King annonce des résultats records et crève le plafond à Wall Street

Candy Cash Saga 35
En bref
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Zynga n'est pas le seul éditeur de jeux sociaux et mobiles à avoir dévoilé ses résultats financiers. Contrairement à son concurrent, King affiche de son côté de très larges bénéfices, et une forte croissance de son public.

Alors que Zynga peine à se refaire une santé, King, l'un de ses principaux concurrents affiche quant à lui une croissance insolente. Quasi inconnu il y a quelques années, l'éditeur est désormais un acteur incontournable dans le domaine des jeux sur mobiles, même si sa politique en termes de propriété intellectuelle est parfois critiquée.

Deux milliards plus tard

King a réalisé une année record, avec un chiffre d'affaires de 2,26 milliards de dollars, en hausse de 20 % par rapport à l'an passé. Le bénéfice net est quant à lui stable d'une année sur l'autre avec 567,6 millions de dollars en 2013, et 574,9 millions sur l'ensemble de 2014. Un résultat qui permet à l'éditeur de faire significativement gonfler ses réserves de cash, qui sont passées en un an de 408 à 964 millions de dollars.

Cette performance à l'apparence plutôt solide est à contraster avec celle réalisée sur le seul dernier trimestre, où King fait moins bien que l'an passé. Sur les trois derniers mois, le chiffre d'affaires a fondu de 10 % passant de 601 millions de dollars fin 2013 a 545 millions aujourd'hui. Le bénéfice net suit la même courbe, en passant de 159 millions de dollars à 140 millions. Il n'y a pas encore de quoi s'alarmer, mais la baisse est tout de même assez significative.

Toujours plus de joueurs

Pour inverser la tendance, King peut compter sur un nombre toujours plus grand de joueurs. Au dernier trimestre, l'éditeur comptait 149 millions de joueurs actifs chaque jour, et 356 millions d'utilisateurs uniques chaque mois, dont 8,344 millions déboursent de l'argent pour leurs jeux. L'an dernier, ils étaient 12,165 millions.

Si la chute du nombre de joueurs payants est impressionnante, la hausse du revenu moyen qu'ils génèrent l'est tout autant. Ainsi sur les trois derniers mois, les joueurs ayant déboursé de l'argent pour les jeux de King ont dépensé en moyenne 23,42 dollars par mois, contre 17,32 dollars l'an passé. Oui, vous avez bien lu, plusieurs millions de personnes semblent prêtes à dépenser près de 20 euros par mois pour jouer à Candy Crush Saga ou Bubble Witch Saga.

Des dividendes et un rachat pour exploiter l'excédent

Ces 574 millions de dollars de bénéfice, King ne va pas leur laisser le temps de dormir sur un compte. L'éditeur vient d'annoncer le rachat de Z2Live, un studio de développement basé à Seattle, pour un montant compris entre 45 et 105 millions de dollars, en fonction des futurs résultats du nouvel ensemble. Les actionnaires auront quant à eux droit à un dividende exceptionnel de 0,94 dollar par action, un cadeau qui va coûter près de 300 millions de dollars à la société.

Toutes ces nouvelles ont été très chaleureusement accueillies par les marchés financiers. À Wall Street, l'action de King s'échange avant l'ouverture de la séance avec une hausse de 21 %. Cela valorise l'éditeur à hauteur de 5.6 milliards de dollars environ, soit près de trois fois la valeur de Zynga.


chargement
Chargement des commentaires...