La distribution Tails Linux 1.4 embarque le nouveau Tor Browser

La question du choix entre sécurité et facilité 21
En bref
image dediée
Crédits : stevanovicigor/iStock/Thinkstock
OS
Vincent Hermann

La distribution Tails Linux est désormais disponible en version 1.4. L’un de ses principaux apports tient au Tor Browser 4.5 qui apporte plusieurs changements importants. D’autres améliorations dédiées à la sécurité sont disponibles et Paperkey par exemple permettra d’imprimer la liste des clés OpenPGP si nécessaire.

Plusieurs niveaux de sécurité pour la navigation sur le web

Tails est une distribution Linux connue pour son orientation très claire vers la sécurité et l’anonymat. Elle a nettement gagné en popularité quand Edward Snowden avait indiqué s’en servir pour une partie de ses sessions de navigation. La nouvelle mouture 1.4 est disponible depuis ce week-end et intègre notamment la version 4.5 du navigateur Tor, lui-même basé sur Firefox.

L’un des plus gros ajouts dans Tor Browser est un bouton qui permet de définir quatre niveaux de sécurité. Il est par défaut réglé sur « Basse », ce qui correspond en fait à la navigation classique. Plus l’utilisateur fera grimper le curseur, plus certaines fonctionnalités de navigation seront désactivées, notamment JavaScript. Dans le mode le plus élevé, Tor Browser veut s’assurer qu’aucun code malveillant ne puisse s’exécuter sur la machine, mais cette sécurité se fera au détriment de l’expérience de navigation.

Tor Browser 4.5 gère également mieux les circuits Tor, pour garder les mêmes lors de plusieurs actions. C’est notamment le cas pour l’ensemble de la navigation au sein d’un même site web, ce qui lui évite de changer tout à coup de langue par exemple. Par contre, en cas de changement de site, un circuit différent est utilisé, à la fois pour le contenu principal et pour les connexions tierces, notamment les cookies, les fonctions de réseaux sociaux et ainsi de suite. Bien entendu, Tor Browser peut être téléchargé séparément sur l'ensemble des systèmes depuis son propre site.

On peut imprimer la liste des clés OpenPGP

Parmi les autres nouveautés, on notera l’arrivée de Paperkey, qui permet d’imprimer si on le souhaite la liste complète des clés OpenPGP utilisées. Une fonctionnalité à utiliser avec soin évidemment, comme toujours en cas de support papier pour des mots de passe ou autre. On notera également le support de la dernière révision du client Tor (0.2.6.7) et la prise en charge d’un plus grand nombre d’imprimantes (via le pilote gutenprint).

Comme toujours, de très nombreux composants et applications ont été mis à jour. Le noyau Linux embarqué est ainsi estampillé 3.16.7-ckt9-3, mais on notera que les développeurs de la distribution restent sur des versions éprouvées. Tails n’est après tout pas conçue pour apporter les toutes dernières nouveautés.

Comme d’habitude, on pourra récupérer les images ISO du système depuis le site officiel. Rappelons que cette distribution est surtout faite pour être lancée depuis un DVD ou une clé USB, même si elle peut être installée bien sûr de manière permanente sur une machine.


chargement
Chargement des commentaires...