Hearthstone : Blizzard obtient la fermeture d'un site de vente de bots

Six Millions Under 58
En bref
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Après avoir banni plusieurs milliers de comptes de jeu sur Hearthstone, Blizzard vient de franchir une étape supplémentaire dans la lutte contre les « bots » sur son jeu de cartes. L'éditeur californien vient en effet d'obtenir la fermeture d'un site proposant ce type de logiciels.

Blizzard a déclaré la guerre aux utilisateurs de bots dans ses titres, notamment pour Hearthstone, son jeu de cartes à collectionner. Celui-ci est parvenu à fédérer 20 millions de joueurs, mais une certaine partie d'entre eux comptaient davantage sur les capacités d'un programme tiers que sur les leurs afin de progresser dans le classement.  Ainsi, Blizzard a annoncé la semaine dernière avoir durci ses sanctions à l'encontre des tricheurs. Plusieurs milliers de joueurs ont donc été bannis jusqu'à la fin de l'année, et les prochains à se faire prendre la main dans le sac perdront définitivement l'accès à leur compte de jeu.

L'éditeur ne semble pas uniquement vouloir s'en prendre aux personnes utilisant des programmes d'automatisation, mais également aux entreprises fournissant ce type de service. Haatan Group Ltd est la première à en faire les frais sur Hearthstone, puisque le site d'un de leurs bots, nommé Warcrawler, vient d'être fermé après que Blizzard est entré en contact avec ses propriétaires, si l'on en croit le dernier message affiché sur leur site.

« Ceci est notre dernière annonce officielle. La récente vague de bannissements sur Hearthstone a touché un grand nombre d'utilisateurs. Après discussion avec Blizzard, il est clair que nous devons maintenant retirer nos produits et services. Nous ne ferons pas d'autres commentaires à ce sujet. Nous sommes vraiment tristes de cela, mais vous savez aussi que les bots vont à l'encontre des règles et nous savions tous que le jour où nos produits ne fonctionneraient plus allait arriver », explique l'équipe du site.

Un détail important est à prendre en compte dans le déroulement de cette affaire : Haatan Group faisait payer l'accès à son bot via un abonnement à 5,99 euros par mois, ou 24,99 euros à vie. Or, en 2008, Blizzard est allé jusqu'au procès avec une entreprise du nom de MDY qui commercialisait sur le même modèle économique un bot baptisé WOWGlider. Dans cette affaire, la société à l'origine du bot a été reconnue coupable, avec responsabilité partagée, de violation de propriété intellectuelle, et condamnée à verser 6 millions de dollars à l'éditeur. Une éventualité que les créateurs de Warcrawler ont certainement dû vouloir éviter à tout prix.


chargement
Chargement des commentaires...