Yosemite 10.10.3 et iOS 8.3 : Photos, emojis, corrections et multiples améliorations

Attention à votre espace de stockage iCloud 24
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Apple a publié hier soir d'importantes mises à jour pour Yosemite et iOS 8. Sous OS X, les utilisateurs vont pouvoir enfin mettre la main sur l'application Photos, promise depuis longtemps par Apple. Destinée à remplacer iPhoto (et Aperture dans une moindre mesure), elle va surtout permettre l’activation générale de la bibliothèque Photos iCloud. Mais attention à l'espace consommé dans iCloud.

Photos débarque et déverrouille la bibliothèque iCloud sur les Mac

La mise à jour 10.0.3 pour Yosemite apporte donc l’application Photos, promise par Apple lorsque la bibliothèque iCloud avait été présentée en juin de l’année dernière. Son intérêt est de reprendre cette collection, qui constitue un espace de stockage unifié entre tous les appareils. Fini donc le flux de photos et ses règles étranges de fonctionnement pour les nouveaux venus. Mais il manquait justement sous OS X une application capable de lire la nouvelle bibliothèque, alors que certains l’avaient déjà activée sous iOS, créant une certaine frustration.

Qu’à cela ne tienne, Photos est donc disponible et reprend la fameuse bibliothèque. Le principe est simple : les photos prises depuis les appareils iOS apparaissent sur le Mac et toutes les opérations effectuées sont répercutées. On peut voir cette gestion comme un compte email paramétré en IMAP. Mais Photos doit également prendre le relai d’iPhotos et Aperture, dont il permet d’ailleurs l’importation des collections.

yosemite icloud photos

Rapide et pratique, mais...

Photos a la délicate mission de convenir aux utilisateurs classiques et aux photographes amateurs. Il peut donc importer les clichés en JPG et RAW et les organiser en collections. Notez que l’opération cache autant que possible les fichiers. Ceux qui aiment garder un certain contrôle préfèreront sans doute vider d’abord les photos dans un dossier, avant de faire une importation sélective dans Photos. Notez que la remarque est valable également pour les vidéos.

Photos reprend largement l’ergonomie de l’application du même nom dans iOS. Ceux qui ont l’habitude de se servir d’un iPhone ou iPad ne seront donc pas perdus. Ils remarqueront cependant une différence de taille par rapport à iPhoto : les performances. Photos est bâti sur des fondations nettement plus modernes, ce qui se ressent dans l’application : elle démarre plus vite, effectue rapidement ses opérations et la réactivité est en très nette hausse.

Pour le reste, tous les outils sont là, et on pourra notamment appliquer des réglages de luminosité, de contraste, de découpage ou d’applications de filtres, à l’instar de l’application Photos sous iOS. La version Yosemite reprend également le classement par albums et les nouvelles apparues avec iOS 8, notamment le zoom arrière qui permet d’afficher de très nombreux clichés triés par années.

yosemite icloud photosyosemite icloud photos

... des fonctionnalités en moins et une vraie gourmandise sur le stockage distant

Si cette réécriture a été l’occasion pour Apple de se débarrasser de l’ancien code, elle a également entrainé un tri dans les fonctionnalités. Dans les grandes lignes, on retrouve tout ce qui était dans iPhoto, mais des exceptions sont à noter. Le système de notation par étoiles a disparu, même si les notes précédemment données sont toujours gérées. Apple a préféré remplacer cette fonctionnalité par des « cœurs » qui servent à simplement mettre des clichés en favoris. Plus ennuyeux pour ceux qui en avaient l’habitude, Photos ne gère plus la synchronisation avec Facebook et Flickr. On ne pourra plus non plus géolocaliser ses photos, l’application reprenant simplement les données indiquées par l’appareil.

En fait, le vrai problème de Photos est son utilisation de la bibliothèque iCloud et ce qu’elle suppose en termes d’espace de stockage distant. Contrairement au flux de photos qui, même s’il était limité dans le temps et à un maximum de 1 000 clichés, ne requérait aucun espace particulier, la bibliothèque décompte le poids de chaque photos dans iCloud. Si vous prenez beaucoup de photos et que vous comptez les gérer de cette manière, les 5 Go alloués de base risquent de paraître très vite bien courts, d’autant qu’il faut encore compter l’espace dévoré par les sauvegardes des appareils iOS. Apple espère sans doute vendre ainsi des abonnements, qui démarrant à 99 centimes par mois pour 20 Go. Les autres formules sont de 3,99 euros pour 200 Go, 9,99 euros pour 500 Go et 19,99 euros pour 1 To.

L'arrivée de Photos signe la mort définitive d'Aperture

Notez que la sortie de Photos se traduit par l’abandon définitif d’Aperture, le logiciel professionnel de gestion de collections d’images d’Apple. Photos ne peut prétendre à une parité fonctionnelle avec Aperture, et les utilisateurs qui ont des besoins beaucoup plus importants se tourneront sans doute vers d'autres solutions, notamment Lightroom d’Adobe. Reste que ceux qui ont acheté Aperture peuvent toujours l’installer depuis le Mac App Store, depuis la section Achats.

Enfin, Yosemite 10.10.3 contient un certain nombre d’améliorations générales et de corrections. Le geste tactile « tap à trois doigts » peut ainsi être configuré pour effectuer de nouvelles actions, et Apple profite de l’occasion pour ajouter pas moins de 300 emojis supplémentaires. Nous revenons plus en détail sur ce point dans le chapitre consacré à iOS 8.3.

La mise à jour 10.10.3 est disponible depuis le Mac App Store. Elle pèse tout de même 1,5 Go environ, application Photos oblige.

iOS 8.3 : 300 nouveaux emojis et de nombreuses améliorations

Après la mise à jour pour les Mac, passons à celles pour les iPhone, iPad et iPod Touch. iOS 8.3 a également été publié hier soir et il est clair qu’Apple est au courant des plaintes concernant son système. iOS 8 a été critiqué pour son manque de finitions, ce qui explique sans doute la très longue liste d’améliorations présente dans les notes de version.

Les corrections sont en effet très nombreuses et concernent par exemple la fiabilité du Wi-Fi et du Bluetooth, la multiplication des groupes de discussions dans Messages, certains soucis dans le partage familial, les applications d’entreprise, l’accessibilité et ainsi de suite. Elles s’accompagnent également d’une hausse de performances pour les ouvertures d’applications, la réactivité générale, l’envoi des messages, le Wi-Fi ou encore les claviers virtuels tiers. Les utilisateurs d’appareils plus anciens pourront d’ailleurs réagir dans les commentaires pour confirmer ou pas ces améliorations.

ios 8.3 emojisios 8.3 emojis

iOS 8.3 introduit en outre, comme Yosemite 10.10.3, un nouveau lot de 300 emojis. La particularité de ces ajouts est qu’ils concernent la couleur de la peau. Apple a visiblement à cœur de ne froisser personne, et après les couples de même sexe, on peut désormais faire un appui prolongé sur certains emojis, notamment tous les visages, pour changer de nuance. La nouvelle collection d’emojis s’accompagne également d’un nouveau classement et surtout d’un défilement latéral infini, permettant de retrouver rapidement un dessin particulier. Attention cependant : si vous envoyez ces nouveaux emojis à des contacts qui n'utilisent ni Yosemite 10.10.3, ni iOS 8.3, ils verront sans doute une case marquée d'une croix ou contenant une tête d'alien.

Signalons enfin un réglage pour l’App Store que certains trouveront sans doute très utile : la possibilité de bloquer les demandes de mots de passe pour les applications gratuites. Notez bien que même si le mot de passe n’est plus demandé dans ce cas précis, les achats in-app continueront à le faire. Par ailleurs, le réglage inverse est possible, à savoir exiger le mot de passe pour tout téléchargement, même gratuit, y compris si un téléchargement a déjà été validé quelques secondes plus tôt.

iOS 8.3 est disponible dans les Réglages de l’appareil et pèse environ 285 Mo sur un système à jour.


chargement
Chargement des commentaires...