Online dévoile son offre « cloud » à base de SoC ARM v7, sans virtualisation

Le virtuel ? Ooooooooold ! 45
En bref
image dediée
Crédits : ucky336/iStock/ThinkStock
Web
Par
le mercredi 15 octobre 2014 à 09:00
Sébastien Gavois

Online, la filiale d'Iliad spécialisée dans l'hébergement, vient de donner le coup d'envoi de son « Cloud » avec des instances à base de SoC ARM v7 et sans avoir recourt à la virtualisation. Cette offre n'est proposée qu'en bêta sur invitation pour le moment.

Il y a quelques jours, Online organisait un événement pour le moins étrange : The Poney Projet. Alors que l'on pouvait s'attendre à quelques annonces dans le domaine de l'informatique, ce ne fut finalement pas le cas. Mais la filiale d'Iliad spécialisée dans l'hébergement avait bien des surprises dans ses cartons, dont un service de « Cloud » dévoilé aujourd'hui. Celui-ci viendra compléter les offres de serveurs dédiés et mutualisés déjà disponibles.

Online veut marquer le pas sur ses concurrents et indique que son « cloud est basé sur des serveurs dédiés sans logiciel de virtualisation. Les serveurs du commerce n'étaient pas adaptés à cette vision du Cloud. Par conséquent, nous avons conçu notre propre matériel pendant deux ans à notre siège à Paris, et nous l'avons ensuite produit dans notre usine en France ». Online joue donc avec la corde patriote, mais on regrettera par contre que l'interface soit pour le moment exclusivement disponible en anglais.

Un SoC ARM v7 avec quatre cœurs par serveur, et jusqu'à 912 serveurs par baie 

Concernant la partie matérielle, chaque instance physique exploite un SoC ARM v7 comprenant quatre cœurs. Online annonce des performances équivalente à celles d'une instance (virtuelle) AWS M3 medium de chez Amazon. Les instances disposent actuellement de 2 Go de mémoire vive chacune et fonctionnent sous Ubuntu 14.04.

SI l'on en croit le message publié par un des membres de l'équipe d'Online, chaque baie comprend 912 serveurs physiques (et donc 3648 cœurs), 288 périphériques de stockage (SSD/HDD) ainsi que 48 switchs. La consommation de l'ensemble n'est par contre pas précisée.

L'interface d'administration permet évidemment de créer et de gérer des serveurs physiques, mais également de les cloner ou d'en faire des images (snapshot). Online précise même que « franchement, vous pouvez reproduire les serveurs physiques en deux clics ». Des exemples concrets sont disponibles dans les vidéos ci-dessous.

Du côté des comptes utilisateurs, plusieurs limitations sont actuellement de la partie : 2 serveurs, 4 volumes, 4 snapshots, 100 images et une adresse IP réservée. Il est néanmoins précisé que, si vous avez besoin de plus de ressources, il faut contacter le service client. Tous les détails sont disponibles dans la foire aux questions... en anglais.

Une bêta sur invitation et on peut essayer gratuitement une instance pendant 15 minutes

Lancé hier soir, la bêta sur invitation du « Cloud » d'Online semble avoir attiré de nombreux curieux puisque l'hébergeur indiquait une pointe à plus de 40 000 instances aux environs de 22 heures. Sachez qu'il est également possible de faire des essais en ligne sur une instance, mais pendant 15 minutes maximum. Les tarifs ne sont pas connus et ne devraient être dévoilés que lors du lancement de la version finale, d'ici deux semaines environ.


chargement
Chargement des commentaires...