Windows 10 : à la découverte des nouveautés de la Technical Preview

Les germanophones auraient ri d'un Windows « Nein » 196
En bref
image dediée
OS
Vincent Hermann

Maintenant que la préversion technique de Windows 10 est disponible pour tous, il est temps de plonger un peu plus avant dans ce que Microsoft a à nous offrir pour l’instant. Comme nous le verrons, cette Preview n’est réellement qu’un premier contact, mais on y trouve des détails intéressants.

Un menu Démarrer et des applications ModernUI fenêtrées, comme prévu

La plupart des fonctionnalités principales sont connues car Microsoft les a déjà présentées. Qu’il s’agisse du menu Démarrer, des applications ModernUI fenêtrées et de la Task View, tout est là. Le menu Démarrer, tout d’abord, fonctionne exactement comme on s’y attend, et pour cause : il se manipule comme l’écran d’accueil de Windows 8. On retrouve donc la réorganisation des vignettes dynamiques, le changement de taille et ainsi de suite. Sachez qu’on peut désactiver ce menu Démarrer pour revenir à l’écran d’accueil de Windows 8, dans les propriétés de la barre des tâches.

Les applications ModernUI se lancent justement en mode fenêtre maximisée par défaut. Comme la fuite d’une préversion l’avait montée, la Charms Bar n’est plus à droite de l’écran mais est directement intégrée dans la barre de titre sur la gauche, sous la forme de trois petits points. Étant donné l’orientation très nette de cette Technical Preview vers le duo souris/clavier, cette présentation se révèle d’ailleurs nettement plus efficace. Cependant, cliquer sur l’une des fonctions ouvre toujours la colonne de droite, mais au moins cela évite-t-il d’aller chercher les coins actifs.

Windows 10Windows 10

Qui dit applications fenêtrées dit également manipulation des fenêtres. Elles réagissent en effet comme les applications classiques et peuvent donc obéir aux fonctions introduites dans Windows 7. Par exemple, faire glisser une application vers le bord gauche ou droit de l’écran lui fait automatiquement remplir la moitié correspondante. Les raccourcis clavier « Windows + flèche » fonctionnent également : à gauche/droite pour la moitié de l’écran, en haut pour maximiser, en bas pour réduire dans la barre des tâches.

Windows 10Windows 10

Task View et bureaux virtuels : un fonctionnement basique pour l'instant 

Lorsque le nombre de fenêtres devient un peu trop important et que les vignettes de la barre des tâches ne suffisent plus, Windows 10 dispose désormais de la Task View, qui fonctionne globalement comme l’Exposé d’OS X, ou plutôt Mission Control puisque les bureaux virtuels sont également présents. La fonction est sommaire dans le sens où aucune animation n’est présente et où l’on ne peut pas faire glisser les applications pour les réarranger ou les envoyer vers un bureau virtuel. Pour ce deuxième point, il faudra passer par un menu contextuel en faisant un clic droit sur une application, ce qui n’est guère pratique. La Task View remplace en outre l’ancien Alt + Tab et se manipule donc de la même manière.

Les bureaux virtuels fonctionnent également comme on s’y attend, chacun pouvant avoir son propre lot d’applications ouvertes. On ne sait pas en revanche si Microsoft a prévu vraiment une limite au nombre de bureaux que l’on peut ainsi créer. Dans notre test, nous avons en effet cliqué sur le bouton « + »… jusqu’à ce qu’il disparaisse à droite de l’écran, poussé par les nouvelles instances apparues.

Windows 10Windows 10

Quelques nouveautés çà et là 

Les autres changements sont plus discrets. Par exemple, l’Explorateur Windows gagne lui aussi quelques fonctionnalités. Ainsi, une section « Home » apparaît pour regrouper les favoris, les dossiers et fichiers les plus fréquemment utilisés et ainsi de suite. Elle ne remplace donc pas « Ce PC » qui, lui, affiche toujours les dossiers utilisateur et les différentes partitions de la machine, lecteurs, etc. par ailleurs, l’onglet de Partage permet d’invoquer rapidement la barre latérale dévolue à cette fonction.

Du côté du Windows Store, il est difficile de voir pour l’instant des changements visibles. Sous le capot cependant, de grandes évolutions se préparent. À terme en effet, la boutique fournira des applications universelles qui fonctionneront sur les smartphones, tablettes et PC. Sur ces derniers, elles disposeront des prérogatives habituelles des applications ModernUI, mais en pouvant profiter d’avantages spécifiques liés au bureau. Microsoft n’a pas vraiment abordé ce qui attendait les développeurs, mais ils devront prévoir des ergonomies spécifiques à chaque type de matériel.

Windows 10Windows 10Windows 10

Sur Internet Explorer non plus les nouveautés ne sont pas visibles. Le navigateur évolue quand même et Microsoft lui a d’ailleurs dédié un billet de blog pour en expliquer les évolutions. Il est ainsi compatible avec la future norme HTTP/2. Le moteur JavaScript Chakra a également été optimisé et devrait fournir selon l’éditeur une vraie réactivité supplémentaire, notamment grâce à un meilleur ramasse-miettes (garbage collector). On sait cependant que la firme prépare une nouvelle interface qui semble inspirée de Chrome et Firefox (selon Neowin) et qu’un système d’extensions sera disponible à terme.

Quant à l’invite de commande, il dispose des améliorations que Microsoft a abordées durant sa présentation de mardi. En activant les fonctionnalités expérimentales, on peut ainsi faire de la sélection de textes et utiliser les raccourcis clavier du copier/coller. Mais la marge d’amélioration reste importante et les utilisateurs demandent déjà de nombreux ajouts : des onglets, des fonctionnalités héritées de Bash telles que la coloration du texte et l’autocomplétion, la possibilité de changer la taille du texte via des raccourcis clavier ou la gestion de SSH.

Windows 10Windows 10

La Technical Preview pourra directement être mise à jour 

Globalement, la plupart des ajouts de Windows 10 vont dans le bon sens. Il est évident que Microsoft est décidée à donner aux utilisateurs les fonctionnalités qui sont réclamées depuis longtemps, sans doute pour aboutir à la situation inverse de Windows 8 : donner véritablement envie aux clients de se le procurer. Pour autant, il manque de très nombreuses fonctionnalités et informations et il va falloir probablement attendre plusieurs mois pour avoir une idée plus complète de la direction prise par la firme. Après tout, le nom de « Windows 10 » a été choisi pour refléter une évolution radicale pour la plateforme, et certains éléments présents dans les préversions qui avaient fuité ne sont même pas disponibles dans cette première Technical Preview.

windows 10

C’est notamment le cas du centre de notification qui manque à l’appel. Dommage d’ailleurs, car le fonctionnement laissait présager une prise en compte de toutes les notifications que Windows peut actuellement recevoir : les info-bulles et celles émanant des applications ModernUI. Nul doute que le centre sera présent prochainement dans une autre préversion. Internet Explorer « 12 » n’est pas non plus de la partie, mais si des changements importants d’interface sont prévus, il est possible que l’on ne voit rien avant plusieurs mois.

Sachez par ailleurs que le rythme d‘évolution devrait être assez rapide. D’ailleurs, la préversion présente un mécanisme de mise à jour intégré dans les paramètres du système. Les rumeurs parlaient d’une nouvelle Preview toutes les deux semaines environ et il ne faudra pas attendre longtemps pour en vérifier l’exactitude.


chargement
Chargement des commentaires...