#14h42 : est-ce que nous sommes en « Cyberguerre » ?

Ça c'est une cyberbonne question 20
Accès libre
image dediée
Crédits : dima_sidelnikov/iStock/ThinkStock
Securité FIC
L’équipe de Next INpact

Alors que le compte Twitter du Monde a été piraté, après plusieurs attaques sur le site, et dans un contexte où la sécurité devient de plus en plus une problématique pour chacun d'entre nous, comme pour les grosses sociétés, nous avons cherché à comprendre ce qu'il se cache derrière un terme un peu fourre-tout et de plus en plus à la mode : la « Cyberguerre ».

Ces derniers mois, et même ces dernières années, les cas de piratage font de plus en plus de bruit dans les médias. Parce que le sujet est de plus en plus « tendance » et que la presse rebondit sur n'importe quel fait divers ? Oui, mais pas seulement. Comme l'ont montré des cas récents, comme la fuite de photos privées de stars, mais aussi le cas de Sony, les fuites de données peuvent avoir des conséquences importantes, et devenir un enjeu stratégique de premier plan.

Et alors que la lutte contre le terrorisme se déroule aussi désormais en ligne, que des médias et des sites publics peuvent tomber ou se faire défacer suite à des attaques plus ou moins sophistiquées, et que les données en ligne de chacun peuvent être exposées, non seulement aux agences de renseignement, mais aussi à certains curieux motivés par l'argent ou autre, de nombreuses questions se posent. Et pour certains, nous sommes déjà entrés en « Cyberguerre ». De quoi nous faire peur des « cyberterroristes » et autres « cyberdjihadistes » qui nous font « cyberpeur », notamment suite aux attentats contre Charlie Hebdo et après le vote de la fameuse Loi de Programmation Militaire.

Des termes qui peuvent faire peur, ce qui est sans doute le but de certains, souvent mal utilisés, mais qu'il convient d'analyser. Et alors que l'édition 2015 du Forum International de la Cybersécurité se déroule actuellement à Lille (voir notre analyse), c'est ce que nous avons tenté de faire dans notre nouveau numéro de la seconde saison de 14h42, notre émission conjointe avec Arrêt sur images, animée par Jean-Marc Manach. Nos invités du jour pour en parler sont Antoine Champagne, du site Reflets.info, et Benjamin Sonntag, co-fondateur de la Quadrature du Net, et nous allons en profiter pour faire un peu de « fact checking ». Une édition d'ailleurs exceptionnellement publiée en soirée, et tournée après la présentation des nouvelles mesures de Manuel Valls contre le terrorisme.

L'émission intégrale est réservée à nos abonnés pouvant accéder à tous nos contenus pendant une semaine. Elle sera ensuite accessible à tous via notre compte YouTube sur lequel vous pouvez nous rejoindre :

 

Bonne émission !


chargement
Chargement des commentaires...