Internet Explorer et Spartan n'activeront plus le DNT par défaut

Bien, mais un peu tard 42
En bref
image dediée
Crédits : MrIncredible/iSotck Editorial/Thinkstock
Navigateurs
Vincent Hermann

Microsoft n’activera plus par défaut la fonction Do Not Track au sein d’Internet Explorer et Spartan sur les nouvelles machines ou lors d’une mise à jour. Un choix important mais qui arrive bien tard, tant le support du DNT apparaît mince après une gestation laborieuse au sein du W3C.

Plus de suivi de la navigation pour personnaliser les publicités

Le Do Not Track (« Ne suivez pas ») est une fonctionnalité qui est apparue initialement au sein de Firefox. L’idée de base est simple : envoyez un signal au site pour que celui-ci désactive le suivi des actions et des cookies afin de personnaliser les publicités. Ces dernières étaient alors remplacées par des contenus plus génériques. La personnalisation peut se montrer « redoutable » tant les cookies permettent de suivre l’utilisateur de site en site pour en relayer les habitudes et les produits visés. Si vous cherchez sur le web un hôtel à Florence pour vos prochaines vacances, ne soyez pas surpris de voir une publicité en rapport sur Facebook.

Le gros problème du DNT est qu’il est très peu suivi à l’heure actuelle, et ce pour plusieurs raisons. D’une part, et pendant longtemps, chaque navigateur a eu sa vision de ce que devait être ce blocage, avec un fonctionnement différent. D’autre part, le processus de standardisation au sein du W3C a été plus que problématique, les intérêts des éditeurs de navigateurs s’opposant à ceux des représentants du monde de la publicité. Ces derniers avaient d’ailleurs quitté la table des négociations. Enfin, Microsoft avait fait le choix d’activer par défaut le DNT au sein d’Internet Explorer 10 et 11.

L'activation par défaut du DNT ne respecte pas le standard

Cette décision a malheureusement noyé le choix de l’internaute dans la masse. L’émission du signal devait en effet répondre à une volonté de l’utilisateur, ce qui a d’ailleurs été entériné par le W3C. Résultat, de nombreux sites ont finalement annoncé qu’ils ne supporteraient plus le DNT pour cette raison, dont Yahoo et Facebook. Microsoft n’avait jamais réellement réagi sur le sujet, jusqu’à vendredi soir.

Dans un billet de blog, l’éditeur annonce qu’il revient finalement sur cette activation par défaut, mais pas dans l’immédiat. Il faudra en effet attendre Windows 10 pour que le changement se voit dans Internet Explorer et Spartan. En fait, le cœur du problème réside dans les paramètres Express d’Internet Explorer et de Windows (à partir de la version 8). Si l’utilisateur choisit cette option au premier démarrage pour gagner du temps, le DNT est activé automatiquement. C’est cette attitude qui n’aura plus cours désormais.

Plus de DNT dans les réglages Express de Windows et Internet Explorer

Brendon Lynch, responsable de la vie privée au sein de la firme, cite ainsi le dernier brouillon en date de la fonction : « Le signal doit refléter un choix de l’utilisateur, et non le choix d’un éditeur, d’une institution, d’un site […]. Le principe de base est que l’expression de la préférence de suivi n’est transmise que lorsqu’il s’agit d’un choix délibéré de l’utilisateur. En absence d’un tel choix, il ne peut pas y avoir d’expression de la préférence de suivi. »

Concrètement, sur une nouvelle machine ou après une mise à jour de Windows ou Internet Explorer, l’assistant des premiers réglages se présentera de la même manière, mais le bouton « Express » n’activera plus le DNT. Le changement sera donc actif lors de la sortie de Windows 10, et ni Internet Explorer, ni Spartan n’auront de DNT par défaut. Microsoft précise d’ailleurs que l’option sera mise en valeur pour ceux qui souhaiteront y revenir plus tard. 

La question est de savoir si ce changement aura une influence sur l’avenir de la fonction DNT. Rien n'est moins sûr, car même si Microsoft parle de mise en conformité avec le standard, ce dernier est si mal en point qu’on se demande s’il pourra faire un jour consensus. On se rappelle ainsi que Yahoo, lors de son annonce sur l’arrêt du support, avait expliqué attendre qu’un vrai standard émerge et donc que tout le monde soit d’accord.

Au moins, tous les acteurs concernés sont d’accord sur un point : activer la fonction DNT ne peut être qu’un choix de l’utilisateur. Le demi-tour de Microsoft est donc bienvenu, mais il arrive sans doute un peu tard.


chargement
Chargement des commentaires...