Chrome OS pourrait supprimer le support des systèmes de fichiers EXT2, EXT3 et EXT4

Nettoyage au napalm 86
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Les développeurs de Chrome OS réfléchissent actuellement à l’idée de supprimer le support de plusieurs systèmes de fichiers traditionnellement trouvés sous Linux : EXT2, EXT3, EXT4. En dépit des raisons techniques avancées, l’équipe a fait face à une véritable levée de boucliers.

Les systèmes de fichiers EXT2, EXT3, et EXT4 sur la sellette

Chrome OS est présent sur quelques machines parmi les plus vendues aux États-Unis. Chez Amazon par exemple, le C720 d’Acer est actuellement le troisième ordinateur portable le plus vendu. Le système est basé sur Linux et, en tant que tel, supporte la plupart des systèmes de fichiers qui sont généralement disponibles. Mais ce constat pourrait changer dans un futur proche.

Les développeurs considèrent en effet que les systèmes EXT2, EXT3, et EXT4 pourraient être supprimés purement et simplement de Chrome OS. Pourquoi ? Parce qu’ils causent certains problèmes techniques. Par exemple, dans le cadre d’une utilisation simple et intuitive, les utilisateurs devraient pouvoir brancher n’importe quel disque dur externe et pouvoir renommer aussi bien les fichiers que le nom du volume-lui-même. Or, pour ce dernier, la manipulation n’est pas possible.

Sous la proposition faite au sein de l’équipe, les développeurs indiquent que l’utilisation de la fonctionnalité reste « faible ». Ils considèrent cependant qu’il y aurait des bénéfices en termes de réduction du code et donc de maintenance. Mais si Chrome OS ne devait plus supporter ces systèmes de fichiers, sur quoi se concentrer ? Les FAT32 et NTFS, déjà utilisés.

Une véritable levée de boucliers 

Mais alors que les premiers échanges entre développeurs datent désormais de presque un an (novembre 2013), ils n’ont été vus que très récemment par le public. Le dernier message « officiel » date en effet du 22 septembre, mais depuis hier, de nombreux commentaires sont venus alimenter le fil de discussion.

Le sentiment prédominant est de loin la colère. Les utilisateurs qui réagissent sont partagés entre l’ironie et le questionnement sur une éventuelle plaisanterie. Beaucoup témoignent de disques durs déjà formatés par EXT4 qui seraient donc rendus illisibles si un tel changement était répercuté au sein de Chrome OS. D’autres encore indiquent qu’ils ont eu raison de se débarrasser de leur machine ou justement qu’ils comptent le faire prochainement. Le remplacement de Chrome OS par une distribution Linux est également abordé plusieurs fois. Les commentaires chez Phoronix ne sont guère différents.

Initialement, les développeurs étaient relativement certains de leur choix, mais la situation pourrait avoir évolué. L’un des développeurs a en effet remercié hier soir les nombreux retours, notamment ceux provenant des utilisateurs classiques : « La manière dont certains ressentent ce problème est assez claire, et il y a ceux d’entre nous qui pensent la même chose. Bien que je ne puisse faire aucune promesse, j’ai confiance dans le fait que nous puissions améliorer cette situation ».

Il semble donc que rien ne soit inscrit dans le marbre, quand bien même une sauvegarde de l’état actuel n’est pas garantie. Toutefois, comme suggéré dans la discussion, Chrome OS pourrait garder au moins le support de l’EXT4 pour permettre de « faire le ménage » sans pour autant casser la compatibilité avec la version la plus récente du système de fichiers.


chargement
Chargement des commentaires...