WikiLeaks publie des milliers de documents et emails dérobés à Sony Pictures

Avec un moteur de recherche avancé 53
En bref
image dediée
Crédits : gmutlu/iStock
Securité
Sébastien Gavois

Via un communiqué de presse, WikiLeaks annonce la mise en place d'un système d'analyse et de recherche dans les documents dérobés par des pirates lors d'une attaque contre Sony Pictures Entertainment. Plus de 30 000 documents sont disponibles, ainsi que près de 170 000 emails.

L'affaire avait fait grand bruit à la fin de l'année dernière : le groupe « Guardians of Peace » avait piraté le réseau interne de Sony Pictures Entertainment et récupéré pas moins de 11 To de données. Rapidement, des données ont commencé à fuiter sur la Toile avec, pêle-mêle, des vidéos, des correspondances, des grilles de salaires, des identifiants et mots de passe, des analyses financières, des négociations avec des partenaires, etc.

Alors que l'histoire s'était un peu tassée ces derniers mois, WikiLeaks vient de mettre en ligne « un système d'analyses et de recherche dans les archives de Sony ». On y retrouve 30 287 documents de chez Sony Pictures Entertainment ainsi que 173 132 emails envoyés ou reçus par des employés du groupe. Afin de rendre la recherche plus simple et plus rapide, des filtres de recherches sont disponibles pour les emails (sujet, émetteur, récepteur, contenus, date, etc.), tandis que les documents peuvent être triés par type (Word, Excel, PDF, Web...). Dans tous les cas, on peut restreindre le champ des réponses avec des mots clés.

Dans son communiqué de presse, WikiLeaks explique que « Sony est un membre de la MPAA et un important lobbyiste sur les questions liées à la politique d'Internet, le piratage, les accords commerciaux ainsi que les questions de droits d'auteur. Les emails montrent le va-et-vient du lobbyiste et les efforts politiques, non seulement avec la MPAA, mais aussi directement avec des hommes politiques ». Julian Assange ajoute que « cette archive montre les rouages ​​d'une société multinationale influente. C'est digne d'intérêt et au centre d'un conflit géopolitique. C'est dans le domaine public. WikiLeaks s'assure qu'il y restera. »

Bien évidemment, nous reviendrons plus en détail sur certains points qui prennent une tournure différente à la lumière de certaines révélations contenues dans les documents qui ont fuité.


chargement
Chargement des commentaires...