Quand le client Steam sur Linux efface toutes vos données

Le rm -f est à manier avec parcimonie 106
En bref
image dediée
Applications
Sébastien Gavois

Le client Linux de Steam contiendrait un bug des plus gênants qui pourrait entrainer la suppression de toutes vos données lorsque le répertoire d'installation est modifié manuellement. Valve indique à plusieurs de nos confrères avoir eu des retours similaires de la part de plusieurs utilisateurs et être sur la brèche.

En décembre 2012, et après des mois voire des années d'attente, Steam débarquait officiellement sur Linux, pour tout le monde. Depuis, les choses avancent doucement avec l'arrivée de nouveaux jeux et la prise en charge de périphériques supplémentaires. Mais, depuis ce week-end, le client Linux de Steam est sous le feu des projecteurs à cause d'un bug relativement gênant pouvant entrainer la perte pure et simple de toutes vos données. 

Si vous changez le répertoire par défaut de Steam pour Linux, attention

En effet, un utilisateur sous le pseudonyme de Keyvin détaille sa mésaventure sur le dépôt GitHub de Steam pour Linux. Il a tout d'abord déplacé le répertoire d'installation par défaut de Steam (/home/user/.local/steam) vers un autre emplacement, /media/user/BLAH, en ajoutant évidemment un lien symbolique afin d'établir la liaison entre les deux dossiers.

Keyvin explique le déroulement de son histoire : « j'ai lancé Steam. Il n'a pas démarré. Il m'a proposé de parcourir le système, mais n'a rien trouvé lorsque j'ai indiqué le nouvel emplacement. Steam a planté. Je l'ai redémarré. Il s'est réinstallé tout seul et tout semblait fonctionner correctement ». Problème, Keyvin découvre que Steam aurait effacé l'intégralité des données de son compte utilisateur, en remontant jusqu'à la racine. 

Quand la commande rm -rf est utilisée avec un peu trop de liberté

Dans les commentaires, certains utilisateurs pointent du doigt une des lignes de code du client Steam pour Linux, qui pourrait être à l'origine de ce problème. Ligne 468 en effet, un « rm -rf "$STEAMROOT/"* » se baladerait, permettant d'effacer le dossier de Steam, ainsi que toute l'arborescence qui en découle. Or, si la variable « STEAMROOT » est vide pour une raison ou pour un autre, cette commande se transformerait en  « rm -rf "/"* » qui a pour effet de tout effacer, un peu à la manière d'un « Format c: ».

De son côté, Valve a envoyé un communiqué de presse à plusieurs de nos confrères américains, dont PC World par exemple. La société indique que, « jusqu'à présent, nous avons eu une poignée d'utilisateurs qui ont signalé ce problème après avoir déplacé manuellement leur répertoire d'installation de Steam. Nous n'avons pas été en mesure de reproduire ce bug, mais nous sommes en train d'ajouter des étapes de vérification supplémentaires afin de s'assurer que cela ne puisse plus arriver pendant que nous continuons notre enquête. » Valve demande ensuite aux personnes concernées de les contacter par mail.


chargement
Chargement des commentaires...