Grève chez Amazon : après l'Allemagne, la France se rebiffe

La nouvelle amitié franco-allemande 145
En bref
image dediée
eCommerce
Sébastien Gavois

À quelques jours de Noël, les sites de logistique d'Amazon en France sont sous le coup d'un mouvement de grève suite à un appel de la CGT. Les revendications comprennent deux points : les salaires et la durée des pauses. Outre-Rhin, le mouvement entamé il y a plusieurs jours est prolongé jusqu'au 24 décembre.

Les périodes de fin d'années sont importantes pour les revendeurs, qui y font généralement une part non négligeable de leur chiffre d'affaires. Si pour certains le Black Friday a notamment été marqué par des problèmes liés à 3D Secure, c'est au tour d'Amazon d'être sous le feu des projecteurs. La CGT a lancé en effet un appel à la grève pour aujourd'hui, lundi 22 décembre, dans les entrepôts du géant de la vente en ligne.

Deux revendications : une augmentation et une durée de pause plus importante

Sébastien Boissonnet, délégué syndical à la CGT, expose les revendications de la confédération générale du travail (CGT) à nos confrères de l'AFP : « nous avons appelé à la grève d'une part sur les salaires et d'autre part sur la durée de la pause ». Il détaille ensuite que cela pourrait par exemple passer par une « prime d'équipe mensuelle de 100 euros bruts », tandis que l'augmentation de la durée de la pause est pour « le respect de la santé des salariés ».

Il faut rappeler qu'un mouvement de grève touche également Amazon en Allemagne depuis quelque temps. Ce sont les entrepôts qui sont encore concernés, tandis que les salaires et que les conditions de travail sont ici aussi au centre des revendications. Selon nos confrères de Reuters, qui citent le syndicat Ver.di à l'origine de ce mouvement, ce mouvement est prolongé jusqu'au 24 décembre. Selon les sources, le nombre de grévistes oscillerait entre 1 100 et 2 400 personnes. Pour rappel, l'année dernière déjà, un mouvement de grève avait été lancé en Allemagne.

En Allemagne, le mouvement est prolongé

Concernant la livraison des colis pour la France, le délégué syndical de la CGT indique qu'il suffirait d'« un clic pour que les colis partent ailleurs ». Il confirme au passage que « c'est vrai que ça prend un peu plus de temps pour la livraison », mais ajoute qu'il n’est « pas là pour embêter le client » et « bloquer les camions ». Il faudra maintenant voir si le mouvement qui touche l'Allemagne, conjugué à celui en France, n'aura pas un effet plus important, notamment en limitant les points de départ pour les livraisons en Europe.

Quoi qu'il en soit, Amazon n'a rien changé à ses délais de livraison et indique toujours que, pour ses clients Premium, il faut passer commande avant demain 13h pour être livré dans la journée du 24 décembre.


chargement
Chargement des commentaires...