Twitter fait un pas de plus vers la vente en ligne

Bonne ou mauvaise nouvelle pour les revendeurs ? 5
En bref
image dediée
Crédits : karelnoppe/iStock/Thinkstock
Reseaux Sociaux
Par
le lundi 22 juin 2015 à 10:00
David Legrand

Les réseaux sociaux sont désormais des éléments incontournables dans la communication des marques. Mais leur audience gigantesque leur permet de rêver en grand, et de se voir en acteurs plus importants encore. Ainsi, après avoir annoncé un bouton « Acheter », Twitter se rêve en boutique en ligne géante.

En septembre dernier, Twitter officialisait son bouton « Acheter ». Une fonctionnalité à la mode chez les plateformes en tous genres, qui veulent toutes devenir de nouveaux intermédiaires incontournables pour ce qui est de la vente en ligne. Les réseaux sociaux sont d'ailleurs déjà au cœur de la stratégie des revendeurs, il est donc logique que cette nouvelle étape se mette en place et se renforce.

Après le bouton acheter, les pages dédiées aux produits et aux collections

Toujours dans sa quête de revenus complémentaires afin d'améliorer ses bilans financiers, Twitter vient ainsi d'annoncer qu'il allait plus loin en permettant une meilleure mise en avant des vos produits à vendre :

« Chaque mois, des millions de personnes tweetent à propos de ce qu'elles aiment : les produits qu'elles achètent, les lieux qu'elles visitent, les livres qu'elles lisent ou les vacances qu'elles préparent. Mais il peut être complexe de trouver les tweets, les images ou les vidéos de produits et de lieux les plus pertinents afin d'y réagir. Nous avons donc décidé de commencer à tester aujourd'hui deux manières de vous rendre plus simple la découverte de contenu complet et pertinent concernant les lieux et les produits via Twitter. »

Testées avec seulement quelques partenaires outre-Atlantique, ces deux solutions visent à permettre une vente directe de produits, ou la mise en avant d'un lieu, ainsi que des collections complètes proposées par telle boutique, telle marque ou telle personnalité. Dans les deux cas, cela prendra la forme de pages dédiées, mettant en avant les éléments à travers des images et/ou des vidéos détaillées.

Twitter donne l'exemple du livre The Martian proposé à la vente à 9,99 $ et mis en avant à travers une fiche où l'on retrouve notamment des tweets liés au livre ou au film qui en est tiré et qui va bientôt sortir en salles. Dans le cas des collections, comme dit précédemment, il est surtout question de regrouper plusieurs produits afin de commencer à proposer un catalogue. Plusieurs exemples sont donnés : des produits Game of Thrones par HBO, Target avec des produits pour l'été et la plage, Nike et sa collection LeBron Elite, etc.

Twitter vente en ligneTwitter vente en ligne

Les sites de vente en ligne doivent-ils être tentés ou effrayés ?

On se demande d'ailleurs si les revendeurs en ligne ne risquent pas de se retrouver pris au piège avec de tels systèmes. Car s'ils seront sans doute les premiers visés par de telles possibilités, cela permettra surtout à Twitter de s'adresser à plus long terme à un marché de masse qui intéresse tout le monde : la vente locale. Avec ses solutions de tracking avancé et la géolocalisation de ses membres, cela prendra tout son sens.

Mais surtout, cela risque d'inciter les marques à proposer leurs solutions en direct. Twitter pourrait ainsi chercher à prendre des parts de marché aux revendeurs pour certains types de produits, et accompagner la mutation vers un modèle où les revendeurs sont moins nécessaires aux marques. Une piste qui ne leur a sans doute pas échappé, et contre laquelle ils vont devoir s'organiser.


chargement
Chargement des commentaires...