Aux USA, Google veut redevenir le moteur par défaut dans Firefox

Bande de brebis égarées 92
En bref
image dediée
Navigateurs
Vincent Hermann

Mozilla a décidé récemment de ne plus proposer Google comme moteur par défaut dans Firefox aux États-Unis. Une décision radicale, désormais suivie d’une vague de contre-attaque de Google, qui cherche à faire revenir les utilisateurs dans le droit chemin.

De Google à Yahoo

En novembre, à l’occasion de ses dix ans, Mozilla annonçait un changement important : la négociation avec un plus grand nombre de moteurs de recherche. L’éditeur cherchait donc à se « désintoxiquer » de Google et avait notamment décidé de le remplacer, aux États-Unis, par Yahoo. Il était toujours possible de remettre Google en moteur par défaut, mais le mouvement était particulièrement symbolique quand on sait que la majorité du chiffre d’affaires de Mozilla provient de ses accords avec la firme de Mountain View. En Chine et Russie, le changement était également radical, avec la mise en avant respectivement de Baidu et Yandex.

Cela représente évidemment un manque à gagner pour Google. Même si le moteur par défaut n’a changé que dans quelques pays, une partie des utilisateurs n’y prêtera pas garde, tandis que d’autres remettront vite en place la solution qu’ils connaissent. Et Google compte bien les y aider, en communiquant plus activement sur le sujet, histoire de rapatrier les brebis qui se seraient perdues.

De simples recommandations

Comme rapporté par Search Engine Land, Google a décidé de mettre en place plusieurs messages quand le moteur détecte que la configuration de Firefox n’est pas « optimale ». Aux États-Unis, un bandeau bleu apparait si le moteur de recherche par défaut (donc dans le cadre en haut à droite de Firefox) n'est pas réglé sur Google et propose donc de le paramétrer ainsi. Si l’utilisateur consulte souvent la page d’accueil du moteur, un autre bandeau bleu proposera de la définir comme page de lancement pour Firefox.

Ceux qui utilisent Internet Explorer ne seront pas réellement surpris de cette méthode, puisque le navigateur de Microsoft en est la cible depuis des années. Pour Firefox cependant, la technique est nouvelle. Danny Sullivan, qui aborde le sujet sur Search Engine Land, indique avoir justement surveillé le comportement de Firefox depuis l’annonce de Mozilla, se doutant que ce type de manœuvre finirait par se produire. On rappellera que Google va tout de même beaucoup plus loin avec les utilisateurs d'IE qui exploitent son moteur de recherche en leur proposant directement de télécharger Chrome.

Pour que le message soit encore plus visible, Google a publié hier soir un tweet pour rappeler aux « fans de Firefox amoureux de Google Search » que le réglage du moteur de recherche par défaut était simple à changer. Et de fournir dans la foulée un gif animé pour le prouver.

On peut voir d’ailleurs dans les réponses que la manœuvre n’a pas échappé à une partie des internautes. Certains demandent si l’artillerie est prête, ou s’il ne serait pas préférable de mieux rémunérer Mozilla pour la publicité. D’autres font cependant remarquer qu’à l’inverse de Google, Yahoo respecte les conditions mises en place par Mozilla, notamment le Do Not Track, qui permet d’envoyer un signal aux sites quand l’utilisateur ne veut pas de suivi publicitaire.


chargement
Chargement des commentaires...