Pilo veut alimenter vos appareils en quelques secousses, mais ce n'est pas une pile

3 secondes d'agitation, 1 seconde de bonheur 47
En bref
image dediée
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

Pilo est une startup française qui propose un produit pour le moins original et qui se présente sous la forme d'une pile au format AA. Sauf que voilà, ce n'est pas vraiment une pile, mais quelques secousses permettent de l'utiliser pour alimenter un appareil. Un concept qui n'est pas vraiment nouveau, mais qui a l'avantage d'être proposé dans un format courant qui le rend compatible avec de nombreux produits.

Pilo : de Paris Founder Event à LeWeb, en passant par Hello Startup

Depuis des années, les fabricants cherchent à améliorer l'autonomie des batteries et de nos produits, tout en diminuant le temps de charge. Bien que les choses aillent dans le bon sens (par exemple avec Quick Charge de Qualcomm ou encore Volta d'Android 5.0), il faut la plupart du temps se contenter d'une autonomie limitée et recharger plus ou moins régulièrement ses différents appareils. Cela peut se faire en trouvant une prise de courant, ou en utilisant une batterie externe.

Pilo, une startup française, profite du salon LeWeb qui se tient à Paris pour présenter son produit éponyme. Notez qu'il ne s'agit pas vraiment d'une nouveauté puisqu'il avait déjà été dévoilé au Paris Founders Event en juillet de cette année. Plusieurs de nos confrères avaient alors évoqué le sujet, notamment L'énerGeek et Conso Globe pour ne citer qu'eux. À l'époque déjà, les précommandes étaient ouvertes et un prototype fonctionnel de ce produit, souvent présenté à tort comme une pile, avait été présenté.

Quoi qu'il en soit, la startup Pilo, continue d'avancer. Bien qu'elle n'ait pas encore déposé ses statuts, elle a entamé des démarches de dépôt de brevets selon nos confrères de Clubic, et fait le tour des médias. Elle était ainsi l'invité de l'émission Hello Startup de BFM Business il y a quelques jours, en marge de son passage au salon LeWeb. L'occasion pour nous de faire le point sur ce projet.

Pilo, c'est quoi exactement et ça fonctionne comment ? 

En effet, il faut tout d'abord se tourner vers la définition d'une pile électrique, souvent simplement nommée pile. Pour cela, direction ce bon vieux Larousse qui indique qu'il s'agit d'un « appareil transformant directement en énergie électrique l'énergie développée dans une réaction chimique », ce qui n'est pas le cas de Pilo. Cela n'en reste pas moins un générateur de courant avec certains atouts dans sa manche.

Sur son site, l'équipe explique qu'il faut la « secouer pour recharger ». Un principe de fonctionnement relativement basique puisqu'il ne nécessite qu'un aimant et une bobine afin de créer un courant électrique. L'université de Lille 1 propose d'ailleurs une présentation claire et détaillée de ce principe physique connu sous le nom de loi de Lenz :

3 secondes d'agitation pour changer une fois de chaine sur sa TV

Il faut néanmoins pouvoir stocker l'énergie produite afin de pouvoir l'utiliser dans un second temps. Et, sur ce point, Pilo ne précise pas avec exactitude la solution employée. Lors de ses différentes interventions, son directeur, Nicolas Toper, indique simplement qu'« il n'y a pas de composants chimique » et juste « un peu d'électronique pour stocker » l'énergie. Dans tous les cas il ne faudra pas compter sur une autonomie très importante.

Toper précise en effet que, « quand vous l'agitez pendant trois secondes, vous allez avoir assez d'énergie pour changer une fois de chaine sur votre TV avec votre télécommande. Avec deux minutes ça va être plusieurs fois, suffisamment pour une soirée ». Mais, étant donné que Pilo se recharge dès qu'on la bouge, les mouvements que l'on fait faire à nos télécommandes pourraient se suffire à eux-mêmes. Il semble par contre bien difficile d'utiliser Pilo dans tous les appareils nécessitants des piles AAA, leur capacité étant trop limitée pour prendre par exemple place dans un appareil plus énergivore.

Notez d'ailleurs que l'on retrouve déjà ce principe dans certaines montres, comme la série Kinetic de Seiko par exemple. Le fabricant indique en effet qu'il s'agit de « montres à quartz sans pile ayant un micro générateur d'électricité intégré. Ce générateur utilise le mouvement du bras pour produire son énergie ». On peut également citer le cas de certaines lampes de poche comme les NightStar que l'on trouve parfois chez Amazon.

D'autres produits en préparation, dont un smartphone à manivelle

Mais Pilo ne compte pas en rester là et proposera d'autres formats en plus du AA, notamment le AAA, mais aussi un smartphone « à manivelle ». Celui-ci est plus spécialement conçu pour certaines zones où il n'est pas toujours évident de trouver une source de courant afin de recharger son mobile. Mais il pourrait également intéresser les nomades et amateurs de treks dans le désert.

À titre d'exemple, Nicolas Toper précise à nos confrères de 01net que pour « 1 seconde de manivelle ça vous donne 10 secondes de voix, 20 secondes d'internet ou 10 minutes de mode en veille ». Le système d'exploitation est lui aussi spécialement adapté pour limiter sa consommation d'énergie et proposera des indications précises sur l'autonomie restante. Le smartphone de Pilo intégrera donc un système tout-en-un, là ou d'autres fabricants proposent des générateurs à manivelle externes ou bien des mini panneaux solaires, mais il s'agit de systèmes séparés, sans que la couche logicielle soit adaptée en conséquence.

Actuellement en précommande, Pilo est prévu pour arriver en octobre de l'année prochaine pour un prix de 10 euros, soit largement plus que des piles rechargeables classiques. Notez que, lors de la précommande, votre numéro de carte bleue est enregistré afin de s'assurer de votre « sérieux », mais vous ne serez débité qu'au moment de l'expédition de votre Pilo. La garantie annoncée par la startup est de 10 ans.


chargement
Chargement des commentaires...