iDVROOM : SNCF Transilien lance son service de covoiturage « domicile-travail »

Les bouchons aussi pour les usagers de la SNCF ? 10
En bref
image dediée
Applications
Sébastien Gavois

La SNCF vient de lancer son application de covoiturage qui vise les déplacements « domicile-travail » au quotidien : iDVROOM. L'île de France sert de territoire pilote et ce service vise plusieurs buts : faciliter les accès aux gares, les déplacements durant les travaux et relier certaines zones généralement mal desservies.

Les solutions de covoiturage ont le vent en poupe ces derniers temps, il faut dire qu'elles permettent aux conducteurs de rentabiliser un voyage et aux clients de parfois payer moins cher. Néanmoins, la SNCF précise que si « le covoiturage de longue distance a trouvé son modèle économique, celui de la courte distance nécessite de lever un certain nombre de freins. En particulier, la mise en relation des covoitureurs au quotidien, la valeur modique des trajets liée aux petites distances et la nécessité d’atteindre des masses critiques suffisantes pour concrétiser le service ». On rappellera que certains services comme Blablacar permettent déjà de créer des trajets réguliers (moins de 100 km).

iDVROOM : la SNCF lance son propre service de covoiturage pour les petits trajets

Quoi qu'il en soit, avec « iDVROOM et SNCF Transilien souhaitent faciliter les « premiers et derniers kilomètres » en intermodalité avec le réseau Transilien ». Les conducteurs qui se rendent à proximité d'une gare peuvent ainsi s'inscrire afin de prendre des passagers, qui payeront pour effectuer leur trajet. Le but selon la SNCF étant de permettre « aux conducteurs et aux passagers de contribuer à la décongestion des axes routiers, de « désaturer » les parkings des gares et de faire un geste écologique ». Afin de pousser son initiative, Transilien annonce qu'elle proposera progressivement des places de parking réservées dans 44 gares d'Île-de-France, mais sans en préciser le nombre.

Le second point sur lequel la SNCF axe sa communication concerne les travaux qui vont s'intensifier dans les prochains mois : « d’ici mars prochain, ce ne sont pas moins de 70 chantiers qui seront réalisés de nuit le plus souvent, mais aussi le week-end, en fin de soirée et quelques fois dans la journée, sur l’ensemble du réseau. Soit quasiment 150 gares impactées ». 

iDVROOMiDVROOM

Des bus de substitution seront toujours mis en place, mais Transilien compte également sur le covoiturage pour assurer sa continuité du service. Pour cela, « tous les frais des covoitureurs seront pris en charge par Transilien, et ce, pour tous les travaux impactant la circulation des trains et pour tous les abonnés du réseau »... sous certaines conditions évidemment. Pour cela, il faudra en effet que les passagers disposent d'un pass Navigo et qu'ils payent en ligne. De son côté, « le conducteur choisit le paiement en ligne et bénéficie d’une part bonus (équivalent au prix du trajet pour une personne) qui est versée sur son porte-monnaie électronique iDVROOM.com ».

Suite à l'incendie du poste des Ardoines (juillet 2014), la ligne C du RER à droit à un traitement particulier jusqu'au 31 août 2015. En effet, le remboursement du covoiturage pour travaux est proposé dans 15 gares : Saint Gratien, Epinay s/Seine, Gennevilliers, Les Grésillons, Saint Ouen, Vitry-sur-Seine, Les Ardoines, Savigny s/Orge, Epinay s/Orge, Sainte Geneviève des Bois, Saint Michel s/Orge, Brétigny, Pont de Rungis aéroport d’Orly, Orly ville et Les Saules

Un pas vers les zones mal desservies par les transports en commun

La SNCF souhaite également développer le covoiturage dans certaines zones d'activités économiques mal desservies par les transports en commun. Concrètement, Transilien tentera de vendre son concept aux entreprises locales et les incitera « à offrir 20 € sur le compte du conducteur dès lors qu’un trajet sera concrétisé avec un autre inscrit ». Reste maintenant à voir si cela aura réellement un impact et si le beau discours de Transilien aura un effet sur les entreprises.

Le site iDVROOM est d'ores et déjà en ligne, tout comme les applications pour Android et pour iOS. Notez qu'il n'y a pas de minimum en kilomètre et que les prix restent stables, même en dernière minute précise Transilien. La SNCF précise que son service sera amélioré en 2015 : « l’accès aux offres Transilien sera optimisé (plus ergonomique et rapide) pour simplifier encore plus les trajets des covoitureurs en IDF et leur remboursement, indemnisation bonus ».


chargement
Chargement des commentaires...