Pôle Emploi ouvre son « Emploi Store »

Emploi Store ou à travers 83
En bref
image dediée
Crédits : Pôle Emploi
Web
Xavier Berne

Alors que la Cour des comptes vient tout juste d’épingler les carences de suivi des chômeurs par Pôle Emploi, l’institution a ouvert jeudi son « Emploi Store ». Un site qui regroupe différentes applications et services numériques (gratuits) à destination des demandeurs d’emploi : simulateur d’entretien, aide à la préparation du CV, cours en ligne, etc.

Un peu comme l’App Store d’Apple ou le Play Store de Google, l’Emploi Store français se présente comme une bibliothèque de référence - mais uniquement dans un domaine, l’emploi. Les services proposés sont articulés autour de quatre pôles : choisir un métier, se former, préparer sa candidature, et trouver un emploi. Ils ont pour la plupart été développés par l’établissement public, même si certains émanent d’organismes privés.

Plus concrètement, on retrouve notamment :

Pour profiter de ces services, il faut cependant disposer d’un compte « Emploi Store ». Celui-ci se créé en quelques clics, sans qu’il ne soit nécessaire d’être par exemple inscrit à Pôle Emploi. Si le tout semblera bien gadget à certains, à l’heure où la montée du chômage semble inexorable, le gouvernement soutient quant à lui que « ces services gratuits permettent de mettre en œuvre et d’affiner des démarches liées à un projet de formation, de recherche d’emploi et de connaissance du marché du travail ».

De nouveaux services et espaces attendus pour dans les prochains mois 

« L’EmploiStore, c’est aussi une méthode, avec de nouvelles alliances : le public et le privé, la centralité de l’opérateur historique et l’agilité des jeunes pousses, une expertise affirmée avec une capacité inédite d’innovation » a fait valoir hier le ministre du Travail, François Rebsamen, dans la mesure où quelques acteurs privés proposent d’ores et déjà leurs services sur la plateforme.

Celle-ci sera d’ailleurs amenée à évoluer au fil des prochains mois, puisqu’ont été promis : « une offre complète de services dématérialisés pour l’apprentissage avec un outil de géolocalisation une bourse d’apprentissage, des simulateurs d’aides et de coûts », « un Wikipedia des métiers », ainsi qu’un « transformateur numérique, qui accompagnera des expérimentations en milieu de travail portant sur des nouvelles organisations du travail, liées au numérique ».

À partir de l’année prochaine, un espace dédié aux entreprises devrait voir le jour, de même qu’une rubrique consacrée à la « Création d’entreprise ».


chargement
Chargement des commentaires...