Source 2, Unity 5 : Valve et Unity3D dégainent leurs moteurs

HL3 et Source 2 : au cœur du Valve time 82
En bref
image dediée
Applications GDC
Kevin Hottot

La Game Developers Conference bat son plein, et les annonces de studios autour de leurs moteurs de jeu se multiplient. Après Epic c'est au tour de Unity3D d'annoncer le lancement d'Unity 5 et à Valve de dégainer son Source Engine 2, qui sera mis à disposition « gratuitement » aux développeurs.

Il n'y a pas qu'Epic Games qui a profité de la Game Developers Conference pour abattre ses cartes dans le domaine des moteurs de jeu. Unity3D et, à la surprise générale, Valve, ont également dégainé leurs armes lors du salon. Pour autant l'avancement de leurs projets respectifs est loin d'être similaire.

Unity 5 est disponible pour tous, John Riccitiello tacle les royalties Epic Games

Pour Unity3D, la GDC fût l'occasion d'annoncer le lancement imminent de la version 5 de son moteur, présentée l'an dernier lors du même salon. Contrairement à Epic Games, l'éditeur n'a pas effectué de changements profonds concernant son modèle économique. Ainsi, Unity 5 en version Pro est proposé au tarif de 1500 dollars, ou 75 euros par mois, soit une augmentation de quelques dizaines de dollars par rapport à la mouture précédente, vendue 1425 dollars. Une hausse justifiée par l'intégration dans le pack de base de la Team Licence, jadis facturée 500 dollars.

Une version gratuite reste au catalogue, sans accès à certaines fonctionnalités premium, mais avec la possibilité d'utiliser l'ensemble des fonctions de base du moteur. Comme pour Unity 4.5, elle reste seulement utilisable par les structures dont le chiffre d'affaires annuel ne dépasse pas 100 000 dollars. Si le besoin de fonctions « Premium » se fait sentir, certaines peuvent être facturées unitairement. Ainsi, l'accès à l'Asset Store 11 est facturé 19 dollars par mois, l'accès à Unity Cloud coûte 25 dollars par mois tout comme Unity Analytics, un outil actuellement en bêta ouverte permettant d'analyser le comportement des joueurs. Sur le plan technique, il est principalement question d'améliorations concernant la gestion des shaders et des sources d'éclairage.

En marge de la conférence de présentation de Unity 5, John Riccitiello, ancien PDG d'Electronic Arts et désormais à la tête de Unity3D, n'a pas été avare de commentaires au sujet du modèle économique retenu par Epic Games pour l'Unreal Engine 4. « Vous pouvez avoir toute la puissance d'Unity 5 gratuitement. C'est simple, il n'y a ni royalties, ni conneries de ce genre », assure le dirigeant à nos confrères de GamesIndustry. L'homme estime par ailleurs que « l'on peut considérer que les royalties ressemblent un peu au modèle free-to-play. Ils essayent de vous appâter puis d'exploiter cette relation et ce n'est pas ce que nous voulons faire ». 

Le Source Engine 2 sera « gratuit pour les développeurs de contenus »

Du côté de Valve, l'ambiance est un peu plus sereine. La firme de Gabe Newell a en effet levé le voile sur son Source Engine 2, le successeur direct du moteur ayant donné naissance à des jeux cultes, tels que Half-Life 2, dont la suite reste à ce jour la plus belle arlésienne vidéoludique.

L'éditeur ne s'est pas grandement épanché sur les caractéristiques techniques, et s'est contenté de préciser que l'une de ses moutures sera compatible avec l'API Vulkan, anciennement connue sous le nom de « Next Generation OpenGL » sur laquelle nous aurons l'occasion de revenir. Par contre, la société de Bellevue était un peu plus bavarde au sujet du modèle économique de son prochain bébé. Source 2 sera en effet distribué gratuitement « pour les développeurs de contenus », mais cette gratuité a tout de même une contrepartie.

Erik Johnson, un employé de Valve, a ainsi confirmé à nos confrères de Rock, Paper, Shotgun que Source 2 n'est gratuit que si et seulement si, le jeu qui l'exploite sera disponible via Steam lors de son lancement. Ainsi, plutôt que de reposer sur un système de royalties comme L'Unreal Engine, le moteur de Valve trouve son modèle économique dans l'extension du catalogue disponible sur Steam, où Valve touche 30 % de commissions sur chaque vente.

Sachez enfin que l'éditeur n'a donné aucune information concernant le développement dans ses locaux de titres qui exploiteront ce moteur. Si vous attendiez des nouvelles de Half-Life 3, ou d'une éventuelle suite à Portal, vous allez devoir faire preuve d'encore un peu plus de patience.


chargement
Chargement des commentaires...