La Chine se dote d'un système de destruction des drones par laser

Bienvenue dans le futur 142
En bref
image dediée
Crédits : mailfor/iStock/Thinkstock
Nouvelle Techno
Vincent Hermann

Alors que les drones se multiplient et que des firmes envisagent même des livraisons par ce biais, plusieurs pays travaillent à des systèmes capables de les détruire en plein vol. Les drones représentent en effet des outils militaires de frappes chirurgicales et d’observation relativement puissants, et l’outil pour les mettre à bas semble tout trouvé : le laser.

En avril 2013, l’armée américaine levait le voile sur un pan de ses recherches en armement. La Navy annonçait ainsi que les « lasers à état solide » (solid state laser) étaient parfaitement fonctionnels et ouvraient la voie à un armement dont l’impact était au moins comparable à celui de la poudre à canon.

Il faut dire que le laser est dans l’imaginaire depuis des décennies. Popularisés notamment par la première trilogie Star Wars, ils sont représentatifs des armes futuristes qui n’auraient plus besoin pour fonctionner que d’une source d’énergie, en l’occurrence l’électricité. C’était précisément d’ailleurs ce qu’expliquait la Navy : plus besoin de transporter d’explosifs ou de matériaux dangereux. En outre, les lasers brûlent et sont capables de percer le fuselage d’engins volants, même à grande vitesse. Le mot « drone » n’apparaissait pas dans le communiqué de presse, mais ce n’était pas nécessaire.

Or, voilà que la presse chinoise annonce que l’Empire du Milieu dispose lui aussi désormais de ce type d’armement. L’agence Xinhua cite ainsi Yi Jinsong, responsable chez Jiuyuan Hi-Tech Equipment : « L’interception de tels drones est d’ordinaire le travail des snipers et des hélicoptères, mais leur taux de succès n’est pas aussi élevé et les erreurs de précision peuvent aboutir à des dommages collatéraux ».

Dans son état actuel, le système de défense chinois peut détruire des drones volant jusqu’à une altitude maximale de 500 mètres, à une vitesse pouvant grimper jusqu’à 180 km/h et à une distance de 2 km environ, ce qui correspond selon Xinhua à la majorité des drones utilisés dans une optique militaire. La première démonstration publique aurait ainsi permis de détruire 30 drones avec un taux de réussite de 100 %. Notez qu’une telle technologie peut être utilisée pour détruire les missiles avant qu’ils n’atteignent leurs cibles. D’après l’agence chinoise, les travaux continuent pour augmenter la portée du laser ainsi que sa puissance.

Les États-Unis ont également avancé sur ce type de recherches, notamment avec Boeing qui a fait la démonstration en septembre de son HEL-MD, un camion équipé d'un laser de 10kW, destiné à abattre des projectiles en vol mais aussi des drones. Le constructeur prévoit d'ailleurs d'installer un laser 5 à 6 fois plus puissant pour améliorer son efficacité contre les drones. On peut également être certains que d'autres pays procèdent aux même type de travaux.


chargement
Chargement des commentaires...