Skype Qik, une application dédiée au partage de courtes vidéos entre amis

Pour allergiques du clavier virtuel 49
En bref
image dediée
Applications
Vincent Hermann

Skype vient de lancer Qik, une application destinée à l’échange de messages vidéo. Elle fonctionne de manière complètement séparée et n’utilise même pas le compte Skype : elle va directement à l’essentiel et vise les communications asynchrones.

Des vidéos, et rien que des vidéos

Skype a beau faire peau neuve en ce moment sur iOS, OS X et Windows, il ne répond pas nécessairement à tous les usages. Le célèbre service de messagerie audio/vidéo est avant tout une solution pensée pour la communication synchrone, c’est-à-dire quand les contacts sont tous connectés en même temps. Skype propose bien un service de « répondeur », mais les développeurs ont manifestement pensé qu’une application dédiée serait plus adaptée.

Arrive donc Qik, conçue uniquement pour l’échange de messages vidéo entre contacts. Le concept de prise de vidéo ressemble presque à Vine, mais avec une différence fondamentale : il n’y a aucun aspect réseau social. Une fois la vidéo enregistrée en effet, on ne l’envoie pas dans un flux qui sera consulté par des abonnés, mais bien directement à un ou plusieurs amis.

Pour faciliter au mieux la prise en main de son application, l’équipe de Skype ne passe d’ailleurs pas par un compte. À l’instar de tant d’autres solutions de messageries, c’est le numéro de téléphone qui sert d’appui. De fait, quand d’autres contacts installent Qik, ils apparaissent automatiquement dans la liste des contacts. La suite est simple : on tire son écran vers le bas, on enregistre une vidéo de quelques secondes, puis on l’expédie.

Skype Qik s'oriente vers les partages éphémères 

Qik est totalement orienté vers les vidéos, ce qui signifie que même les réponses devront être faites par ce biais. Pas question de rédiger un message au clavier, même pour des réactions courtes. D’ailleurs, une fonctionnalité a même été prévue pour ces derniers. Vous pouvez ainsi préenregistrer des séquences de cinq secondes correspondant à des réactions diverses, comme le rire, la stupéfaction et ainsi de suite. Quand on souhaite réagir à une vidéo envoyée par un contact, on peut donc facilement piocher dans l’une d’entre elles.

L’aspect vie privée semble avoir été réfléchi et plusieurs précisions sont nécessaires. D’une part, les vidéos contenues dans les messages sont automatiquement effacées après deux semaines. Rien n’empêche bien entendu de les effacer manuellement soi-même avant. D’autre part, on ne peut pas sauvegarder les vidéos reçues, ce qui rappelle Snapchat. Enfin, si une vidéo a été envoyée par erreur, on peut l’effacer directement de la conversation. Comme avec Skype, la suppression est répercutée immédiatement chez tous les participants du groupe.

Un seul terminal mobile à la fois

Sachez que Qik ne peut être utilisé que sur un seul terminal à la fois. Lors de l’enregistrement en effet, l’application envoie un SMS de confirmation contenant un code à quatre chiffres. Une fois activée, l’application considèrera que le smartphone utilisé est celui à partir duquel vous vous servirez du service. Si vous installez Qik sur un autre appareil, vous pourrez toujours utiliser le même numéro de téléphone et activer l’application, mais le premier terminal ne pourra plus être utilisé.

Skype Qik (que l’on doit prononcer « quick » selon l’éditeur) est donc conçu pour l’échange rapide de séquences vidéo, mais avec l’optique du caractère éphémère qui plait tant actuellement. Et pour une fois, la disponibilité de cette application se fait dès le départ en visant les trois plateformes mobiles majeures : Android, iOS et Windows Phone. Mais, comme d’habitude, la version Windows Phone n’est pas complète, puisque les réactions courtes n’y sont pas encore disponibles.

Globalement, l'application est bien faite et s'utilise très facilement. Reste à voir maintenant si le succès sera au rendez-vous, notamment chez les jeunes utilisateurs de smartphones.


chargement
Chargement des commentaires...