Box sous Android (TV) des FAI : on fait le point sur leur disponibilité

Et pendant ce temps, chez Orange, c'est #PopCorn 42
Accès libre
image dediée
FAI
Sébastien Gavois

Suite à l'annonce de la Freebox mini 4K, Didier Casas, secrétaire général et porte-parole de Bouygues Telecom, était hier l'invité de BFM Business. Il a notamment évoqué la Bbox Miami, mais en entretenant un certain flou concernant sa mise sur le marché. L'occasion de faire le point sur la disponibilité des box de salon proposées par les FAI, qui exploitent un OS signé Google.

Mardi matin, Xavier Niel montait sur scène afin de présenter sa nouvelle Freebox mini 4K, « la première box au monde 4K sous Android TV » selon le communiqué de presse du FAI. Dans les faits, ce n'est pas si simple puisque NVIDIA a également annoncé sa SHIELD sous Android TV avec la prise en charge de la 4K et du HEVC (H.265). Mais si elle sera bien distribuée en France, aucun détail supplémentaire n'a été donné sur ce point.

Quoi qu'il en soit, mercredi matin Didier Casas était l'invité de l'émission Good Morning Business. Une manière d'occuper un peu le terrain médiatique, mais aussi de revenir sur sa Bbox Miami, qui a été annoncée en juin de l'année dernière et fonctionne sous Android (et non Android TV pour le moment). Elle devait alors arriver en octobre, avant d'être repoussée à janvier 2015.

Bbox Miami : disponible, ou pas ?

Questionné sur la Freebox mini 4K, le secrétaire général de Bouygues Telecom a indiqué que, pour lui, « ce qui était présenté hier au public c'est intéressant, c'est dommage que ça arrive un peu tard et franchement c'est encore un petit peu cher ». Mais alors que Stéphane Soumier évoquait la question de la disponibilité de la Bbox Miami, Didier Casas avait une réponse plutôt claire à fournir : « nous proposons une box qui est arrivée plusieurs mois avant, qui est disponible pour répondre à votre question, puisqu'elle est déjà disponible, et qui coute 4 euros de moins ». 

Problème : dans la pratique, ce n'est pas si simple. Stéphane Soumier a d'ailleurs fait part de son étonnement puisqu'il avait été notifié sur Twitter d'un problème relatif à sa disponibilité. Là encore, la réponse est simple : « il ne faut pas croire tout ce que l'on voit sur Twitter [...] les choses sont extrêmement claires : la box Miami est proposée à nos clients d'abord, les clients Bouygues Telecom, depuis plusieurs semaines maintenant. Ils peuvent s'abonner, ils l'ont reçu ».

Tous ses clients ? Non, puisque ceux qui sont en FTTH ou en FTTLA, ne peuvent pas la commander, c'est uniquement le cas de ceux qui sont dégroupés et en ADSL. D'ailleurs, la notion de « nos clients » est plus importante qu'elle n'y paraît. En effet, vous ne pouvez pas commander la Bbox Miami lors de la souscription à une offre. Elle n'est pas proposée, et n'est en fait visible que via un élément de la page d'accueil qui renvoie vers un site dédié qui évoque un lancement « dans les semaines à venir »

Car jusqu'à hier, la Bbox Miami n'avait pas de date de lancement officielle. C'est finalement le compte Twitter de Bouygues Telecom qui a officialisé une date : le 23 mars prochain. Comme nous avons tendance à nous méfier de « ce que l'on voit sur Twitter », nous avons contacté le service presse qui nous a bien confirmé l'information.

Bbox Miami

Des améliorations logicielles et matérielles à venir

Notez d'ailleurs qu'une version 4K avec gestion du H.265 est bien prévue, mais cela passera par une révision matérielle, et aucune date ne nous a été donné, pas même une vague indication. Pour ce qui est de l’accès aux bouquets Canal+, CanalSat et OCS, qui n'est pas disponible pour le moment, il le sera « courant 2015 ».

Concernant la mise à jour vers « Lollipop Android TV », elle est attendue elle aussi pour le courant de cette année, sans plus de précisions pour le moment. Interrogé sur la question de cette arrivée tardive, le FAI nous a indiqué que le système manquait de stabilité et qu'il devait donc encore travailler sur ce point. Le FAI nous précise néanmoins que cette nouvelle mouture conservera les fonctionnalités de la version actuelle, notamment le moteur de recherche et de suggestions développé par la société française Spideo

Reste la question du tarif. Et là, tout le problème est de se fier à ce qui est annoncé en gros sur les affiches publicitaires des FAI. Car comme on peut le voir sur ce comparatif de notre service Les offres internet, les choses sont une fois de plus un peu plus complexe dans la pratique. En effet, la Bbox Miami demande un dépôt de garantie de 49 euros, mais intègre les appels illimités vers les mobiles en France et dans certains pays. Chez Free, il faudra payer 2,99 euros de plus pour cela.

Ainsi, dans le cas le plus favorable à Bouygues Telecom, celui d'une zone dégroupée par ses soins, il propose un service à 25,99 euros par mois, contre 32,98 euros pour Free. Mais en « zone étendue », il faut ajouter 8 euros de plus par mois et la donne change alors puisque la facture passe à 33,99 euros par mois. Malheureusement pour Bouygues Telecom, ce sera le cas de la majorité des clients potentiels. Les autres auront par contre tout intérêt à y regarder de plus près.

Freebox mini 4K : nouveaux clients et certains anciens, mais uniquement les dégroupés

Pour ce qui est de la disponibilité de la Freebox mini 4K, comme nous l'avons évoqué lors de son annonce, elle peut être commandée par tout nouveau client, pour 29,99 euros par mois (option TV et accès à la boucle locale inclus). Les clients Freebox Révolution peuvent d'ores et déjà demander à disposer du décodeur via l'option multi-TV pour 1,99 euro par mois (et 19 euros de livraison). Dans les deux cas, aucune date de livraison n'est pour le moment précisée.

Pour ceux qui disposent d'une offre Crystal ou d'une Freebox d'ancienne génération, il faudra passer par la case migration, une possibilité qui n'est pas encore en place actuellement, mais qui devrait arriver dans les prochains jours. Attention par contre, si vous avez souscrit à une Freebox Crystal via une vente privée, ce changement vous fera perdre le bénéfice de votre réduction. Le cas de la vente privée de la Freebox Révolution à 9,99 euros par mois n'est pas encore indiqué clairement, nous y reviendrons bientôt.

De leur côté, les non dégroupés n'ont pas d'autres choix que souscrire à une offre Freebox Crystal, sans possibilité de disposer d'une mini 4K en complément.

Freebox mini 4K

SFR : une box sous Android depuis fin 2013... qui ne sera plus proposée à partir du 1er avril

Mais le plus ancien sur ce créneau est sans aucun doute SFR qui a lancé son « décodeur TV avec Google Play » en novembre 2013, soit il y a près d'un an et demi. Pour rappel, il fonctionne sous Android 4.2.x, comme la Bbox Miami. Mais, comme pour Bouygues Telecom, la marque au carré rouge précise dans sa fiche d'information standardisée qu'il s'agit d'une réservée à ceux qui sont déjà clients, via une demande de migration.

Mais cette fois, cela est ouvert « aux clients Box et Fibre de SFR » et ne se limite pas à l'ADSL. Il faudra par contre payer un surcoût de 3 euros par mois, ainsi qu'un dépôt de garantie de 49 euros :

SFR Google Play décodeur TV

Interrogé par nos soins sur l'extension de la disponibilité de cette box, le service presse de la marque au carré rouge a eu une réponse pour le moins étrange : « nous ne commercialisons plus le décodeur SFR TV avec Google Play ». Problème, selon nos constatations, les abonnés peuvent toujours y souscrire et l'offre est toujours présente sur le site de SFR. L'explication est simple, puisque l'on nous précise que « le décodeur ne sera plus commercialisé à partir du 1er avril ».


chargement
Chargement des commentaires...