Offre libre, une marque pour distinguer le vrai logiciel libre

Une marque, ça démarque 16
En bref
image dediée
Crédits : AFUL
Applications
Par
le mercredi 07 janvier 2015 à 09:00
Marc Rees

L’Association francophone des utilisateurs de logiciels libres (Aful) vient d’annoncer le dépôt d’« Offre Libre » en tant que marque à l’INPI. Par ce biais, elle entend assurer la promotion des logiciels libres pour les offres répondant aux principes de cet univers, afin de les discriminer positivement.

« Offre Libre » a pour objectif de « distinguer les offres commerciales réellement libres » prévient l’association. L’enjeu est en effet de sélectionner les logiciels commerciaux qui répondent vraiment aux impératifs du secteur, avec une attention particulière pour les utilisateurs. « Si ces entreprises ont toutes plus ou moins bien intégré les avantages du logiciel libre et de l'Open Source pour elles (…) trop peu d’entre elles respectent à leur tour les libertés de leurs utilisateurs, notamment dans leurs rapports commerciaux, regrette l'association. Ainsi certaines de ces entreprises livrent au final du logiciel non libre à leurs clients. Et ces clients commencent à perdre leurs repères et leur confiance dans les avantages du logiciel libre ou de l'Open Source. »

Pour Laurent Séguin, président de l'Aful, il y a en effet un problème « dans le décalage entre les discours logiciel libre/Open Source et la réalité des offres commerciales réellement vendues aux clients ».

Se démarquer de la concurrence, aiguiller les appels d'offres

Le succès de l'opération va évidemment dépendre de l'engouement des acteurs. Dans la pratique, l’association va discriminer positivement les offres commerciales principalement par le biais d’un passage en revue de ces solutions. Passé ce tamis, celles respectant les principes du libre pourront utiliser le logo dédié « Offre Libre ». L'enjeu est alors de permettre aux heureux élus de se démarquer de la concurrence, et aux clients de faire un tri utile. « Avec Offre Libre tout le monde est gagnant ! assure Laurent Séguin. les organisations clientes, qui souhaitent du logiciel réellement libre, gagnent en efficience dans leur processus de sélection simplement en réclamant l'éligibilité à la marque Offre Libre dans leurs appels d'offres. Les fournisseurs de libre qui bénéficient d'un avantage marketing inédit pour soutenir leur succès commercial. Les entreprises offreuses, qui (se) sont éloignées du respect des libertés logicielles de leurs clients peuvent (re)venir sur cette voie en s'appuyant sur l'Aful. »

Un annuaire d'achat pour les fournisseurs et les clients

Pourquoi se limiter au secteur commercial ? Contacté, Laurent Seguin estime que l’initiative vise à éviter la mort du logiciel libre professionnel et payant, parfois malmené par les discours commerciaux. « Le deuxième effet miroir est que lorsqu’un client voudra une solution libre, il pourra la choisir en faisant entrer ses critères dans son processus de sélection ».

Sur le site dédié, toutes les offres seront listées, même pourquoi pas celles de Microsoft, du moins celles entrant dans les clous. « C’est un annuaire d’achat pour les clients. Nous avons déjà l’idée de l’étendre à la francophonie et même au-delà à l’avenir ». L’Aful considère encore que ce travail de sélection va également prémâcher le travail des fournisseurs dans leurs ventes. « En remplissant le dossier Offre libre, ils pourront mieux construire leur discours » assure Laurent Séguin.

Juridiquement, la marque en question a été publiée le 26 décembre dernier par l’Institut national de la propriété industrielle dans plusieurs classes produits (ordinateurs, tablettes, smartphones, liseuses, jeux, logiciels, publicité en ligne, télécommunications, recherche et développement, etc.).

offre libre marque logiciel libre


chargement
Chargement des commentaires...