Twitter : certaines inscriptions depuis Tor Browser réclament le numéro de téléphone

De l'anonymat, mais pas trop 28
En bref
image dediée
Crédits : Little_Desire/iStock Editorial/Thinkstock
Sécurité
Par
le mercredi 04 mars 2015 à 08:20
Vincent Hermann

Twitter renforce actuellement ses règles de sécurité pour la création des comptes. L’entreprise se sert désormais davantage des numéros de téléphone pour empêcher les utilisateurs problématiques de créer des comptes à la chaine. Cette décision a également un impact sur le navigateur Tor : si un utilisateur s’en sert pour s’inscrire, son numéro sera directement demandé pour vérifier le compte.

La semaine dernière, Twitter a annoncé quelques changements pour expliquer comment l’entreprise luttait contre les cas d’abus. L’une des barrières mises en place est relativement simple : si un compte est reconnu comme abusif, à cause de ses « trolls » et autres attaques personnelles, le service se réserve le droit de bannir temporairement le compte, jusqu’à ce que l’utilisateur fournisse un numéro de téléphone pour vérification.

Une fois le numéro de téléphonie fourni, Twitter peut comparer les informations, liées à d’autres telles que l’adresse email, dans une base de donnée afin de savoir elles appartiennent à un utilisateur de type « chahuteur ». Si tel est le cas, le bannissement peut être prolongé indéfiniment. Idéalement, Twitter sera davantage en mesure de traquer les comptes multiples que certains ouvrent à la chaine pour continuer à polluer les flux.

Ce durcissement de l’identification a également un impact sur les utilisateurs du réseau Tor. La moindre inscription initiale ne peut ainsi plus se faire sans que le numéro de téléphone ne soit réclamé tout de suite. Ce changement a été remarqué par certains et a été vérifié notamment par TechCrunch. Ainsi, la procédure d’inscription sous Chrome ne réclame qu’une adresse email, tandis que la même sous Tor Browser demande bien un numéro de téléphone pour vérifier le compte. 

Les raisons de Twitter sont assez simples dans un cadre de sécurité et de blocage des utilisateurs abusifs. Le fait est que le réseau Tor peut être utilisé aussi bien pour ce genre d’exaction que pour court-circuiter la censure de l’information dans un pays. Plus précisément, Tor Browser était utilisé dans le cas d’un blocage de Twitter. Dans l’absolu, certains ne verront peut-être pas d’inconvénient à fournir leur numéro, alors que d’autres ne risqueront clairement pas de donner une information aussi identifiante, puisque le changement revient à bloquer les inscriptions anonymes.

Cela étant, ce changement n’est pas encore disponible partout et provoque des résultats très différents. Pour TechCrunch, l’inscription a bien demandé un numéro de téléphone. Chez Numerama, elle a tout simplement été impossible, la procédure aboutissant sur une « inscription refusée ». Dans notre cas cependant, l’utilisation de Tor Browser 4.0.4 n’a causé aucun problème particulier et l’inscription s’est déroulée sans aucun problème. Nous avons contacté Twitter pour en savoir plus et mettrons à jour cette actualité une fois la réponse reçue.

twitter tor browser


chargement
Chargement des commentaires...