Valve a souhaité à sa façon un joyeux Noël aux tricheurs de CS:GO

Les tricheurs prennent des VACances 79
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Les promotions d'hiver ne sont pas le seul cadeau que Valve a offert à sa communauté. Ce 24 décembre, l'éditeur a banni des serveurs de Counter-Strike : Global Offensive les utilisateurs d'une quinzaine de programmes de triche, pour la plupart payants et vendus comme étant « indétectables ».

Ces derniers temps, la triche sur Counter-Strike : Global Offensive a été pointée du doigt à plusieurs reprises, avec des cas avérés jusque dans les plus hautes sphères du sport électronique. Dans un premier temps, Valve a pris des mesures afin que les logiciels de triche ne puissent plus être utilisés lors des compétitions sur ce jeu, et s'occupe désormais des autres tricheurs.

Les systèmes de triche se payent deux fois, d'abord à l'achat...

Le 24 décembre, comme pour fêter un joyeux Noël aux tricheurs, Valve a lancé une mise à jour de son système Valve Anti-Cheat ou VAC, afin qu'il puisse détecter une quinzaine de nouveaux logiciels de triche, tous vendus contre un abonnement mensuel. Présentés comme « indétectables », ils permettaient notamment de voir sur la minicarte les adversaires au travers des murs, de les cibler automatiquement, voire de faire feu dès qu'une cible valide était dans leur viseur. De quoi rendre infernale la partie des joueurs se trouvant en face.

Le prix de ces systèmes de triche, dont l'abonnement mensuel dépasse le prix du jeu était prétendument  justifié par le fait que les joueurs peuvent récuperer des skins pour leurs armes lors de leur partie, et que leur qualité pourrait dépendre des performances de chacun. Ces derniers peuvent être échangés ou vendus sur le marché communautaire de Steam et certains peuvent valoir plusieurs centaines d'euros, comme vous pouvez le voir sur les captures ci-dessous :

CS:GO MarketplaceCS:GO Marketplace 

Dans l'espoir de pouvoir mettre la main sur un tel skin, ou tout simplement pour grimper dans les ligues les plus élevées et crâner dans la cour du lycée, certains peuvent donc être tentés de doper leurs réflexes avec une « dll » bien placée.

...puis au moment du ban VAC

Selon la communauté du jeu présente sur Reddit, ce seraient au minimum 1600 joueurs qui auraient été bannis des serveurs officiels de Counter-Strike : Global Offensive. Une estimation basse basée sur le fait qu'on retrouve sur les forums officiels de 16 logiciels des confirmations de bannissements par Valve et que chacun compte au minimum une centaine de membres actifs. Vous retrouverez ici une capture montrant les sujets créés sur l'un d'entre eux au moment du drame.

En plus de perdre l'accès aux serveurs officiels du jeu, l'inventaire comprenant tous les objets qu'ils détenaient est également déclaré comme ne pouvant plus être échangé ou vendu. Certains se retrouvent donc avec plusieurs dizaines de skins, parfois hors de prix, dont ils ne pourront plus rien tirer. Le joueur de la capture ci-dessous a ainsi perdu plus de 200 objets, dont trois couteaux dont la valeur sur le marché dépasse 100 euros... la pilule est certainement difficile à avaler.

CS:Go Vac ban

Quoi qu'il en soit, en attendant que les vendeurs de logiciels de triche ne trouvent un moyen de contourner les nouvelles protections mises en place par Valve, les serveurs de Counter-Strike : Global Offensive devraient être un peu plus tranquilles. Pour certains joueurs, c'est probablement le meilleur cadeau qu'ils pouvaient espérer de Valve pour Noël.


chargement
Chargement des commentaires...