre timeline. Derrière ce petit nom se cache en fait une version revue et corrigée de l'historique de vos déplacements, mis en place il y a plus de six ans.

Il y a quelques jours, Google publiait un billet sur son blog dédié à Google Maps. Intitulé « Votre timeline : revisitez le monde tel que vous l'avez exploré », il évoque une fonctionnalité de Google Maps qui vous permet de revivre l'ensemble de vos déplacements, notamment à travers les lieux que vous avez visités, les photos que vous avez pu y prendre, etc. La fonction est disponible au sein de Maps sur Android et sur ordinateur de bureau.

Suivi de ses utilisateurs : Google laisse le choix

De quoi indigner ceux qui militent pour une défense plus forte de la vie privée, à raison. Pour autant, Google se veut rassurant : « Votre timeline est privée et visible uniquement par vous, et vous contrôlez les lieux que vous choisissez de garder. Cela signifie que vous pouvez facilement supprimer une journée ou l'ensemble de votre historique à tout moment. Vous pouvez éditer tout lieu qui apparaît au sein de votre timeline, que ce soit pour en retirer un en particulier ou donner à un endroit fréquent un nom que vous jugez moins précis. »

Bien entendu, il est possible de désactiver cette fonctionnalité au sein de votre compte Google, comme de très nombreux paramètres relatifs à votre vie privée. Contrairement à l'historique de recherche, elle est d'ailleurs désactivée par défaut pour les nouveaux comptes (on a vérifié). Le géant de Mountain View a d'ailleurs récemment revu ses outils de gestion, accessibles par ici. Pour désactiver ce suivi géographique ou vous assurer que vous ne l'avez pas activé par erreur, ce qui peut très vite arriver, cela se passera par là.

Paramètres Vie privée Google
Les paramètres d'un compte Google qui vient d'être créé

Votre timeline : une version plus sexy de votre historique de localisation

Et si tout cela vous dit quelque chose, c'est tout à fait normal. En effet, Google a commencé à tous nous suivre il y a déjà... six ans ! Petit rappel des faits. En 2007, Google ajoutait une fonctionnalité permettant d'estimer votre position à travers votre smartphone, même si vous n'aviez pas de GPS actif. Une solution devenue largement commune depuis, et que nous avions évoquée dans notre article surla géolocalisation des internautes par les sites de presse en ligne.

Deux ans plus tard, en février 2009, la société annonçait Latitude. Son objectif à l'époque ? Ne pas se laisser déborder par des services qui étaient en train d'émerger comme Foursquare, créé en mars de la même année. Comme nous l'expliquions alors, le principe était ainsi de vous localiser de manière constante pour indiquer à vos amis si vous étiez proche, pour peu qu'ils disposent eux aussi d'un compte Google.

Même à l'époque, il avait rapidement été soulevé des questions concernant la vie privée et l'utilisation des données récoltées, Google précisant que l'on pouvait tout régler comme on le souhaitait. Et c'est en novembre 2009 que le « second effet Kiss-cool » est arrivé : Location History. Vous pouviez alors retracer l'ensemble de vos déplacement heure par heure, système de tri et carte à l'appui. Des alertes de proximité de vos amis pouvaient aussi être mises en place, et c'est en 2011 que des « Check-ins » sont apparus, avec la possibilité de les effectuer de manière automatique.

Latitude n'est plus, mais la volonté de vous suivre reste

On connait la suite : Latitude a été liquidé comme de nombreux autres services de Google qui ont cherché à mimer ce qui existait ailleurs. Depuis, Location History a continué d'exister, avec la possibilité de le désactiver au sein de votre compte, ou même de l'application Android permettant de gérer votre compte Google. Cette semaine, ce service a donc simplement changé de look, de nom et a gagné quelques fonctionnalités.

Mais, derrière le bruit médiatique plus ou moins justifié, cette annonce est l'occasion de se rendre compte de ce que contient un compte Google comme informations, recoltées depuis des années, et surtout de ce que vous pouvez décider de partager ou non avec le géant de la recherche. N'hésitez donc pas à passer quelques minutes à fouiller au sein du nouveau gestionnaire de compte afin de vous assurer qu'il n'y a pas d'autres vieilles fonctionnalités que vous avez oublié de désactiver.


chargement
Chargement des commentaires...