1800 MHz : l’ARCEP attribue à Free Mobile un bloc de 5 MHz

Un message de bonne année à ses concurrents ? 58
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

L'ARCEP vient d'annoncer que Free Mobile a demandé à disposer d'un bloc de 5 MHz dans la bande des 1800 MHz. Le régulateur accède à sa demande et précise que la mise en place sera progressive et qu'elle commencera dès le 1er janvier 2015, soit dans un peu moins de deux semaines.

L'annonce était plus ou moins attendue puisqu'il suffisait que Free demande un bloc de 5 MHz dans les 1800 MHz pour l'obtenir. L'ARCEP vient d'annoncer que c'était désormais chose faite : « l’instruction de cette demande a été effectuée dans le cadre des orientations publiées le 12 mars 2013 par l’Autorité concernant l’introduction de la neutralité technologique dans la bande 1800 MHz, historiquement utilisée par les réseaux 2G. Ces orientations visent notamment à assurer une répartition équilibrée, entre les quatre opérateurs mobiles 4G, des fréquences de la bande, grâce à des restitutions de fréquences de la part d’Orange, SFR et Bouygues Telecom au bénéfice de la société Free Mobile, dernier entrant sur le marché. In fine, 15 MHz duplex lui seront attribués dans cette bande. »

Pour le moment, il s'agit donc de 5 MHz duplex, dont la disponibilité sera progressive : dès le 1er janvier 2015 sur tout le territoire métropolitain, à l'exception de trois agglomérations. Marseille ne sera en effet accessible qu'à partir du 1er avril 2015, tandis qu'il faudra attendre le 1er juillet pour Nice et Paris. En effet, « Avant ces dates, Bouygues Telecom continuera à utiliser une partie de ces fréquences dans les trois « zones très denses », alors que Free Mobile pourra les utiliser en dehors de ces zones ».

Le régulateur précise que « ces ressources en fréquences, attribuées dans un cadre de neutralité technologique, complèteront les fréquences dont Free Mobile dispose déjà ». Via son compte Twitter, Jean-François Hernandez, responsable de la communication de l'ARCEP, précise que ce bloc de fréquence est neutre, c'est à dire utilisable pour de la 3G ou de la 4G (Free Mobile ne possède pas de licence 2G). Rappelons que l'opérateur avait déjà obtenu l'autorisation auprès de l'ARCEP d'utiliser la bande de 1800 MHz afin de mener des expérimentations en 4G+, en la combinant avec la bande des 2600 MHz.

Pour rappel, le 25 mai 2016, l'opérateur disposera alors de 15 MHz dans cette bande de fréquence, contre 20 MHz pour ses concurrents. Elle pourra être utilisée indifféremment pour de la 2G, 3G ou 4G. Autre information intéressante, cette autorisation est assortie d'une obligation de couverture de la population : 25 % le 11 octobre 2015, 60 % en 2019 et 75 % en 2023.


chargement
Chargement des commentaires...