Moteur de recherche et publicités : moins d'exclusivité entre Microsoft et Yahoo

Un divorce avec garde partagée ? 3
En bref
image dediée
Crédits : Alija/iStock
Web
Par
le lundi 20 avril 2015 à 15:00
Sébastien Gavois

Microsoft et Yahoo ont officiellement modifié leur partenariat sur la recherche en ligne qui date de 2009. Les deux principaux volets de cet accord sont modifiés : l'utilisation exclusive du moteur de recherche Bing et la gestion de la publicité sur les différentes plateformes.

Après des mois de rumeurs et de discussions, Microsoft et Yahoo officialisaient un important partenariat en juillet 2009 dont le but était de contrer Google. Cet accord était signé pour au moins dix ans, mais avec la possibilité de l'arrêter (ou de renégocier) à mi-parcours, sous certaines conditions évidemment. C'est donc le cas et, dans un communiqué de presse conjoint, Marissa Mayer annonce qu'« au cours des derniers mois », elle a travaillé en « étroite collaboration » avec Satya Nadella afin « d'améliorer l'expérience utilisateur et innover plus dans notre activité de recherche ».

Tout d'abord, Yahoo indique qu'elle aura désormais « une flexibilité accrue » dans ce domaine, et ce sur n'importe quelle plateforme, qu'elle soit fixe ou mobile. Pour cela, Bing (de Microsoft) ne sera plus le moteur de recherche exclusif de Yahoo, ce qui était le cas depuis la signature de l'accord en 2009. Néanmoins, les résultats provenant de Bing seront toujours utilisés « dans une majorité des cas pour la recherche sur les ordinateurs de bureau ». Cette annonce laisse donc penser que Yahoo pourrait s'émanciper de plus en plus de Microsoft sur le mobile, mais sans qu'aucune piste précise ne soit dévoilée dans le communiqué de presse.

Second point modifié, et pas des moindres : la gestion des publicités. Pour rappel, depuis 2009, elle est la chasse gardée exclusive de Yahoo. Désormais, « Microsoft va devenir la force de vente exclusive pour les annonces fournies par la plateforme Bing Ads de Microsoft, tandis que Yahoo continuera à être la force de vente exclusive pour la plateforme Gemini de Yahoo ». Au final, Microsoft se concentre donc sur les ordinateurs de bureau (fixes et portables), tandis que Yahoo se focalise sur les terminaux mobiles (smartphones et tablettes), mais sans aucune exclusivité dans un cas comme dans l'autre.

Ce n'est pas spécialement une surprise puisque, depuis son arrivée en 2012, Marissa Mayer pousse Yahoo sur le mobile, notamment avec des rachats comme la plateforme de monétisation et d'analyse mobile Flurry en juillet 2014 ou Tumblr un an plus tôt. Plus récemment, des sources de TechCrunch indiquaient que Yahoo pourrait racheter Foursquare, mais sans confirmation pour le moment.


chargement
Chargement des commentaires...