Alienware 13 et Graphics Amplifier : Dell nous apporte quelques précisions

XGP Revival 61
En bref
image dediée
Portable MàJ
Par
le jeudi 30 octobre 2014 à 15:20
Kevin Hottot

Mise à jour : Dell nous a confirmé que l'absence de mention de la carte graphique était bien une erreur du site français qui doit être corrigée. Concernant la présence du boîtier Graphics Amplifier dans le bundle, la marque dément l'information qui nous avait été donnée par son service client dans un premier temps. Nous avons demandé comment une telle erreur pouvait être diffusée par ses équipes. Nous n'avons obtenu aucune réponse.

Alienware vient de dévoiler sa grande nouveauté de cette fin d'année, qui se décompose en deux parties. D'un côté on a droit à un ordinateur portable pour joueur assez classique, mais celui-ci gagne en intérêt lorsqu'il est utilisé avec le « Graphics Amplifier » : un boîtier externe maison capable de contenir une carte graphique de PC de bureau. 

Il est assez souvent reproché aux ordinateurs portables de ne pas disposer d'une partie graphique à la hauteur de ce qu'il est possible d'obtenir sur un ordinateur de bureau. Une conséquence directe du manque d'espace dans ce type de machine, qui ne permet pas de dissiper les 200 watts que peuvent dégager certains GPU haut de gamme.

Alienware déporte la carte graphique avec son  « Graphics Amplifier »  

AMD avait un temps tenté de proposer une solution, l'XGP, mais sans vraiment rencontrer de succès puisque le constructeur n'assurait quasiment aucun suivi au niveau de ses pilotes. On pensait aussi que l'arrivée du Thunderbolt allait inciter à la mise sur le marché de cartes graphiques externes, mais ce ne fût quasiment pas le cas. Aujourd'hui, Alienware décide de se repencher sur la question et dévoile son « Graphics Amplifier ».

Sous ce nom se cache un boîtier contenant une alimentation ainsi qu'un connecteur PCIe x16, ce qui lui permet d'accueillir une carte graphique pouvant consommer jusqu'à 375 watts. Le boîtier vient ensuite se relier à un ordinateur compatible, via un port au format propriétaire sur lequel on sait pour le moment assez peu de choses. Cela implique que le système n'est pour l'instant compatible qu'avec une seule machine : le nouvel Alienware 13. D'autres modèles seront néanmoins concernés à l'avenir.

Certains regretteront surement que le fabricant n'ait pas opté pour une solution plus standardisée ou exploitant une connectique plus répandue, comme le Thunderbolt. Asus et Silverstone avaient par exemple montré qu'une telle voie était possible. Proposé en option à 299 dollars outre-Atlantique, il sera proposé d'ici quelques jours à 249 euros chez nous.

Plus de 1 000 € avec un écran de 1366 x 768 px et jusqu'à 1349 € pour du 2560 x 1440 px

Quoi qu'il en soit, le portable sera disponible en France avec trois variantes, ne se distinguant que par la qualité de la dalle de 13 pouces. Le modèle de base, à 1049 euros, arbore un écran affichant 1366 x 768 pixels, tandis que la version intermédiaire, à 1149 euros a droit à du Full HD. Enfin, la mouture à 1349 euros passe à 2560 x 1440 pixels. 

Sous le capot, la mécanique est par contre assez basique. Par défaut 8 Go (2 x 4 Go) de DDR3 à 1600 MHz seront embarqués, afin d'épauler un processeur Intel Core i5 4210U. Côté graphismes, une GeForce GTX 860M est utilisée, sans précision sur le modèle exact. Pour le stockage, un disque dur de 1 To à 5400 tpm est proposé, mais pas de SSD malheureusement. Cela pourra se faire via un option à 83 euros permettant de passer à un modèle de 256 Go. Le tout entre dans 328 x 235 x 27,9 mm pour 2,058 kg... tout de même. Il faut dire que la marque n'est pas vraiment une habituée des ultraportables et que ce modèle qui intègre tous les raffinements maison, ne déroge pas à la règle.

L'Alienware 13 sera disponible à partir du 8 décembre, et les précommandes sont déjà ouvertes sur le site de Dell.

Dernière mise à jour le 30/10/2014 15:25:58

chargement
Chargement des commentaires...