Les employés de Virgin Mobile s'inquiètent pour leur avenir : « à 75 % on est mort  »

Un train, des wagons et des voies de garage 53
En bref
image dediée
Crédits : Kontrec/iStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

La colère monte encore d'un cran chez les employés de Virgin Mobile qui publient une lettre ouverte adressée à leurs anciens dirigeants. Une question se dégage de cette situation : quid de l'avenir de l'opérateur virtuel récemment racheté par Numericable-SFR ?

Il y a tout juste une semaine, une partie des employés de Virgin Mobile se mettait en grève après la découverte d'une prime versée à l'ancienne direction suite au rachat de l'opérateur virtuel par Numericable-SFR. Pour rappel, on assistait au rachat de SFR par Numericable fin novembre. Quelques jours plus tard, ce nouveau groupe croquait à son tour la holding Omer Telecom Limited, qui comprend notamment l'opérateur virtuel Virgin Mobile. Depuis, les synergies et les réorganisations internes vont bon train avec, par exemple, la fermeture de Joe Mobile au profit de Virgin Mobile et l'arrivée de l'offre RED Fibre sur la page des résultats d'éligibilité de la Virgin Box.

Les employés de Virgin Mobile prennent la plume

Mais la tension est encore montée d'un cran cette semaine avec la publication d'une lettre ouverte signée du Collectif Virgin Mobile et adressée à « Mr Roux de Bézieux, Vice-Président du MEDEF, fondateur de Virgin Mobile & Mesdames, Messieurs les Dirigeants d’Omea Telecom ». Une lettre qui « n’a pas été rédigée par les organisations syndicales représentatives de l’entreprise, mais par un collectif représentant la quasi-totalité des salariés, issue de toutes les fonctions et niveaux hiérarchiques de l’entreprise, des agents de maîtrise jusqu’aux managers », ce qui nous a été confirmé depuis.

Le collectif y explique que « la confiance n’existe plus chez Virgin Mobile [...] Au détour d’une ligne comptable de 3.3 millions d’euros, a été révélée l’existence d’un bonus exceptionnel de 9 millions d’euros réservé à 9 privilégiés (7 dirigeants du Comex et 2 salariés ayant travaillé – comme tant d’autres – sur la vente). Interrogée sur cette découverte, la direction de l’entreprise s’est bornée à répondre que cette prime était légale ».

Si la légalité n'est pas remise en cause, les employés estiment que cette prime n'est certainement pas « morale, équitable et conforme aux valeurs de l’entreprise », d'autant plus qu'il est maintenant question de 9 millions d'euros et plus de 3,3 millions « seulement ». Pour le collectif, « il serait moral d’utiliser cette provision [ndlr : 6,4 millions d'euros] au bénéfice des 140 salariés Virgin Mobile ». À titre d'exemple, il ajoute que ces 9 millions d'euros représenteraient « près de 2 fois la masse salariale annuelle de l’entreprise ».

« On comprend que ça vous choque »

Nous avons pu nous entretenir avec un représentant de ce collectif, employé de Virgin Mobile qui nous précise que la seule réponse obtenue de la part de la direction concernant cette prime exceptionnelle de 9 millions d'euros est : « On comprend que ça vous choque ». Rien de plus. Pas suffisant pour calmer les esprits. De notre côté, nous avons tenté de contacter l'opérateur pour avoir son avis sur la question. Celui-ci a fini par nous répondre qu'il avait bien pris en compte nos demandes, mais qu'il n'avait pas d'informations à nous communiquer pour le moment.

Du côté du collectif, on nous confirme au passage que les anciens employés de Virgin Mobile ont bien reçu une prime de 1 800 euros, mais qu'elle reste bien inférieure aux 5 000 euros demandés et aux 2 000 euros touchés par ceux de SFR. Il ajoute également que, contrairement à SFR, « nous n'avons pas eu la garantie de l'emploi », ce qui ne rassure pas vraiment les employés sur leur avenir.

Quid de l'avenir de Virgin Mobile ?

Dans leur lettre ouverte, les employés reviennent sur un autre point : « pour couronner le tout, force est de constater que les dirigeants d’Omea Telecom ont tous réussi leur propre mobilité au sein du Groupe NUMERICABLE-SFR. Il semble que ce ne soit pas le cas de leurs équipes qui se retrouvent de plus en plus isolées (chez ce qu’il reste de Virgin Mobile), avec pour certains, des refus et blocages de mobilité… »

Ainsi, ils ont le sentiment d'être de plus en plus esseulés, notamment parce que les différents directeurs de l'opérateur (marketing, commercial, comptable, etc.) occupent bien souvent d'autres postes dans le groupe, et que l'un d'entre eux aurait même pris une année sabbatique.

Si l'on prend en compte ces éléments et qu'on les mélange avec la fermeture de Joe Mobile et l'arrivée de RED Fibre dans les tests d'éligibilités de Virgin Mobile, alors que l'opérateur devait proposer ses propres offres fibres, une question se pose : qu'en est-il de l'avenir de Virgin Mobile ? Et notre interlocuteur de nous répondre « pour nous, à 75 % on est mort ».

De nouvelles synergies se préparent d'ailleurs : « on va arrêter notre cœur de réseau Ericsson pour passer chez SFR » nous précise-t-on. Rappelons que le MVNO disposait auparavant de contrats avec Orange et SFR pour la 4Gavant de ne plus passer que par le réseau de la marque au carré rouge suite à son rachat.

Bref, l'ambiance est tendue, mais une rencontre a été organisée ce soir nous indique notre interlocuteur. Le comité de management de Virgin Mobile y rencontrera des responsables de Numericable-SFR à Paris. Reste maintenant à voir ce qu'il en ressortira.


chargement
Chargement des commentaires...