Avec sa SHIELD à 199 $, NVIDIA ose enfin s'attaquer aux consoles de salon

4K via du HDMI 2.0 : rép' à ça PS4 et Xbox One 179
En bref
image dediée
Crédits : NVIDIA
Consoles GDC
Par
le mercredi 04 mars 2015 à 08:43
David Legrand

NVIDIA a commencé de manière timide avec une manette/console, puis avec une tablette qui ne trouvait pas forcément sa place. Désormais, le constructeur assume sa volonté de devenir un acteur dans le domaine des consoles de salon et lance sa SHIELD sous Android, à base de Tegra X1, annoncée à 199 $... et capable de gérer la 4K.

Enfin ! Cela fait maintenant plus de deux ans que NVIDIA a mis sur le marché son premier produit de la gamme SHIELD sous Android. À l'époque, il était question d'une console de jeu portable, composée d'une manette et d'un écran, qui devait servir de test pour le marché.

SHIELD : une gamme qui évolue, et qui ose enfin assumer les ambitions de NVIDIA

Seulement disponible dans certains pays, elle n'arrivera jamais chez nous. Mais cela a permis à la société de faire évoluer son concept reposant certes sur Android et sa base de jeux et d'applications, mais aussi sur une intégration d'outils maison dédiés aux joueurs ainsi que sur le jeu en streaming, depuis un PC local via Steam puis via le « Cloud » avec son service GRID.

L'année dernière, le constructeur misait sur un concept un peu différent : la SHIELD Tablet. Un produit qui était à la fois intéressant et frustrant (nous y reviendrons bientôt plus en détail). En effet, si le fait de proposer une manette indépendante était une bonne idée, le public visé pouvait ne pas voir l'intérêt d'une tablette pour ses besoins, et il faut avouer que de devoir systématiquement remettre la tablette près de la TV pour jouer pouvait constituer un problème. Dès le départ, certains se sont donc demandé pourquoi NVIDIA n'avait pas poussé son concept plus loin en retirant l'écran et en proposant un produit dédié à la TV, moins cher et plus compact, sous la forme d'une Apple TV ou d'une clef Chromecast.

Un format qui avait semble-t-il été évoqué en interne, mais pas retenu dans un premier temps. Un an plus tard, c'est enfin le cas avec la SHIELD. Bon autant dire que l'on regrettera une fois de plus la politique de dénomination maison. Entre la première console/manette qui a changé de nom en cours de route, on a désormais droit au nom de gamme qui devient un nom de produit... cela ne va pas vraiment faciliter les choses pour l'utilisateur.

Un Tegra X1, mais NVIDIA fait le plein sur les caractéristiques et les fonctionnalités

Pour le reste, que se cache-t-il dans cette console ? Tout d'abord, il s'agit d'un produit sous Android TV, basé sur une puce Tegra. Il s'agira de la X1 du constructeur annoncée un peu plus tôt dans l'année, intégrant pas moins de 256 CUDA Core de la génération Maxwell. 16 Go de stockage seront présents, ainsi qu'une connectique plutôt complète pour un produit de ce genre, ou même pour une console de salon : HDMI 2.0, port réseau Gigabit, deux USB 3.0, un micro USB 2.0, un lecteur de carte MicroSD et un récepteur infra-rouge. Côté connectivité, on pourra compter sur du Wi-Fi 802.11ac et du Bluetooth 4.1. Bref, sur ce point, PS4 et Xbox One peuvent aller se rhabiller.

NVIDIA SHIELD ConsoleNVIDIA SHIELD Console

Car c'est bien là le but d'un tel produit, qui ne va pas miser sur sa puissance brute, les consoles de salon classiques n'étant elles-mêmes que peu puissantes par rapport à un PC : viser les géants du secteur en contournant des problèmes qu'ils n'ont pas assez anticipé, du fait d'un modèle économique encore assez juteux et qui peine à se réformer.

L'utilisation d'Android TV devrait au passage être une stratégie payante pour ce qui est des fonctionnalités multimédia, puisque la console profitera à plein de l'écosystème de Google sur ce point. Il sera d'ailleurs intéressant de voir comment elle sera perçue en France, notamment par les FAI qui espèrent encore être les maîtres de nos salons à travers leurs propres box imposées par l'abonnement, parfois sous Android TV.

Un produit à 199 $ : Google peut enfin déclarer la guerre à Microsoft et Sony

Ainsi, la SHIELD ne coûtera que 199 dollars avec une manette, mais disposera de fonctionnalités nombreuses, et pourra gérer la 4K, notamment en capture, jusqu'à 60 fps (H.264, H.265 et VP9). Elle proposera une cinquantaine de jeux Android optimisés comme Crysis 3, Doom 3 : BFG Edition, Metal Gear Rising : RevengeanceBorderlands: TPS ou encore Resident Evil 5.

NVIDIA SHIELD ConsoleNVIDIA SHIELD Console

Mais surtout, elle peut d'ores et déjà gérer aussi bien le streaming de jeux PC avec un niveau de qualité graphique qui sera inaccessible aux consoles, en 1080p et à 60 fps sans problème, aussi bien en local que via GRID, qui est gratuit jusqu'en juin prochain. Il faudra alors voir comment il sera facturé par NVIDIA ou ses partenaires locaux, mais il semblerait que le constructeur soit décidé à proposer directement une sorte de boutique en ligne offrant un service d'abonnement ou l'achat de titres à l'unité. Nous tenterons d'en savoir plus rapidement.

Le tout tient dans des dimensions de 210 x 130 x 25 mm, et sera disponible en mai outre-Atlantique. En France, nous avons eu confirmation que le produit sera bien distribué, mais sans plus de détails pour le moment. Une télécommande sera disponible en option. La manette SHIELD proposée avec la tablette depuis l'année dernière sera bien entendu compatible, et permettra de jouer à plusieurs.


chargement
Chargement des commentaires...