Internet fixe : l'ARCEP publie ses observatoires, mais pas les indicateurs débit usages

Web, streaming vidéo et P2P pour plus tard 15
En bref
image dediée
Téléphonie
Sébastien Gavois

L'ARCEP vient de mettre en ligne les bilans du second trimestre concernant la qualité d'accès aux services  et à la téléphonie fixe. Dans le même temps, les « premières mesures de la qualité du service d’accès à internet » devaient être publiées, mais ce n'est finalement pas le cas.

Depuis maintenant près de quatre ans, l'ARCEP publie un observatoire de la qualité de service dans le fixe. Le dernier date du mois de juillet et concernait le premier trimestre de l'année, tandis que ceux du second trimestre viennent de tomber. Deux rapports sont disponibles : qualité de l'accès aux services fixes et qualité du service de téléphonie fixe.

Dans le fixe : Orange encore le plus rapide, la Livebox pose toujours le plus de problèmes

Dans le premier cas, il est question du délai de raccordement de l'ADSL, du câble et de la fibre chez les clients. Comme précédemment, Bouygues Telecom est le plus lent, suivi par SFR, Free et Orange qui est toujours en tête. Les délais restent tout de même raisonnables dans tous les cas :

ARCEP

 

Concernant le taux de panne lors du premier mois, Orange est, là encore, toujours en tête avec plus de 16 %, suivi par Bouygues Telecom et Orange qui grimpent de quelques points. Free de son côté est légèrement en baisse. Au-delà de 30 jours, tous les opérateurs se tiennent dans un mouchoir de poche, à l'exception de SFR qui fait mieux que ses concurrents.

Appels : plus de 98 % de taux de réussite, mais le temps d'établissement varie beaucoup 

Le second bilan est centré sur les appels téléphoniques passés depuis les box. Si le taux de réussite est toujours au-dessus de 98 % pour tous les opérateurs, les délais varient beaucoup de l'un à l'autre, surtout à l'international. En effet, il faut attendre près de 10 secondes chez Free, plus de 8 secondes chez SFR, 6 secondes chez Orange contre seulement 3 secondes chez Bouygues Telecom. Nous aurons l'occasion de revenir plus en détail sur ces chiffres dans une prochaine analyse. 

Mais, l'ARCEP devait normalement en profiter pour publier les « résultats des premières mesures de la qualité du service d’accès à internet », des indicateurs attendus, mais qui ne sont finalement pas mis en ligne. Pour rappel, cela devait concerner des « mesures réalisées dans ce cadre portent sur sept indicateurs de performance : quatre indicateurs techniques génériques (notamment les débits) et trois indicateurs relatifs à des usages-types : web, streaming vidéo et peer-to-peer ». 

ARCEP

Le gendarme des télécoms précise que, « étant donné son caractère innovant et le risque d'erreur inhérent au lancement de tout nouveau dispositif de ce type, l'Autorité est particulièrement vigilante quant à la qualité des données qui pourraient être publiées à l’issue du premier cycle de mesure. À ce titre, l'Autorité a décidé de reporter la publication, initialement prévue le 15 octobre, dans l'attente d'une nouvelle réunion du comité technique, qui permettra d’affiner le travail en cours sur l’analyse de la fiabilité et de la représentativité des données mesurées. »


chargement
Chargement des commentaires...