Playmute veut vous aider à éviter la publicité TV, sans reproduire le modèle d'Adblock

Un appareil sous Android TV, mais avec un truc en plus 70
En bref
image dediée
Télévision CROWDFUNDING
David Legrand

Si Adblock est de plus en plus utilisé par les internautes, et au sein des appareils mobiles, d'autres médias sont plus ou moins épargnés, dont la télévision. Mais certains se penchent sur la question, et l'équipe de Playmute indique avoir trouvé une solution : faciliter le fait d'éviter la publicité, via un appareil sous Android TV, financé par une campagne Kickstarter.

La publicité ne finance pas que le contenu en ligne. En effet, les journaux, la radio ou même la télévision disposent aussi d'un modèle gratuit plus ou moins généralisé selon les cas, où les marques sont la principale ressource des médias. Et comme pour les sites internet, certains trouvent ces publicités gênantes, et cherchent à les éviter. Mais ici, pas d'alternative payante en complément de l'offre gratuite.

La TV principalement financée par la publicité, sans alternative

Vous ne pouvez pas accéder à TF1 ou M6 sans publicité par exemple. Les chaînes choisissent leur modèle, sans alternative possible. Et si avec le temps, les sites se mettent à proposer des solutions sans publicité à leurs lecteurs, notamment pour répondre à la problématique d'Adblock, cela n'existe pas non plus sur les médias plus traditionnels. Si certains ont déjà tenté l'expérience notamment lors d'un enregistrement, rien n'a vraiment émergé depuis.

Ainsi, chacun réagit à sa manière devant son poste, zappant ou faisant autre chose pendant les publicités. Cela importe d'ailleurs assez peu puisque cette inattention devant les spots diffusés n'est pas mesurée et ne pénalise donc pas directement telle ou telle chaîne.

Mais cela ne suffit pas pour certains et une équipe basée à San Francisco a décidé de tenter sa chance en travaillant sur un projet : Playmute. Ici, le but n'est pas de détecter et de bloquer la publicité, ce qui serait complexe et pourrait attirer les foudres des chaînes sur les concepteurs. Ici, l'alternative trouvée est de faciliter le fait de changer de chaîne, ou même d'application pendant une série de spots plus ou moins longue. Car si en France la durée est réglementée par le CSA, toute personne qui a déjà regardé la TV américaine sait combien la publicité peut être parfois omniprésente au sein d'un épisode d'une série ou d'une émission.

La publicité représente jusqu'à 20 % du temps d'antenne, même en France

L'équipe rappelle d'ailleurs que selon une récente étude de Nielsen, un américain regarde en moyenne 5h de programme par jour avec environ 15 minutes de publicité par heure. Chez nous, c'est un peu plus limité, que ce soit en moyenne quotidienne ou par heure : 

Sur les chaînes diffusées par voie hertzienne terrestre (c’est-à-dire la TNT), il est limité à neuf minutes par heure en moyenne quotidienne sur l’ensemble des périodes de programmation au cours desquelles cette diffusion est autorisée, et à douze minutes pour une heure d’horloge donnée. Afin de favoriser leur essor, les nouvelles chaînes de la TNT bénéficient de règles allégées pendant un délai de sept ans à compter de la date du début des émissions, le temps consacré à la publicité étant seulement limité par le plafond de douze minutes par heure d’horloge donnée. A l’issue de ce délai, elles devront également respecter la durée de neuf minutes par heure en moyenne quotidienne.

Sur les chaînes distribuées par câble, par ADSL ou diffusées par satellite, la durée consacrée à la publicité est fixée par voie conventionnelle avec le CSA. Elle ne peut excéder douze minutes pour une heure d’horloge donnée.

Les règles encadrant la durée des messages publicitaires sont plus strictes sur les chaînes publiques : cette durée ne peut dépasser six minutes par heure en moyenne quotidienne, ni huit minutes pour une heure d’horloge donnée.

De plus, depuis le 5 janvier 2009, les chaînes de France Télévisions (France 3 Régions exceptées) ne doivent plus diffuser de publicité de marques de 20 heures à 6 heures du matin. Cette interdiction ne s’applique qu’à la publicité et ne concerne donc pas les messages d’intérêt général, les publicités génériques (pour faire la promotion de la pomme, des produits laitiers, etc.) ou les parrainages, qui peuvent continuer à être diffusés.

Playmute, l'appareil sous Android TV qui vous occupe pendant la pub

Quoi qu'il en soit, Playmute est un petit appareil capable de faire fonctionner Android TV ou Kodi (ex-XBMC). Il s'interface entre votre TV et votre box via un port HDMI 1.4, afin de vous permettre de passer de la TV à une autre activité via l'une de ces quatre actions : un claquement de doigts, un clap des mains, un sifflement ou le fait de secouer votre smartphone. Un choix qui pourra néanmoins rapidement poser des problèmes si quelqu'un s'amuse à claquer des doigts pendant votre série préférée, ou si vous avez aussi des lumières qui réagissent à un clap de vos mains par exemple.

Notez que vous pourrez aussi recevoir des notifications pendant vos programmes par exemple (une mention sur Twitter, une nouvelle actualité importante, etc.). Quatre smartphones peuvent être associés à l'appareil qui peut aussi faire l'intermédiaire afin de contrôler certaines Smart TV de Philips, Samsung ou Sony.

Playmute

Un financement Kickstarter et une livraison prévue pour l'été 2015

Quoi qu'il en soit, une fois l'activité secondaire lancée, le flux TV apparaît dans une petite zone de type Picture-in-Picture, sans son, vous permettant d'y revenir une fois le spot terminé. L'ensemble est compatible Miracast, peut agir comme une clef Chromecast, et exploite un SoC ARM Cortex-A9 à quatre cœurs accompagné de 2 Go de mémoire et de 8 Go de stockage. Côté connectivité, il dispose du Bluetooth et du Wi-Fi 802.11n et un SDK sera proposé aux développeurs.

Si l'appareil a déjà été imaginé et conçu, l'équipe de sept personnes qui travaille sur le projet depuis 2012 a choisi de passer par Kickstarter pour se financer et trouver pas moins de 100 000 dollars. Celle-ci se déroule jusqu'au 23 décembre et pour le moment seuls 5 569 dollars ont été donnés par 63 personnes. Les contreparties sont assez simples : une simple mention sur un « Hall of fame » pour 1 dollar ou un appareil dès 99 dollars pour les 500 premiers acheteurs, pouvant aller jusqu'à 169 dollars pour une version personnalisée ou 249 dollars pour une édition en métal. 

Une phase de bêta sera organisée pendant le premier trimestre 2015 et la phase de production débutera dès juin, avec une livraison pendant l'été. Reste maintenant à voir comment les chaînes de TV vont réagir à une telle initiative, si elle vient à rencontrer un certain succès.

Playmute


chargement
Chargement des commentaires...