Windows XP ne compte plus que pour 13,57 % des PC dans le monde

Tandis que la part de Windows 7 augmente 103
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Le très long règne de Windows XP approche doucement de la fin. Les derniers mois ont en effet marqué une chute très sensible des parts de marché du vieux système, qui compte désormais pour moins de 14 % du parc mondial.

Microsoft doit probablement se réjouir de voir l’ère de Windows XP toucher véritablement à sa fin, après une longue, très longue agonie. Techniquement, le système est « décédé » depuis le 8 avril dernier, date à laquelle le support technique a pris fin. Plus aucun correctif n’est arrivé chez les utilisateurs, à l’exception de certaines entreprises ayant fait le choix de payer pour des développements particuliers et des versions Embedded.

L’arrêt du support avait donné à de nombreuses interrogations sur l’état des migrations dans les administrations et les entreprises. Il était apparu que dans la majorité des cas, ces opérations étaient en cours et devaient s’achever justement dans le cours de l’année. Le principal problème concernait les particuliers dans des pays comme la Chine où le piratage fait rage, créant de fait un immense parc de machines équipées de versions frelatées de Windows XP. Or, l’argument de la sécurité ne fait pas forcément le poids face à celui des finances personnelles quand il faut racheter un PC.

windows xp

Selon Net Marketshare, la part mondiale de Windows XP subit une baisse marquée et constante depuis plusieurs mois. Actuellement, pour le mois de novembre, elle est de 13,57 %. Un score faible mais d’autant plus remarquable qu’il était de 17,18 % en octobre. Une érosion rapide donc, résultat de migrations terminées, de renouvellements de machines et autres. Cette chute se fait au profit surtout de Windows 8 et 8.1 : respectivement 6,55 % (5,88 % en octobre) et 12,1 % (10,92 % en octobre). Mais si Microsoft apprécie sans doute la chute de Windows XP, il est toujours délicat de remarquer que la dernière version de Windows n’est toujours pas plus utilisée que le vieux dinosaure.

Dans tous les cas, c’est toujours Windows 7 qui se paye la part du lion avec 53,71 % de parts de marché. Et non seulement le score reste imposant, mais il grimpe puisqu’il était de 53,05 % le mois dernier. Ce qui signifie que ceux qui délaissent Windows XP se dirigent en partie vers cette version particulière plutôt que vers la plus récente. Il ne reste finalement plus à Windows 10 qu’à mettre tout le monde d’accord.


chargement
Chargement des commentaires...