À peine revenu sur Steam, Flight Simulator X se dote déjà de DLC

Et ça continue, encore et encore... 71
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Flight Simulator X est disponible sur Steam depuis la fin du mois de décembre, grâce à un accord signé entre Microsoft et Dovetail Games. Le nouveau propriétaire de la franchise ne va pas traîner avant de chercher à rentabiliser son acquisition puisqu'il est déjà question de nouveaux DLC

Historiquement, les simulations aériennes ont toujours eu le privilège de bénéficier de très nombreuses extensions, apportant des scénarios, de nouveaux aéronefs et des aéroports supplémentaires. Flight Simulator X ne fait pas exception en la matière et son nouvel éditeur a visiblement décidé de poursuivre sur cette voie.

Toujours plus de DLC

Suite à l'accord trouvé entre Microsoft et Dovetail Games, c'est ce dernier qui bénéficie maintenant des droits commerciaux sur le titre. Par conséquent, Flight Simulator X est disponible via Steam depuis le 18 décembre dernier et Dovetail travaille déjà d'arrache-pied pour fournir de nouveaux DLC.

Le jeu est vendu à 24,99 euros et déjà trois DLC ont fait leur apparition, à 16,99 euros la pièce. Le premier vous propose de faire le tour du monde en 80 jours, le deuxième de prendre place dans cinq appareils ayant marqué les débuts de l'aviation, comme le Blériot XI, tandis que le dernier vous invite à découvrir les charmes de la péninsule arabique et du Moyen-Orient.

Et ce n'est pas fini

Si vous n'en avez pas encore assez, un quatrième pack de contenu est attendu pour le milieu du mois de février. Baptisé Dangerous Approaches, il renfermera 20 missions qui ont pour point commun de placer le joueur dans une situation délicate au moment de l'atterrissage. Il est par exemple question de poser un Boeing 747 en pleine tempête à Hong Kong, mais aussi de la célèbre piste de l'aéroport de l'île de Saint Martin, obligeant les avions a passer à quelques dizaines de mètres seulement au-dessus de la plage, voire même de vous poser près du camp de base de l'Everest.

Certes, le nouvel éditeur avait bien prévenu que de nouvelles extensions au jeu étaient au programme, mais leur nombre, leur fréquence d'apparition ainsi que leur tarif, deux tiers du prix du jeu de base, a de quoi laisser perplexe. Il sera donc intéressant de voir si l'escalade continuera encore longtemps et si la nouvelle formule de Flight Simulator X parviendra a battre le triste record de Train Simulator 2015 et ses 3255 euros de contenus additionnels.


chargement
Chargement des commentaires...