Selon une étude d'Orange, vos données personnelles valent entre 170 et 240 €

Cachez cet email que je ne saurais voir ! 40
En bref
image dediée
Crédits : iStock/ThinkStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

Orange vient de publier les résultats d'une enquête sur la valeur accordée par les consommateurs à leurs données personnelles. La moyenne serait d'environ 170 euros au total, pour une moyenne de près de 15 euros pour chaque élément.

Depuis le premier show « Hello » en 2012, Orange mise beaucoup sur le respect de la vie privée et la sécurité des données personnelles, son PDG Stéphane Richard allant même jusqu'à signer une charte de confidentialité. Cela n'a par contre pas empêché la société d'être victime d'une cyberattaque, deux fois depuis le début de l'année. La CNIL a même sanctionné l'opérateur pour « défaut de sécurité des données ». On rappellera que le cas des opérateurs est un peu à part puisque ce sont les seuls à avoir une obligation d'information en cas de vols et/ou de fuite. Le G29 travaille afin d'étendre cela aux autres sociétés, mais ce n'est pas encore le cas.

Selon Orange, les consommateurs estiment leurs données personnelles à 170/240 €

Toujours dans ce domaine, Orange vient de dévoiler les résultats de son étude sur le « comportement des consommateurs vis-à-vis de l’utilisation de leurs données personnelles par les entreprises ». Le premier point qui en ressort est la différence faite par les utilisateurs entre une entreprise qu'ils connaissent et celles dont ils n'ont pas entendu parler. Dans le premier cas, la valeur totale des données personnelles est estimée à 170 euros environ, contre 240 euros dans le second. Si l'on attarde sur la valeur individuelle d'une donnée il est question de 15 et 19 euros respectivement.

Notez que cette somme n'est pas sans en rappeler une autre, mise en avant par eBuzzing et reprise par nos confrères de The Telegraph : pour un internet sans publicité, il faudrait payer environ 175 euros par an (selon une étude réalisée l'année dernière au Royaume-Uni).

Orange met en avant le manque de transparence de certains...

Pour Orange, cela « démontre la nécessité pour les marques de favoriser la confiance de ces clients en faisant preuve de transparence sur la façon dont ces informations personnelles sont utilisées et en faisant apparaître de manière claire les avantages dont bénéficient les consommateurs en les partageant ». Ce n'est pas la CNIL qui dira le contraire, puisqu'elle a mis à l'amende de nombreuses applications mobiles pour manque de transparence sur l'utilisation des données collectées. 

Si l'on rentre un peu plus dans les détails de l'étude, on apprend que seulement 80 % des personnes savent que leurs données ont de la valeur. Pour 67 % d'entre elles, ce sont les entreprises qui en bénéficient le plus, tandis que seulement 6 % pensent que le consommateur est gagnant.  On retrouve ici un transfert du fameux adage, « si c'est gratuit c'est que c'est toi le produit ». Un point pas spécialement gênant, du moment que les règles sont claires et bien expliquées.

Orange pointe ensuite du doigt un point intéressant : « même si les consommateurs comprennent que leurs données sont précieuses, la valeur qu'ils attribuent à certaines données spécifiques ne reflète pas toujours le degré d'utilité de ces données pour les sociétés, ou la réalité du type de données qu’elles cherchent à collecter ». 

En effet, selon l'étude, deux éléments sortent du lot : les e-mails « famille et amis » ainsi que le « revenu personnel »., tous deux ayant une valeur moyenne dépassant les 15 euros. De plus, 59 % des personnes interrogés « déclarent notamment qu'ils n'accepteraient jamais de partager les adresses e-mail de cinq contacts personnels ». Néanmoins, ce ne sont pas forcément les plus utiles aux sociétés qui préfèrent vos historiques d'achat et votre géolocalisation (votre notre analyse sur le cas des sites de presse) plutôt qu'une adresse email (qu'ils doivent de toute façon déjà avoir).

... pour mieux annoncer l'arrivée de nouvelle fonctionnalité

Fort de cette étude, Orange s'engage à modifier son comportement d'ici l'année prochaine : « dans le cadre de cet engagement [NDLR : le contrat signé par Stéphane Richard lors du show Hello], Orange rend sa politique plus claire et offrira en 2015 de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux clients de gérer leurs données personnelles ».

Un lien renvoyant vers la charte est proposé afin d'en savoir plus... renvoyant vers une belle erreur « page introuvable ». Ironie du sort quand tu nous tiens. Il suffit par contre d'enlever le %20 à la fin de l'URL pour y accéder.


chargement
Chargement des commentaires...