Ubuntu 15.10 « Wily Werewolf » sera centré sur la convergence des appareils

Ce n'est pas le premier à s'y essayer 45
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Nombreuses informations actuellement autour d’Ubuntu, de sa prochaine mouture prévue pour octobre et surtout des smartphones qui en seront occupés. Alors que The Wily Werewolf se dévoile tout juste, Canonical souhaite en effet aller plus loin qu’Apple et Microsoft dans sa volonté de faire d’un simple téléphone un PC à part entière.

Un smartphone qui servira également de PC

Depuis iOS 8 et Yosemite, Apple avance sa Continuité, qui permet d’échanger les tâches entre un iPhone (ou un iPad) et un Mac. On peut par exemple commencer un travail dans Pages ou la rédaction d’un email sur un appareil mobile puis, une fois arrivé au travail, continuer sur le Mac de manière plus confortable. Avec Continuum, Microsoft veut aller plus loin, en permettant à un smartphone Windows 10 de s’étendre sur un grand écran, permettant alors aux applications (universelles) de s’y afficher comme elles le feraient sur un PC classique.

Ubuntu veut aller dans la même direction, en faisant du smartphone un PC comme les autres, ou presque. Mark Shuttleworth, le PDG de Canonical, a ainsi indiqué que l’entreprise travaillait avec un constructeur (on ne sait pas lequel) sur la réalisation d’un smartphone que l’on pourrait utiliser comme on le souhaiterait, et donc capable de s’adapter à toutes les situations. Sans précisions supplémentaires, les questions sont nombreuses car pour qu’un tel appareil soit réellement confortable à l’utilisation, il faudrait qu’il dispose d’une puissance assez importante, supposant alors une configuration plutôt haut de gamme.

Unity 8 et paquets Snappy dans Ubuntu 15.10, mais pas par défaut

Quant à Ubuntu 15.10, dont on sait maintenant qu’il s’appellera The Wily Werewolf, il est prévu pour octobre et se dévoile un peu plus. Unity permettra ainsi une convergence renforcée des expériences utilisateur en mode PC classique et sur smartphone, et le produit mentionné précédemment utilisera donc très probablement Wily Werewolf.

Cette convergence s’opèrera via Unity 8, qui restera optionnel et sera donc amélioré avec le prochain Ubuntu. De gros progrès devraient être faits sur la gestion des applications en mode fenêtré et le support des écrans multiples. Un travail spécial sera fait sur les logiciels exploitant X11, comme LibreOffice, et l’équipe de développement mettra en place un système de conteneurs capables de communiquer avec le gestionnaire de fenêtres Xmir. La route étant encore longue, Unity 8 ne sera cependant pas proposé par défaut, des pilotes graphiques spécifiques restant nécessaires par exemple.

L’un des plus gros changements sera également le passage d’une gestion par paquets Debian (.deb) à Snappy. Ce dernier est censé offrir de nombreux avantages, en termes de rapidité, de sécurité et de fiabilité. C’est un travail de longue haleine pour l’équipe de développement puisque tous les paquets du système doivent être convertis, y compris certains dont Canonical sait qu’ils seront plus problématiques, notamment X11 ou le gestionnaire de fenêtres XMir.

Là encore, cela ne signifie pas pour autant que Snappy sera utilisé par défaut. Ubuntu 15.10 sera surtout proposé avec des paquets Debian, une  variante Snappy étant prévue à côté. Même situation pour Ubuntu 16.04, qui sera de plus LTS (Long Term Support). Durant l’Ubuntu Online Summit, le responsable Will Cooke a d’ailleurs précisé que cette situation perdurerait jusqu’à nouvel ordre.

On sait en outre que GCC 5 sera utilisé par défaut, en lieu et place de l’actuelle branche 4.X. Il devrait s’agir de la mouture 5.2, prévue pour juin ou juillet.

Plusieurs mises à jour pour les smartphones Ubuntu dans les mois qui viennent

Outre The Wily Werewolf, on signalera que les smartphones Ubuntu actuels recevront bientôt une mise à jour contenant bon nombre de fonctionnalités. Le navigateur gagnera par exemple plusieurs paramètres liés à la vie privée, une présentation améliorée des recherches dans la barre d’adresses, une meilleure réactivité lors du défilement des contenus ou encore une meilleure gestion de la restauration des sessions de navigation. Le carnet d’adresses prendra mieux par la main les utilisateurs lors de son premier lancement, et saura importer notamment les contacts depuis la carte SIM.

D’autres mises à jour sont prévues pour les mois qui viennent, avec des ajouts importants tels que le support des listes de lecture M3U, celui du NFC, le mode modem affilié (USB tethering), une meilleure prise en charge du Bluetooth, les sessions privées de navigation, les dossiers de favoris, des filtres et effets pour la prise de photos, le report des alarmes, le support des achats intégrés (in-app) ainsi qu’un passage de l’interface à Qt 5.5. 


chargement
Chargement des commentaires...