Microsoft touche le jackpot grâce à Azure et Office 365

Un peu de Lumia au bout du tunnel 87
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

En plus d'Amazon et Google, Microsoft aussi a présenté ses résultats financiers, mais pour le troisième trimestre de son exercice fiscal se terminant fin juin 2015. Le colosse de Redmond garde la forme grâce à une forte progression des abonnements à Office 365 et à l'explosion des ventes liées au cloud, ce malgré des ventes de consoles et de « feature-phones » qui ne sont pas au beau fixe.

5 milliards, moins quelques poussières

Si l'on se fie aux derniers résultats trimestriels publiés cette nuit par Microsoft, la stratégie mise en place par Satya Nadella semble porter ses fruits. La firme de Redmond a en effet réalisé le meilleur troisième trimestre de son histoire en termes de chiffre d'affaires. Celui-ci s'élève à 21,7 milliards de dollars, soit 6 % de mieux que l'année passée où il n'était « que » de 20,4 milliards de dollars.

Les recettes de Microsoft ont donc augmenté, mais le bénéfice net de la société suit quant à lui une courbe inverse. Les 5,66 milliards de dollars encaissés l'an passé se sont transformés au dernier trimestre en seulement 4,985 milliards de bénéfices nets, ce qui reste malgré tout plus que confortable. Ces quelques milliards viennent donc s'ajouter aux importantes réserves dont dispose l'entreprise fondée par Bill Gates, qui atteignent désormais 95,4 milliards de dollars, soit 9,7 milliards de plus qu'il y a neuf mois.

Les Lumia et Surface progressent, la Xbox régresse

Du côté des branches de Microsoft dédiées au matériel, les résultats sont assez inégaux. Si l'on s'intéresse aux tablettes Surface, la progression sur un an est largement positive avec une hausse de 44 % des ventes, principalement grâce aux bons scores réalisés par la Surface Pro 3.

Les ventes de smartphones se portent également de mieux en mieux, avec une hausse de 18 % sur un an des ventes de terminaux Lumia. Microsoft annonce en effet en avoir vendu 8,6 millions d'unités au dernier trimestre, bien aidé par les bonnes performances commerciales de ses modèles d'entrée de gamme. Par contre, les ventes de « feature-phones » (hors de la gamme Lumia donc) sont en net déclin, avec seulement 24,7 millions d'unités vendues ce trimestre, contre près de 40 millions au trimestre précédent.

Microsoft Q3 15Microsoft Q3 15

Du côté de la branche Xbox, c'est par contre la douche froide. Microsoft annonce sans détour que « les revenus de la plateforme Xbox ont baissé de 24 % en un an », en expliquant qu'elle est à la fois due à une diminution du nombre de ventes, l'euphorie du lancement étant passée, mais aussi à un prix de vente moyen en baisse. La version sans Kinect de la Xbox One est passée par là, les différentes « promotions à durée indéterminée » de la marque aussi.

Au total sur ce trimestre, Microsoft a écoulé 1,6 million de consoles un chiffre qui comprend les ventes de Xbox One, mais aussi de Xbox 360. Seul motif de satisfaction, les ventes de jeux édités par Microsoft ont bondi de 49 % en un an, principalement grâce à un certain Minecraft.

L'effet Windows XP n'est plus là, le Cloud et Office 365 prennent le relais

Côté logiciel, Microsoft a profité l'an dernier d'un  gros coup de pouce avec la fin du support de Windows XP, qui a plus ou moins forcé des particuliers comme des professionnels à mettre à jour leurs systèmes d'exploitation. La fin de cette période de grâce pour l'éditeur semble bien marquée. En un an, les revenus issus de la vente de licences OEM pour les versions « Pro » de Windows ont chuté de 19 %, tandis que les versions « non Pro » ont vu leurs ventes baisser de 26 %. 

Microsoft Q3 15Microsoft Q3 15

Les revenus issus de la vente de licences Office aux particuliers ont également pris une sacrée claque, avec une baisse de 41 % en un an. Microsoft attribue ce piètre résultat à d'importantes migrations vers Office 365 et son modèle d'abonnement et à la morosité du marché japonais du PC, où historiquement le taux d'attachement d'Office est très haut.

Et justement Office 365 continue de progresser à vitesse grand V. Désormais, le service compte 12,4 millions d'abonnés, avec une croissance de 35 % en l'espace d'un trimestre. Il y a trois mois, Microsoft se vantait déjà d'un taux de croissance de 30 % pour ce service.

Concernant les résultats des offres liées au cloud, la firme de Redmond affirme que ces offres commerciales affichent une croissance annuelle de 106 %, et devraient générer 6,3 milliards de dollars de recettes cette année. Dans le même temps, la puissance de calcul utilisée par les clients d'Azure aurait plus que doublé.

Les investisseurs ont accueilli ces résultats avec le sourire et, à l'ouverture de Wall Street, l'action de Microsoft a gagné environ 6 %, ce qui valorise le géant américain à 377 milliards de dollars, à quelques encablures seulement des 391 milliards de Google.


chargement
Chargement des commentaires...