Le futur de Microsoft : Windows 10, Xbox App, Spartan et HoloLens

« Dans le monde du logiciel, rien n'est impossible » 595
En bref
image dediée
OS
Par
le mercredi 21 janvier 2015 à 18:29
Vincent Hermann

Microsoft tient en ce moment même sa seconde grosse conférence autour de Windows 10. Sobrement intitulée « nouveau chapitre », elle laisse entendre qu'il est temps de tourner la page pour faire place aux nouveautés. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la société de Redmond est attendue au tournant : Windows, Windows Phone, console de jeux, etc. Les enjeux sont nombreux. 

Windows : une base de 1,58 milliard d'utilisateurs

Microsoft n’a de cesse de le rappeler : Windows 10 sera en quelque sorte la fusion de Windows 7 et 8.1, préservant la barre des tâches et rappelant le menu Démarrer. L’autre grand objectif est le domaine de l’entreprise, dans lequel Windows 10 doit convenir aux besoins de chacun. Le système doit prendre le relais chez 1,58 milliard d’utilisateurs Windows dans le monde. Le programme Insider aide en cela, puisque pas moins de 1,7 million de personnes y participent, ayant fourni à ce jour plus de 800 000 retours.

Pour le responsable Terry Myerson, Windows 10 a pour mission de rendre « l’informatique plus personnelle », à travers plusieurs thématiques : la mobilité de l’expérience, la confiance et les interactions naturelles. Le tout doit s’adapter à l’explosion du nombre d’appareils, qui doivent en plus être capables de communiquer entre eux. Microsoft met en avant trois points principaux : la mobilité, où il devrait être question de la version pour smartphone, la confiance, et les interactions.

Windows 10 gratuit pour ceux qui disposent déjà de Windows 7, 8.1 et Windows Phone 8.1

Myerson explique que Microsoft a besoin de mettre son système d'exploitation dans les mains d’un maximum d’utilisateurs. Conséquence, et confirmation de la rumeur au long cours : pendant l'année qui suivra sa commercialisation, Windows 10 sera disponible gratuitement pour tous les possesseurs d’une licence Windows7 ou 8.1 sur les PC et tablettes. Et comme si cela n’était pas assez, le système sera également fourni à tous ceux qui ont un smartphone Windows Phone 8.1.

Windows 10

Pour les développeurs, Windows 10 devra être considéré comme une étape majeure selon l’éditeur, puisque le système se comportera comme un service. Le but est de se débarrasser de l’éternelle question : «  quelle version de Windows avez-vous ? ». Mais il faudra que l’éditeur revienne sur ce point particulier, car il est surtout question ce soir des fonctionnalités dédiées aux utilisateurs. Le menu Démarrer est donc présent, et un mode plein écran est d’ailleurs présent pour ceux qui apprécient l’actuel écran d’accueil de Windows 8.1. Centre d’actions, notifications et nouveau centre de paramètres sont également au programme.

De nouveaux exemples d'utilisation pour Continuum et Cortana 

On en sait un peu plus également sur Continuum, une fonctionnalité de Windows 10 permettant d’adapter le système et son interface au contexte, notamment à l’appareil utilisé. L’exemple fourni est simple : si l’on détache le clavier magnétique d’une Surface, Windows saura que l’utilisateur attend de sa tablette qu’elle se comporte comme telle. Mais il s’agit surtout d’une confirmation de ce que l’on avait appris en septembre.

Autre confirmation ? L’arrivée de Cortana qui est désormais officielle. Son fonctionnement sera presque identique à la version pour Windows Phone 8.1. On y retrouvera ainsi le « notebook », qui regroupe toutes les informations que l’assistant pense savoir de vous. L’utilisateur pourra les modifier, voire les interdire. Y seront également présentées les informations récoltées depuis diverses sources et donc Cortana estime qu’elles pourraient être utiles.

Windows 10 Cortana

Cortana pourra être appelé via le micro avec le classique « Hey Cortana » et pourra donc exécuter des instructions ou répondre à des questions. Comme l’indique Joe Belfiore, l’assistant reçoit actuellement un traitement pour l’adapter à des tâches spécifiques aux ordinateurs. On pourra donc lui demander d’aller ouvrir un document PowerPoint, de lancer un album en dans Xbox Music ou d’afficher toutes les photos datant de décembre (vous êtes sans doute quelques-uns à penser à Her maintenant).

Windows 10 mobile, pour les appareils ne dépassant pas les 8 pouces

Windows 10 pour les appareils mobiles se destinera de son côté à tout ce qui ne dépassera pas les 8 pouces. Ce sera donc la version prévue pour les smartphones, et Belfiore a d’ailleurs fait la démonstration de plusieurs éléments. L’utilisateur pourra ainsi définir un vrai fond d’écran, pas seulement pour les tuiles. Les paramètres ont été complètement reclassés pour être plus simples, ce qui est clairement un bon point (la liste devenait absurdement longue). Le Centre d’actions dispose de nouvelles fonctionnalités et, point intéressant, sera synchronisé avec le PC.

Ceux qui utilisent souvent la messagerie apprécieront certains ajouts. Par exemple, les possesseurs de grands smartphones pourront déplacer le clavier virtuel sur n’importe quel côté du téléphone. Il sera également possible de tirer sur une notification de nouveau message pour rédiger une réponse, à la manière de ce que propose Android et iOS. Par ailleurs, Cortana servira de relais pour la dictée vocale, un excellent point car l’actuelle reconnaissance est particulièrement capricieuse. Autre ajout très intéressant : toute application échangeant des messages sur une base IP pourra s’inscrire dans le hub Messagerie. Les messages de Skype pourront donc s’y retrouver, de même que ceux de WhatsApp, Telegram, Viber et autres, s’ils sont mis à jour en ce sens.

Office, Calendrier, Photos, etc.  : des application universelles pour Windows 10

Windows 10 mobile intègrera également la nouvelle révision de la suite Office, qui n’a pas beaucoup changé sur Windows Phone. Sans surprise, elle est très similaire à ce que l’on a pu voir sur iPhone début novembre, et sur iPad depuis encore plus longtemps (sur Android, la suite est actuellement en bêta). Support de Miracast, de l’accélération matérielle pour les présentations PowerPoint, affichage prioritaire des derniers fichiers modifiés, support des imprimantes sans-fil, éditeur enrichi pour la rédaction des emails dans Outlook : la nouvelle suite ne manque pas d’arguments.

Windows 10

En fait, Office est la première des applications universelles présentées. Outlook, le Calendrier ou encore l’application Photos sont bien universelles et fonctionnent donc de la même manière sur un smartphone, une tablette ou un PC : seule l’interface s’adapte en fonction de la taille de l’écran. Ce qui est commencé sur un appareil peut donc être continué sur un autre, via Continuum.

This is Spartan !

Quant au fameux projet Spartan, il existe finalement bel et bien : il s’agit du nouveau navigateur de Microsoft. Son nouveau moteur est avant tout prévu pour les standards du web et pour s’adapter à de nouveaux usages. Par exemple, on pourra figer une page web et l’annoter directement au stylet, découper une partie, etc. les documents PDF pourront être nativement affichés, et Cortana pourra évidemment être utilisé pour effectuer des tâches et autres requêtes.

L’interface est en tout cas exactement ce qu’en avait montré Neowin, avec une maquette réalisée depuis des photos. Elle donc assez proche de ce que l’on trouve dans Chrome, Firefox et Opera, avec des onglets situés au-dessus de la barre d’adresse. Notez que Spartan (il s’agit toujours de son nom de code) arrivera sur les PC d’abord, les smartphones ne le recevant que plus tard. En outre, le navigateur ne fera pas partie des premières builds du programme Insider, et il faudra peut-être attendre deux ou trois mois.

Windows 10 Spartan

Bon, et pour les jeux vidéo alors ?

Pour les joueurs, Windows 10 commencera par proposer une nouvelle application Xbox qui reprendra de nombreuses fonctionnalités de la Xbox One. La liste d’amis sera par exemple présente, de même que les échanges de messages avec eux. L’application elle-même sera donc universelle et indépendante, ce qui signifie qu’elle évoluera de son côté et les fonctionnalités atteindront tous les utilisateurs d’une seule traite.

Par ailleurs, l’application Xbox se « moque » de la provenance des jeux et peut référencer tous les titres trouvés, y compris ceux qui proviennent de la plateforme Steam. Une démonstration a d’ailleurs été réalisée où le responsable de la branche Xbox, Phil Spencer, a montré les titres Steam présents dans l’interface. Il a d’ailleurs lancé le jeu Civilization : Beyond Earth afin de prouver que la solution était fonctionnelle. La fonctionnalité Game DVR, déjà présente sur Xbox One, permettra d’enregistrer en outre des vidéos de 30 secondes depuis les sessions de jeux.

Windows 10Windows 10

DirectX 12 sera évidemment de la partie et les démonstrations étaient là pour montrer le gain de fluidité, mais Microsoft ne s’est pas appesanti sur les détails. Par contre, les liens avec la Xbox One seront largement renforcés : non seulement les utilisateurs de PC pourront jouer avec les possesseurs de la console, mais la Xbox One pourra également « streamer » un jeu vers n’importe quel PC sous Windows 10, tant que le titre fait partie de la bibliothèque de l’utilisateur. Des échanges que Spencer résume par une phrase : « Puisque la Xbox vient à Windows, Windows 10 vient également à la Xbox One ».

Windows 10 pour les PC ne pourra cependant pas être récupéré dès ce soir, comme on pouvait l’imaginer. La nouvelle build ne sera disponible que la semaine prochaine. Les utilisateurs pourront la récupérer au format ISO et réaliser une installation neuve, ou mettre à jour leur Windows 10 existant. Quant à la version pour les smartphones, il faudra attendre le mois prochain, et il s’agira évidemment d’une préversion. Nous reviendrons sur les avertissements de rigueur à ce moment.

Rappelons également qu’il ne s’agira que d’une build supplémentaire dans le programme de développement et qu’elle sera encore incomplète. La nouvelle interface n’est par exemple toujours présente, pas plus que certains composants remaniés comme l’Explorateur.

Surface Hub : une tablette de 84" a accrocher au mur ou une TV connectée 3.0 ? 

Microsoft profite également de cette conférence de presse pour dévoiler Surface Hub : un écran 4K tactile de 84 pouces. La société précise qu'il est capable de prendre en charge plusieurs stylets. Il est également bardé de capteurs avec des caméras, un micro ainsi que des haut-parleurs.

Microsoft met en avant une fonctionnalité meeting qui permet de travailler à plusieurs puis, une fois la présentation terminée, d'envoyer à tous les participants les documents utiles. Une fonctionnalité qui devrait principalement intéresser les professionnels. Avec sa Surface Hub, Microsoft propose donc un produit qui se rapproche d'une « télévision connectée », mais avec Windows 10  adapté aux commandes... c'est vrai qu'il manquait d'un nouveau système d'exploitation dans ce domaine

Windows HoloLens, la grosse surprise de la conférence

Mais pour l’instant, la seule vraie surprise générale est la présentation de Windows HoloLens. Il s’agit d’un casque mêlant réalité virtuelle et augmentée. Dans la pratique, il superpose des hologrammes dans la pièce où se trouve l’utilisateur, comme une conférence Skype sur un mur, une partie de Minecraft sur une table, etc. La présentation, particulièrement impressionnante et ambitieuse, soulignée par le test que Wired vient tout juste de publier. Dans les grandes lignes, la technologie, présentée comme « le futur de Windows » est clairement prometteuse, même si la firme rappelle qu’elle est encore en travaux.

HeloLensHeloLens

Un peu plus en détail, HoloLens possède un CPU, un GPU, ainsi qu’un troisième type de puce dédiée uniquement aux calculs holographiques. Il permettra également une spatialisation du son. Le produit, même s’il n’est présent pour l’instant que sous la forme d’un prototype, devrait être prêt pour la commercialisation de Windows 10, donc durant l’été. L’appareil sera autonome et n’aura besoin que d’une connexion Internet : aucun lien avec un PC ou un smartphone ne sera requis. HoloLens pourra évidemment être piloté par la voix et interpréter des gestes. Il pourra lui-même servir d'interface de commande pour d'autres produits, notamment des drones. Microsoft annonce avoir travaillé avec la NASA pour développer cette technologie. 

Dans l'idée, ce projet n'est pas sans rappeler les Google Glass, même si Microsoft va beaucoup plus loin. Il sera néanmoins intéressant de voir la réaction de la firme de Mountain View qui a récemment annoncé que les Google Glass avaient désormais droit à leur propre division commerciale, dirigée par l'ancien PDG de NEST. Des nouveautés devraient donc rapidement être annoncées, d'autant plus avec la présentation de Microsoft.

Windows 10 : des interactions fortes entre les plateformes et une capacité à surprendre

La conférence est désormais terminée et le moins que l'on puisse dire est qu'elle a été riche en annonces. La bonne nouvelle concerne évidemment la gratuité de Windows 10 (dès Windows 7) et les liens forts qui existent entre les smartphones, les tablettes, les portables, les ordinateurs de bureaux ainsi que la Xbox One. Espérons que le résultat sera à la hauteur des attentes, car ces promesses avaient déjà été faites, en partie, avec Windows 8 et Windows Phone 8.

On appréciera par contre que la société de Redmond arrive encore à surprendre, notamment avec son ambitieux projet HoloLens. Un grand absent est par contre à pointer du doigt : lee petit monde des objets connectés. Microsoft a en effet dévoilé fin octobre son bracelet Band ainsi que sa plateforme Health, mais il n'en a pas du tout été question aujourd'hui alors que Windows 10 ne pourra pas se permettre de faire l'impasse là-dessus.


chargement
Chargement des commentaires...