Google publie son baromètre des usages numériques de 46 pays, dont la France

Sommes-nous les plus connectés ? 18
En bref
image dediée
Web
Par
le jeudi 23 octobre 2014 à 14:00
Sébastien Gavois

Google vient de mettre en ligne son baromètre des consommateurs pour l'année 2014, la quatrième édition du genre. Il propose de nombreuses statistiques sur nos habitudes numériques (nombre de terminaux, achats en ligne, vidéo, etc.), et ce, à travers 46 pays. Il en ressort que « les Français n'ont jamais été aussi mobiles et connectés ». Voyons cela en détail.

Dans le petit monde de l'Internet, les usages évoluent à vitesse grande V, que ce soit via un ordinateur fixe ou un terminal mobile. Ce dernier cas étant en pleine explosion depuis quelques années, notamment poussé par l'augmentation du nombre de smartphones et de tablettes.

Google a décidé de s'intéresser à la question des usages et, pour cela, le géant du web a mis en place un nouveau baromètre des consommateurs qui propose une présentation graphique et modulable des résultats de plusieurs enquêtes provenant de chez TNS Sofres, Global Connecter Consumer Study 2014 et Consumer Barometer Study 2014. Tous les détails de l'étude concernant les échantillons pris en compte se trouvent par ici.

En France, chaque personne dispose de 2,2 écrans en moyenne

On y apprend que les Français sont 82 % à utiliser un téléphone, 75 % un ordinateur, 49 % un smartphone, 23 % une tablette, 16 % une TV connectée et, en bas du classement, 3 % une liseuse électronique. Sur ce dernier point, on est donc bien loin des Allemands (8 %) et des Américains (12 %). En moyenne, chaque personne utilise 2,2 écrans, contre 2,3 l'année dernière et 1,8 en 2012. Bien évidemment, certains en ont bien plus que d'autres : 11 % ont au moins 5 écrans, tandis que 18 % n'en disposent d'aucun. Quoi qu'il en soit, on reste bien loin des Pays-Bas qui détiennent le record avec 3,6 écrans par personne en moyenne.

Google Consumer barometre

Concernant les usages, les Français sont 58 % à utiliser leur smartphone pour prendre des photos, contre 57 % pour... regarder l'heure tout simplement. La gestion de l'agenda, les jeux, la musique et les informations sont tous aux environs de 30 %.

74 % des Français accèdent à Internet chaque jour, on est donc bien loin des premiers du classement avec le Japon (95 %) et la Corée du Sud (93 %). Une question intéressante porte sur l'utilisation d'Internet lorsque l'on regarde la télévision en même temps. Dans la grande majorité des cas (87 %), les deux activités n'ont aucune relation entre elles. Ce genre d'usage revient régulièrement ces temps-ci, via les services de type second écran. Si nous sommes relativement proches de nos voisins allemands, le comportement des Américains est bien différent puisque, dans 24 % des cas, la navigation sur internet est en rapport avec ce qui passe à la télévision. Le record revient néanmoins à la Corée du Sud (30 %) suivie de près par le Japon (29 %).

Quid des achats sur Internet ?

Les achats en ligne sont également bien représentés puisque, dans 46 % des cas, le dernier achat d'un produit ou la dernière réservation d'un bien a été effectué en ligne. Pour 11 % d'entre eux, cela s'est fait via un smartphone. La France occupe la seconde position, derrière le Royaume uni avec 49 %, mais loin devant l'Espagne qui n'est qu'à 32 % par exemple. De manière plus globale, 60 % des clients français ont effectué une recherche en ligne avant d'effectuer leur dernier achat. Il n'est par contre pas précisé le taux de personne ayant eu recours à un comparateur de prix.

Google Consumer barometre

Notez que, dans 70 % des cas, une personne qui a fait des recherches dans un ou plusieurs magasins physiques finalise son achat dans une boutique du même genre, tandis que 23 % passent finalement par Internet. Dans le cas contraire, c'est à dire lors d'une recherche effectuée en ligne, ils ne sont que 52 % à conclure leur achat via Internet, tandis que 38 % décident de se rendre dans un magasin. 

Si les achats en ligne ont le vent en poupe, on se rend bien compte que les boutiques physiques sont encore loin d'avoir dit leurs derniers mots. Il y a toujours le côté découverte et prise en mains d'un produit (ou de son emballage), bien moins présent lors d'une commande chez un cybermarchand.

Quoi qu'il en soit, la compilation des études ne s'arrête pas là et de nombreuses autres statistiques sont également disponibles sur le site Consumer Barometer de Google. Dans certains cas, selon concerne des comparaisons globales entre pays, mais il est aussi d'affiner avec le « Graph Builder ».


chargement
Chargement des commentaires...