TGV Pop : la SNCF mise sur la promo participative pour dynamiser son été

Non, on ne peut pas voter par téléphone 41
En bref
image dediée
Web
Sébastien Gavois

La SNCF vient de lancer un nouveau service, TGV Pop, qui mise sur l'aspect communautaire en tentant au passage de faire le buzz sur Internet. Il faut en effet voter pour des TGV afin qu'ils prennent le départ et obtenir des billets à tarifs réduits (entre 25 et 35 euros).

Depuis plusieurs mois, la SNCF s'intéresse de plus en plus au numérique, au sens large du terme. Au-delà de l'open data dont il est souvent question ces derniers temps, on a eu droit au lancement d'une application mobile unique, l'annonce du Wi-Fi dans les TGV pour fin 2016 et même un service de covoiturage.

Avec TGV Pop, la SNCF tente de créer le buzz autour de certains de ses trains

Avec TGV Pop, c'est encore une fois l'aspect communautaire qui est mis en avant. Dernière ce nom, se cache un nouveau service « où les internautes ont le pouvoir de faire partir des trains grâce à leur vote et la mobilisation de leur communauté » annonce la SNCF. On notera que c'est également un bon moyen pour la société nationale des chemins de fer de s'assurer qu'un trajet suscite de l'intérêt, et ainsi éviter un voyage à moitié vide. Au total, 100 000 places sont annoncées sur plus d'une trentaine de destinations durant l'été.

Le principe est simple : une liste de TGV est disponible sur ce site et les internautes sont invités à voter pour le ou les trajets qui les intéressent. Vous êtes également incité à proposer à vos amis à faire de même pour maximiser les chances de voir le train partir, tout en participant au buzz.

Une jauge permet de suivre l'avancement des votes (le quota précis n'est par contre pas précisé). Une fois le « Go » dépassé, le TGV est alors « confirmé » et les billets seront mis en vente trois jours avant son départ. Côté tarif, cela oscille entre 25 et 35 euros selon la destination pour la seconde classe, majorés de 5 euros pour la première. 

TGV Pop

Votez pour un trajet et recevez un email en avant-première pour réserver vos places

Une dizaine de trajets sont d'ores et déjà soumis au vote et les premières réservations seront ouvertes à partir du jeudi 2 juillet, pour un départ le dimanche 5 juillet donc. Notez qu'il est possible de voter pour plusieurs trains, sans que cela ne soit engageant. Rien n'indique par contre si un votant disposera d'une place réservée pendant un laps de temps. La SNCF précise simplement qu'il recevra « en avant-première un e-mail » pour annoncer la vente des billets. Les places ne seront ni échangeables ni remboursables.

À l'exception de deux TGV de Lyon Perrache ou Part Dieu vers Paris le dimanche 5 juillet après-midi, tous les autres TGV sont au départ de Paris et vers des destinations comme Marseille, Aix en Provence, Angoulême, Libourne, Nantes, etc. Il est néanmoins possible de créer des « pop alertes » afin d'être informé de la mise en place d'un TGV depuis et vers une destination précise. La SNCF ne donne aucune indication sur les trajets qui pourraient être proposés par la suite, pas évident de programmer son retour donc.

TGV Pop

Après le « véritable » café avec Café iDTGV, la SNCF propose à ses clients de jouer ensemble

Après iDCab pour réserver une voiture avec chauffeur et Café iDTGV pour commander un « véritable » café, la SNCF en profite pour proposer de nouveaux services, qui misent eux aussi sur le côté communautaire, notamment avec un compte Twitter dédié (@DansLeTGV) et un hashtag (#TGVPop). Bref, là encore le but est d'essayer de faire le buzz auprès de la cible principale : les jeunes.

Ainsi, « lors de son inscription, chaque membre de la communauté peut préciser ses activités préférées (jeu de cartes, musique, jeu d’échecs, films, magazines, etc.). Une fois à bord du train, il pourra donner rendez-vous aux internautes ayant choisi les mêmes activités via le fil Twitter dédié @DansLeTGV et le hashtag #TGVpop. Libre à chacun de se retrouver en voiture-bar, transformée à cette occasion en espace de partage (pas de services à bord ni de restauration) » explique la SNCF. 

Il est question de rencontrer des gens, jouer aux cartes, regarder des vidéos, échanger des magazines, pique-niquer, jouer d'un instrument, jouer aux échecs et écouter de la musique. Soit la voiture-bar a bien changé ces derniers temps, soit la cohabitation risque de ne pas toujours être des plus faciles :


chargement
Chargement des commentaires...