Andy Rubin quitte Google pour fonder un incubateur centré sur le matériel

Larryverdeci 13
En bref
image dediée
Crédits : Lucas Zallio (licence CC BY-ND 2.0)
Société
Vincent Hermann

Andy Rubin quitte officiellement Google, laissant son poste de directeur de la recherche robotique. Remerciant Larry Page et la firme pour les années passées notamment sur Android, il a décidé de partir vers de nouveaux horizons : la création d’un incubateur pour aider les jeunes start-ups à mûrir.

Andy Rubin, l'un des pères d'Android

Andy Rubin est surtout connu comme l’un des pères fondateurs d’Android, avec Rich Miner, Nick Sears et Chris White. La structure qui l’entoure est rachetée par Google en août 2005, ce qui préfigure le départ d’une grande aventure. Le système met un peu de temps à sortir, l’entrée en piste de l’iPhone bouleversant les plans des constructeurs en créant un nouveau type d’utilisation. On sait aujourd’hui que les efforts investis dans Android ont payé, le système mobile écrasant littéralement la concurrence.

Depuis le rachat d’Android, Andy Rubin était devenu l’un des grands responsables de la firme. Il a ainsi dirigé le développement d’Android jusqu’à ce qu’en mars 2013, le PDG Larry Page annonce un important mouvement : Rubin partait diriger une autre division et était remplacé par Sunchar Pichai, toujours en poste depuis. Il faudra attendre le mois de décembre suivant pour apprendre que Rubin dirigeait finalement la division robotique.

Il s’agit d’un créneau dans lequel Google évolue très rapidement. Moins de deux semaines plus tard, Google annonce le rachat de Boston Robotics, une société particulièrement connue pour ses robots inspirés des dessins animés et capables de se mouvoir avec une aisance impressionnante sur des terrains accidentés. D’autres entreprises, comme Meka Robotics et Shaft, ont également été absorbées par Google depuis.

ANdy Rubin
Crédits : Google

Un désir d'entreprenariat  

Andy Rubin semble d’ailleurs très satisfait du travail accompli depuis l’année dernière. Il a ainsi indiqué au Wall Street Journal que Larry Page « a permis au travail sur la robotique d’avancer exactement dans le sens que je voulais, et nous avons réalisé de gros progrès depuis notre première ». Il a précisé d’ailleurs qu’il ne quittait pas Google à cause de quelconques entraves dans son quotidien et qu’il « n’avait eu aucun problème d’indépendance ». Il voulait simplement « quelque chose de nouveau ».

En l’occurrence, la nouveauté en question sera une nouvelle entreprise, chargée de détecter les start-ups au potentiel prometteur et de les amener à se développer. Un incubateur donc, mais dirigé plus précisément vers les jeunes pousses souhaitant produire du matériel de haute-technologie. Il y a de fortes chances pour que Rubin réunisse ici plusieurs passions, à savoir la gestion de jeunes projets et… les robots.

Du côté de Google, on ne regrette visiblement rien. Un porte-parole a ainsi indiqué au Wall Street Journal que la direction prise sur la robotique ne changerait pas. Il a par ailleurs confirmé que James Kuffner, chercheur dans l’équipe actuelle, remplaçait Andy Rubin. Pour Larry Page en tout cas, l’heure est aux remerciements : « Je souhaite à Andy ce qu’il y a de mieux pour l’avenir. Avec Android, il a créé quelque chose de réellement remarquable, avec plus d’un milliard d’utilisateurs satisfaits. Merci ».


chargement
Chargement des commentaires...