La réforme du collège passera par la case numérique

Et non par la « casse » numérique 49
En bref
image dediée
Crédits : IPGGutenbergUKLtd/iStock/ThinkStock
Loi
Xavier Berne

Najat Vallaud-Belkacem a dévoilé ce matin en Conseil des ministres les grandes lignes de sa réforme du collège, censée entrer en vigueur lors de la rentrée 2016. Il est notamment question d’intégrer aux programmes obligatoires des cours d’informatique et d’algorithmique.

Après avoir annoncé que le grand « plan numérique » serait déployé dès la rentrée 2015 dans 300 collèges, la ministre de l’Éducation nationale a donné aujourd'hui les grands axes de sa réforme du collège. Outre les mesures phares concernant par exemple la mise en place d’enseignements pratiques interdisciplinaires (qui représenteront 20 % du temps de cours), la benjamine du gouvernement a promis de développer les « compétences numériques » des jeunes français, dans la lignée des travaux du Conseil supérieur des programmes.  

L’informatique et l’algorithmique intégrés aux programmes obligatoires

« Le collège du XXIe siècle doit être en phase avec les usages du numérique d’aujourd’hui, et apprendre aux collégiens, qui s’en servent par ailleurs dans leur vie de tous les jours, à les utiliser, à les maîtriser et à les comprendre » soutient la Rue de Grenelle. Derrière ces belles paroles, on apprend principalement que de « nouveaux savoirs » seront intégrés aux programmes obligatoires à partir de 2016 : l’algorithmique et l’informatique. Aucun détail n’a été donné quant au volume d’heures qui seront consacrées à cet enseignement, ni si celui-ci sera dispensé de manière continue pour tous les élèves, ou bien pour certaines classes uniquement. 

Une maîtrise de la « culture numérique » et de ses outils  

Il est d’autre part prévu que d’une manière plus large, les collégiens « acquièrent les valeurs, les repères et l’esprit critique d’une nouvelle culture numérique ». L’objectif est de davantage sensibiliser les élèves aux « enjeux de sécurité numérique, de fiabilité des sources et de l’information, de civilité et de respect vis-à-vis d’autrui », notamment sur les réseaux sociaux. Un souhait formulé par François Hollande au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo (notre article).

S'agissant de la maîtrise des outils, ce sont cette fois les promesses du plan pour le numérique à l’école qui sont de sortie. Selon l’Éducation nationale, les collégiens pourront dès 2016 :

  • « Accéder à des contenus et à des services numériques innovants et utiles pour leurs apprentissages (manuels scolaires interactifs, applications dédiées aux apprentissages, exerciseurs, révisions, jeux sérieux, simulations, etc.) ;
  • Utiliser des outils et des contenus embarqués pour travailler au quotidien (agenda, calculatrice, dictionnaires, prise de notes, répertoires, podcasts, etc.) ;  
  • Recevoir des informations et des données du collège (revue de presse du CDI, orientation, événements, activités sportives, cahier de textes, livret scolaire, notes, etc.) ;
  • Communiquer avec les autres élèves, les enseignants, et tous les membres de la communauté éducative (blog de correspondances, réseau social de la classe, du collège, etc.). »

On notera enfin que des « services d’aide à distance aux élèves en difficulté » sont également promis, sans plus de détails. Pour rappel, tous les élèves de cinquième devraient être équipés de tablettes d’ici la rentrée 2016 (dont on connaît désormais les grandes caractéristiques). Dès le mois de septembre, une plateforme de contenus pédagogiques ouverte aux élèves et à leurs familles devrait également être disponible. 


chargement
Chargement des commentaires...