Next INpact fête ses 12 ans : quel avenir, pour nous et la presse en ligne ?

Fêtons nos noces de soie ! 210
En bref
image dediée
Crédits : efesan/iStock
Annonces
L’équipe de Next INpact

C'est le 5 mai 2003 que PC INpact était mis en ligne, avant de donner naissance à Next INpact l'année dernière. 12 ans plus tard, nous sommes toujours là, continuant à vous informer sur le secteur du numérique au quotidien, avec de nouveaux projets en tête. Notre anniversaire est l'occasion de faire le point.

Après quelques mois plutôt mouvementés, Next INpact entre dans sa treizième année. En effet, comme nous l'évoquions l'an dernier, 2014 aura été l'occasion de nombreux changements, nécessaires afin de continuer notre évolution. En 2003, INpact Hardware faisait place à PC INpact à travers la création de notre SARL de presse.

Aujourd'hui, cette structure est toujours là, et détenue à 76 % par son seul gérant (Christophe Neau, aka Teuf pour les intimes). Elle arbore un nouveau nom, un nouveau logo, mais son ambition reste toujours la même : vous informer au mieux sur tout ce qui touche au secteur du numérique. Et ce, qu'il s'agisse du projet de loi sur le renseignement qui sera voté dans l'après-midiaux changements en cours chez Microsoft, en passant par les échecs dans le domaine des messageries chiffrées. Le tout, en évitant quelques dérives courantes de notre métier ces dernières années.

Next INpact : une communauté, de l'écoute et des choix

Car quel que soit le nom du site, Next INpact s'est toujours caractérisé avant tout par ses engagements vis-à-vis de ses lecteurs et de sa communauté. Que ce soit dans les choix de personnalisation du site, la limitation des formats et des espaces publicitaires, le refus de certains types de campagnes, la possibilité ouverte à tous d'en désactiver certaines d'un seul clic ou nos pratiques rédactionnelles. Tant de sujets qui sont constamment évoqués dans nos colonnes et font l'objet de discussions et d'évolutions constantes.

Ainsi, il y a deux ans nous avons dû faire face à un choix, et avons décidé de faire confiance à la communauté pour ce qui était de nous suivre dans un modèle économique qui misait sur plus de contenu de fond, avec une diffusion en priorité à nos abonnés. Une décision difficile et contestée par certains, dont nous savions qu'elle allait nous impacter à court terme. Ainsi, en 2013, nous annoncions des pertes après trois ans de bénéfices.

Abonnement Next INpact

Dans le même temps, nous avons entamé la refonte du site, dont la v6 a été mis en ligne en bêta en août l'année dernière, avant une ouverture officielle deux mois plus tard. Des changements lourds et qui ont pris du temps à mettre en place, mais finalement payants.

Une année 2014 sous le signe du retour aux bénéfices

Ainsi, 2014 était pour nous l'occasion de dépasser les 3 000 abonnés et de revenir à une situation bénéficiaire. Une situation qui n'aurait pas été possible sans le soutien de la communauté, toujours nécessaire, et le travail de l'équipe. Notamment ceux qui œuvrent au quotidien pour la mise en ligne des bons plans et l'évolution de nos comparateurs de forfaits.

Des activités que nous avons toujours fait le choix de mettre en avant sur le site sans les imposer, les bons plans étant par exemple désactivables d'un simple clic et gardés dans une section indépendante de nos actualités, mais sans lesquelles Next INpact ne pourrait perdurer. Bien entendu, nous reviendrons plus en détails sur notre situation financière une fois le bilan définitif établi, comme chaque année.

Si nous avons rapidement pris en compte vos premières remarques concernant la v6, nous avons surtout travaillé à la mise en place d'une nouvelle phase dans l'évolution de notre modèle économique. Une façon d'investir et de penser les choses au-delà de notre propre cas, mais aussi d'assurer le maintien de notre indépendance à long terme en constituant une trésorerie suffisante, afin de nous prémunir des éventuels coups durs. Le tout se déroulant en plusieurs étapes.

Un modèle, des contenus et des services en constante évolution

La première était la mise en place de notre gestionnaire de compte et d'abonnement, indépendant du site (et disponible par ici). Notre prestataire de paiement principal a ensuite été modifié, PayZen nous offrant plus de flexibilité et nous permettant de mettre en place des promotions sur notre offre mensuelle, comme celle annoncée le mois dernier (6 mois de Premium pour 6 euros). Comme nous l'évoquions alors, nous voulions aussi proposer un paiement via Bitcoin, ce qui est désormais possible à travers les services de Paymium.

Mais qu'est-ce qui vous attend ensuite ? Nous avons déjà évoqué certaines de nos prochaines évolutions, de manière assez transparente, en fin d'année dernière et encore récemment. Vous avez ainsi pu noter l'arrivée de petits nouveaux dans l'équipe comme Guénaël, Stéphanie ou Pierre, qui interviennent dans nos colonnes de temps en temps. Ils rejoignent ainsi Marc, David, Kévin, Sébastien, Vincent et Xavier ou Jean-Marc, qui anime 14h42 pour nous et Arrêt sur images.

14h42 Logo

Les revenus issus des abonnements nous permettent d'investir de manière croissante dans de nouveaux contenus, et de financer à la fois notre équipe, ainsi que des journalistes et intervenants avec qui nous pouvons travailler de manière plus ou moins occasionnelle. Cela nous permet en outre de couvrir certains évènements sans avoir à dépendre d'entreprises, comme le Computex qui ouvrira ses portes début juin et d'autres surprises en préparation. De nouveaux types de contenus et de nouveaux services seront ainsi proposés à tous, mais certains seront à terme réservés à nos abonnés.

Un abonnement plus simple et une offre retravaillée : donnez-nous votre avis

Mais le prochain changement qui sera mis en place sera la possibilité d'accéder aux offres d'abonnement sans être inscrit. Jusqu'à maintenant, il fallait en effet s'inscrire pour s'abonner ensuite. Désormais, la page d'abonnement sera accessible à tous et intégrera un module de connexion et d'inscription si nécessaire.

D'autres petites retouches dans le parcours d'abonnement devraient aussi être mises en place dans les semaines qui viennent, afin de l'améliorer et de le simplifier. Ce qui aboutira à une refonte complète de nos offres d'ici quelques mois. Un point sur lequel vous pouvez d'ores et déjà nous faire vos suggestions au sein de nos commentaires. Les décisions vont se prendre dans les semaines qui viennent, nous reviendrons donc sur le sujet en temps voulu.

Abonnement PayZen Mars 2015
La refonte de notre offre est en marche, participez-y

La Presse Libre : des abonnements unifiés pour l'information en ligne

Si d'autres projets devraient nous occuper dans les mois à venir, comme la nouvelle version tant attendue de Prix du Net ou un rafraichissement de notre site mobile, nous avons décidé de focaliser tous nos efforts de ce début d'année sur le projet La Presse Libre. Né il y a deux ans, il a pour but d'apporter une solution aux acteurs de la presse en ligne qui souhaitent proposer une offre d'abonnement unifiée et simple pour le lecteur, sans dépendre des « Stores » et des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

Une nécessité alors que ces entreprises veulent de plus en plus s'imposer dans la relation entre le lecteur et la presse, le secteur étant actuellement en train de se concentrer autour de quelques gros acteurs. Proposer une alternative poussée par la presse indépendante, pour unifier la multitude de Paywalls se mettant en place, nous semblait donc vital et nécessaire.

Nous avons longtemps réfléchi à la façon de penser et de proposer ce projet, et nous l'avons mûri pendant plus d'un an avant de le proposer de manière concrète à Arrêt sur images, qui nous a rejoint dans l'aventure depuis la fin de l'année dernière. Nous avons ainsi décidé de doubler notre équipe technique et de porter nos efforts d'investissement sur la création de ce site, financé par nos soins, mais pensé pour être mis dans les mains d'un GIE géré par des acteurs de la presse en ligne indépendante.

Cela fait donc plusieurs mois que nous travaillons au développement du site, et nous pourrons bientôt vous en dire plus à son sujet. Pour vous tenir informés, vous pouvez vous inscrire à une newsletter dédiée ou suivre ce compte Twitter. Nous avons aussi commencé à le présenter via son blog :

La Presse Libre Cocotte

2015 : une année cruciale pour l'information en ligne et nos libertés numériques

Bref, si les mois passés étaient ceux de changements radicaux, ceux qui viennent verront notre avenir se décider, qu'il s'agisse de nos libertés en ligne, du secteur de la presse ou de la qualité de l'information et de son financement, alors que 2017 se profile. Il sera aussi largement question de la capacité des acteurs en place à prendre leur destin en main face à ceux qui veulent gérer chaque portion de notre vie en ligne.

Nous aurons donc, tout comme ceux qui se battent à nos côtés pour une information indépendante et de qualité, plus que jamais besoin de votre soutien afin de pouvoir vous retrouver ici l'année prochaine et souffler 13 bougies, toujours plus forts.


chargement
Chargement des commentaires...