Qualcomm : 1 milliard de dollars de bénéfices malgré son amende en Chine

« Just a flesh wound » 11
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Qualcomm vient de connaître un trimestre plus difficile qu'à l'accoutumée. L'équipementier américain a dû provisionner d'importantes sommes pour la résolution d'un conflit avec les autorités chinoises. Cela se ressent fortement sur son bénéfice net qui fond de moitié par rapport à l'an passé. 

Un chiffre d'affaires en hausse, des bénéfices en baisse

Les trois derniers mois furent plutôt compliqués pour Qualcomm. L'entreprise américaine a pourtant réalisé d'excellentes ventes, avec un chiffre d'affaires de 6,89 milliards de dollars, en hausse de 8 % par rapport au deuxième trimestre de 2014. Un résultat en ligne avec les prévisions annoncées il y a trois mois. 

Mais l'équipementier a par contre surpris son monde au moment d'annoncer son bénéfice net sur ce trimestre. Attendu autour des 2 milliards de dollars, il n'est finalement que de 1,05 milliard, en baisse de 46 % par rapport aux 1,96 milliard affichés un an plus tôt. Les charges de la société n'ont pas brutalement augmenté, il faut plutôt se tourner vers la Chine pour comprendre l'origine du problème.

Qualcomm Q2 15

Le problème chinois

La Commission Chinoise du Développement et de la Reforme (NDRC) a récemment lancé une enquête sur Qualcomm autour d'infractions potentielles de la loi chinoise contre les monopoles. Résultat des investigations, la NDRC a estimé que certaines des pratiques commerciales de Qualcomm concernant la fourniture de licences pour ses produits liés aux technologies CDMA, WCDMA et LTE étaient anti concurrentielles. Parmi elles, il est notamment question de la vente liées de puces WCDMA et LTE avec d'autres composants « non essentiels » au fonctionnement de téléphones.

Les autorités ont donc condamné Qualcomm à payer une amende de 6,09 milliards de yuans, soit environ 975 millions de dollars, pénalité que le géant américain n'a pas contesté. En plus de cette sanction, Qualcomm a dû s'engager à réduire significativement le tarif des licences qu'il fournit aux assembleurs chinois.

L'équipementier américain affirme de son côté que certains partenaires chinois avec lesquels des accords de licence ont été signés « ne répondent pas complètement à leurs obligations contractuelles concernant la fourniture des chiffres de vente des produits sous licence ». En d'autres termes, Qualcomm estime que certains de ses clients cachent leurs chiffres de ventes pour faire quelques économies sur les royalties. La société compte donc elle aussi saisir la NDRC afin de résoudre ces litiges. En attendant, les 975 millions de dollars correspondant à l'amende ont été provisionnés sur les résultats du dernier trimestre, ce qui explique la forte baisse du bénéfice net.

Le deuxième semestre s'annonce plus difficile que prévu

Les prévisions de Qualcomm pour le troisième trimestre sont quant à elles assez ternes. En 2014, il était question d'un chiffre d'affaires de 6,8 milliards de dollars sur cette période, tandis que les prévisions pour cette année font plutôt état de revenus compris entre 5,4 et 6,2 milliards de dollars. En sachant que les volumes de ventes de puces devraient rester stables, certains y verront certainement l'effet des baisses de prix imposées par les autorités chinoises. 

Sur l'ensemble de l'année, le géant américain a également revu à la baisse ses prévisions. Initialement, un chiffre d'affaires annuel compris entre 26,3 et 28 milliards de dollars était attendu, mais il devrait finalement se situer dans la fourchette des 25 à 27 milliards de dollars. Pas de panique pour autant chez Qualcomm, l'entreprise a les reins suffisamment solides pour supporter cette baisse des revenus, notamment grâce à un trésor de guerre estimé à plus de 29 milliards de dollars.

Qualcomm Q2 15


chargement
Chargement des commentaires...