Option TV obligatoire : l’information des clients SFR a souffert d’un « problème technique »

Comme dirait Britney Spears : Oops! 92
En bref
image dediée
Crédits : Boarding1Now/iStock/ThinkStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

Depuis le début de l'année, les clients SFR qui n'avaient pas souscrit à une option TV s'en voient imposer une à 1 euro par mois. Problème, certains n'ont pas été prévenus à temps à cause d'un « problème technique » indique l'opérateur. Leur facture de janvier sera régularisée en conséquence.

Depuis le rachat de SFR par Altice/Numericable, bon nombre de choses ont d'ores et déjà changé (voir notre analyse) et d'autres sont certainement en préparation. On retrouve dans le lot une option obligatoire payante à 1 euro pour les clients qui n'auraient pas déjà souscrit à une des options TV du fournisseur d'accès. Les abonnements fibre et ADSL sont tous les deux concernés par ce changement.

« Suite à problème technique »...

Problème, SFR-Numericable a envoyé à certains de ses clients un SMS pour le moins surprenant : « Suite à un problème technique, nous n'avons pas pu vous prévenir de la facturation du service SFR TV (1€/mois à compter du 01/01/15). Pour nous excuser, nous allons régulariser votre facture de janvier. Vous serez averti sur votre facture lorsque la facturation de ce service reprendra ». Une explication qui a suscité des réactions fleuries.

SFR option obligatoire 1 euro

Contacté par nos soins sur ce couac, SFR-Numericable nous précise que les clients concernés « ont été prévenus en amont et ils ont donc bien été informés », mais en ajoutant tout de même que « quelques clients n’ont pas eu cette information suite à un problème d’envoi, mais cela ne représente qu’une toute petite minorité ». Ceux qui ont découvert l'option à 1 euro sur leur facture de janvier ont donc été contactés en février par SMS, et SFR-Numericable nous indique leur avoir « fait une remise ».

Rappel du code de la consommation et des obligations du FAI

Pour rappel, le code de la consommation indique que « tout projet de modification des conditions contractuelles de fourniture d'un service de communications électroniques est communiqué par le prestataire au consommateur par écrit ou sur un autre support durable à la disposition de ce dernier au moins un mois avant son entrée en vigueur, assorti de l'information selon laquelle ce dernier peut, tant qu'il n'a pas expressément accepté les nouvelles conditions, résilier le contrat sans pénalité de résiliation et sans droit à dédommagement, jusque dans un délai de quatre mois après l'entrée en vigueur de la modification ».

L'opérateur est donc tenu de respecter un délai minimum d'un mois avant tout changement, tout en laissant quatre mois aux personnes concernées pour résilier, sans aucun frais supplémentaire. Les chiffres du recrutement sur le premier trimestre de l'année seront intéressants à analyser afin de voir si cette option obligatoire et payante aura eu une incidence sur les recrutements dans le fixe.


chargement
Chargement des commentaires...