Ne dites plus « Over the top » (OTT) mais « hors offre du fournisseur d'accès à l'internet »

OTT couture 76
En bref
image dediée
Crédits : mucahiddin/iStock/ThinkStock
Loi
Marc Rees

Au Journal officiel du 12 juillet, l’inébranlable commission générale de terminologie et de néologie, a proposé une traduction officielle pour l’expression « OTT », les fameux Over the top qui grouillent dans les tuyaux des communications électroniques.

Cette commission qui a pour objectif notamment de définir puis franciser les termes anglais, ne veut plus entendre parler d’un tel charabia à la sauce américaine. Elle propose l’usage de « hors offre du fournisseur d'accès à l'internet » (et donc l’acronyme HOFAI). Remarquons qu’au Canada, le même terme est traduit par « fournisseurs de services par contournement », expression choisie également par Wikipédia.

S’agissant de la définition de l’expression, notre commission ne retient pas davantage celle proposée par Wikipédia , à savoir « un service de livraison d'audio, de vidéo et d'autres médias sur Internet sans la participation d'un opérateur de réseau traditionnel (comme une compagnie de câble, de téléphone ou de satellite) dans le contrôle ou la distribution du contenu ». Elle lui préfère celle - un peu plus floue - de « service proposé en dehors des offres commerciales du fournisseur d'accès à l'internet choisi par l'internaute, qui peut concurrencer celles-ci et est généralement très consommateur de bande passante. » 


chargement
Chargement des commentaires...