Le CERN a 60 ans : du Synchro-Cyclotron au LHC, en passant par le Web

15 Po de données produites par ans ! 59
En bref
image dediée
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

Le CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire) vient de fêter sa soixantième bougie. Retour sur un centre de recherche européen aux portées mondiales, que ce soit dans la physique fondamentale ou... la création du Web.

En 1954, sur fond de Seconde Guerre mondiale, le CERN est créé

C'est le 29 septembre 1954 sur le CERN a été fondé par douze États-Membres. Le but était alors de se reconstruire après la Seconde Guerre mondiale tout en évitant une grande fuite des cerveaux. La charte de l'époque imposait de nombreuses règles. Il est ainsi stipulé que les recherches devaient être à caractère purement scientifique, interdisant donc toute utilisation militaire. De plus, tous les travaux devaient être rendus publics. Elle prenait officiellement ses fonctions sous le nom d'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, mais conservait son acronyme du CERN.

Quelques années plus tard, le premier accélérateur à protons est mis en service : le Synchro-Cyclotron (SC). Par la suite, l'organisation a continué de développer des accélérateurs de particules pour finir sur le fameux LHC (Large Hadron Collider, ou grand collisionneur de hadrons) qui remplaça le LEP (Large Electron Positron collider) des années 80.

De l'accélérateur de particules à la peur des trous noirs 

Si cet acronyme ne vous dit rien, vous vous souvenez certainement de la polémique qui a précédé sa mise en marche. En effet, certains s'inquiétaient d'une possible création de trous noirs qui aurait entrainé la fin de la Terre. Si la possible, mais peu probable, création de trous noirs microscopiques avait été évoquée, les scientifiques en charge du projet avaient par contre réfuté tout risque à plus grande échelle.

CMS CERN

Création du Web et mise en place dans le domaine public

Mais le CERN ne concerne pas que la recherche sur la physique des particules. En effet, le 19 mars 1989, Tim Berners-Lee dévoile ainsi un projet qui finira par donner naissance au Web, mais ce n'est que plus tard, le 30 avril 1993, qu'il entre dans le domaine public. Le but était alors de permettre aux scientifiques du monde entier de partager des données.

Quoi qu'il en soit, le CERN fête aujourd'hui ses 60 ans et nous propose un mini-site dédié sur ses laboratoires et son fameux anneau de 27 kilomètres de circonférence. Pour rappel, celui-ci est à cheval sur la France et la Suisse. L'occasion de découvrir un détecteur CMS (12 500 Tonnes avec un aimant de six mètres de diamètre), mais aussi d'apprendre que le CERN produit annuellement pas moins de 15 Po (15 000 To) de données. Afin de les exploiter, plusieurs centres de calculs dans le monde sont utilisés, cet ensemble portant le nom de grille.

Et la suite ?  Les « questions les plus fondamentales sur l’Univers »

Pour la suite des événements, le CERN a déjà son angle d'attaque : « avec le redémarrage du LHC l’année prochaine, à une nouvelle énergie record, le CERN continuera de chercher les réponses à certaines des questions les plus fondamentales sur l’Univers ».

Anneau CERN
Crédits : Le Journal du CNRS

chargement
Chargement des commentaires...