Bouygues Telecom retire sa publicité concernant l'observatoire de l'ARCEP

T'as joué, t'as perdu 39
En bref
image dediée
FAI
David Legrand

La polémique sur l'observatoire de l'ARCEP continue de rebondir. Ainsi, après une mise en garde du régulateur, Bouygues Telecom a finalement décidé de retirer une publicité dans laquelle il se proclamait « N°1 en qualité d'accès à internet ».

Comme nous l'évoquions hier, l'ARCEP a récemment mis en ligne un observatoire de la qualité de l'accès à internet fixe, dans lequel les résultats de Bouygues Telecom étaient plutôt bons. Mais voilà, cet observatoire est en phase de test et le régulateur a multiplié les mises en garde concernant ces premiers résultats. Cela n'a pas empêché Bouygues Telecom de publier un communiqué puis de mettre en place une publicité, sans la moindre mention évoquant le caractère « bêta » de l'étude.

Si cela avait dans un premier temps surtout énervé Free (qui était bon dernier), l'ARCEP avait aussi peu apprécié la méthode. Après quelques jours de silence, un communiqué était publié ce week-end afin de réitérer « ses mises en garde quant à l’exploitation à des fins commerciales des premiers résultats de la version-test de son nouvel observatoire sur la qualité des services fixe d’accès à internet » et d'indiquer que « toute interprétation des données publiées dans ce premier rapport de synthèse doit être faite avec la plus grande prudence » et que « ces premiers résultats ne permettent pas, en particulier, de comparer globalement la qualité de service des fournisseurs d'accès à internet. »

Problème, une campagne de publicité avait déjà été validée et diffusée auprès de certains médias, comme nous l'indiquions dès hier. De son côté, l'Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) nous a indiqué qu'elle avait été « sollicitée au stade du conseil préalable par l’annonceur et son agence, tous deux adhérents de l’ARPP. Comme à chaque fois, sur des allégations de cette nature, nous rappelons les risques encourus, ici spécifiquement quant à l’exploitation de données figurant dans le rapport – public - de novembre 2014 sur la qualité du service d’accès à l’Internet fixe, qui n’est pas interdite, mais doit être effectuée sous réserve de faire état des mises en garde méthodologiques mentionnées dans le rapport. »

Une seconde mise en garde qui n'avait pas vraiment été écoutée puisque la publicité en question mettait largement en avant le résultat, sans même évoquer la nature de l'étude là encore. À peine avait-on droit à une mention de celle-ci et du site de l'ARCEP : « pour plus de détails, voir rapport et précisions méthodologiques sur arcep.fr »

Un coup d'éclat qui n'a pas vraiment été du goût de tout le monde et qui aura été de courte durée. Selon nos informations, la campagne a été retirée dès la journée d'hier, ce qui nous a été confirmé ce matin par le service presse de Bouygues Telecom qui indique que « pour couper court à toutes polémiques, Bouygues Telecom a effectivement décidé de stopper dès hier les publicités sur ce thème qui étaient prévues jusqu’à aujourd’hui. »


chargement
Chargement des commentaires...