Abonnement fixe : L'ARCEP ne s'oppose pas aux hausses d'Orange

Cette fois, l'outre-mer n'est pas oubliée... 88
En bref
image dediée
Crédits : HEMARAT/iStock/ThinkStock
FAI
Sébastien Gavois

Il y a quelques jours, l'ARCEP a rendu son verdict concernant un projet de modification de l'abonnement téléphonique d'Orange. Le régulateur donne son accord pour une hausse d'un euro par mois en France métropolitaine, mais aussi pour une harmonisation du prix des appels depuis et vers les DOM.

L'année dernière, Orange avait augmenté le tarif de son abonnement fixe, en le passant de 16,90 à 16,96 euros. Un changement qui faisait suite à la hausse de la TVA qui passait alors de 19,6 à 20 %. Mais l'opérateur ne compte pas en rester là et a déposé, auprès de l'ARCEP, un projet de modification tarifaire dans lequel il « envisage d’augmenter le tarif de l’abonnement téléphonique à compter du 24 mars 2015 ».

Orange souhaite revoir ses tarifs d'abonnement fixe avec des hausses...

Pour rappel, Orange est l'« opérateur chargé de fournir les prestations « raccordement » et « service téléphonique » de la composante du service universel prévue au 1° de l'article L. 35-1 du CPCE », un statut qui a été renouvelé le 31 octobre 2013. De fait, il incombe à l'ARCEP « de contrôler les tarifs du service universel et de vérifier qu’ils respectent les principes imposés par les articles L. 35-1 et R. 20-30-11 du CPCE, en particulier l’abordabilité et l’orientation vers les coûts ».

Quoi qu'il en soit, Orange souhaite procéder à trois augmentations sur le fixe (ligne RTC). Il est ainsi question de passer le prix de l'abonnement de 16,96 à 17,69 euros par mois en France métropolitaine, de 15,33 à 16,24 euros en Guadeloupe, Martinique et à la Réunion, et enfin de 15,33 à 16,24 euros à Saint Barthélémy, Saint Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Mayotte et en Guyane. Pas de changement du côté du tarif social qui reste à 6,49 euros par mois.

... mais aussi des baisses sur les appels vers et depuis l'outre-mer

Dans le même temps, « Orange propose d’aligner à la même date les tarifs des communications au départ et à destination des DOM sur le tarif national métropole ». Un changement intéressant puisqu'il est actuellement question de 12,7 centimes d'euros vers les fixes d'outre-mer, contre 2,8 centimes d'euros en France métropolitaine. De plus, l'opérateur « propose également d’aligner les tarifs des communications vers les téléphones fixes d’Europe sur ce même tarif national métropole. Le tarif national métropole s’élève aujourd’hui à 2,8 centimes d’euros par minute en heures pleines et 1,4 centime d’euros par minute en heures creuses, après un coût de mise en relation de 7,8 centimes d’euros ». Ce dernier point semble d'ailleurs faire mouche auprès de l'ARCEP qui note que ce changement se fera « au bénéfice de l’égalité des territoires ». 

Quoi qu'il en soit, « l’Autorité ne s’oppose pas aux modifications tarifaires envisagées par Orange » et ce dernier pourra donc augmenter ses tarifs le 25 mars prochain. Pour le moment, l'opérateur n'a pas communiqué officiellement sur ce sujet. Gageons que cela ne devrait plus tarder avec la mise en ligne d'une nouvelle brochure tarifaire. Nous tâcherons alors de faire un point complet sur les changements opérés à ce moment-là.


chargement
Chargement des commentaires...